Les terminaux mobiles personnels s'imposent dans l'entreprise

Les terminaux mobiles personnels s'imposent dans l'entreprise
Les entreprises doivent-elles laisser leurs employés introduire leur propre équipement informatique dans l'entreprise ? Depuis quelque temps, la question ne se pose plus en ces termes : l'arrivée des tablettes tactiles, iPad en tête, et de différentes familles de smarpthones, ont changé la donne. Une vague consumériste qui voit les usages professionnels croiser de plus en plus les usages personnels via les terminaux mobile, et qui incite les DSI à améliorer le support de différents OS. Une phénomène baptisé « Bring Your Own Device », qui consiste pour les entreprises à laisser leurs employés choisir leur propre matériel... puis à s'adapter. Une position que recommandent plusieurs observateurs aujourd'hui, comme le vice-président de Sybase Gary Kovacs, ainsi que le cabinet d'analyse Gartner.

La tendance « Bring Your Own Device »
Il est bel est bien fini le temps où le BlackBerry était le seul candidat digne d'équiper les flottes mobiles de l'entreprise : selon une étude réalisée récemment par Yankee Group, une agence d'analyse et de recherche IT, les entreprises commenceraient à élargir leur support technique à différents OS mobiles. Si BlackBerry est toujours le choix préféré des DSI (57%), l'iPhone (20%), Windows Mobile (12%) et Android (9%) auraient aujourd'hui leur place dans l'entreprise. Cette étude menée auprès de 200 décideurs IT, montre également que ces décideurs prévoient de renforcer le support des différentes familles d'OS dans les deux ans à venir. Au point de bouleverser la hiérarchie établie dans le choix des smarpthones d'entreprise : l'iPhone deviendrait la plateforme péférée (34%) des DSI, devant Android (28%), BlackBerry OS (25%) et Windows Mobile 13%. Si ces chiffres sont encore simplement indicatifs, ils témoignent d'un mouvement corrélé à l'explosion de l'offre de smarpthones en tant que « produits de consommation » courants et multi-usages. Une tendance appelée « Bring Your Own Device » outre-atlantique: en clair, laisser les employés choisir leur propre équipement informatique (smartphones, tablettes tactiles). Et prendre acte de l'inexorable pénétration des terminaux mobiles « grand public » dans la sphère professionnelle.

L'iPad, emblématique de la mixité des usages
Les deux terminaux « emblématiques » du croisement des usages personnels et professionnels sont bien sûr l'iPhone et dernièrement l'iPad. Concernant l'iPad, une étude réalisée récemment par le cabinet OTO Research pour le Groupe FullSIX auprès de 270 possesseurs montre que la tablette tactile d'Apple pénètre peu à peu le monde de l'entreprise. Sans pour autant que cette mixité des usages signifie une « professionnalisation » de l'iPad : si utilisateur sur deux aurait ainsi une utilisation partagée de la tabelle entre sphère professionnelle et personnelle, seulement 2% d'entre eux en aurait un usage strictement professionnel, contre 47% qui en ferait une utilisation strictement personnel. Quoiqu'il en soit, une logique pratique s'impose : le temps d'utilisation de l'iPad explique en partie la concentration des usages sur le même terminal : la tablette tactile serait ainsi utilisée deux heures en moyenne chaque jour, une durée d'utilisation mêlant activités de loisirs et de productivité : web, réseaux sociaux et mail (91% des interrogés), sites d'informations (83%), services pratiques (78%) et enfin vidéos (69%).

Les bénéfices de la politique « Bring Your Own Device »
Dans un article récemment consacré à la tendance « BYOC », Gary Kovacs, vice-président de Sybase -fournisseur de solutions d'infrastructures d'entreprises- donne un avis sans équivoque : « les entreprises qui accueillent ce changement comme une opportunité et non comme une menace ont plus de chance de survivre ». Citant le cas de plusieurs entreprises qui vont jusqu'à financer une partie des achats IT « personnels » effectués par leurs employés, il prend très clairement position : « les entreprises centrées sur les usages mobiles comprennent les bénéfices de la politique « Bring Your Own Device » qui permet aux employés d'être plus créatifs, plus efficaces et au final plus productifs. Elles s'appuient sur des logiciels de gestion des accès qui permettent de s'assurer que les données personnelles et les données d'entreprise sont bien séparées ». Un point de vue partagé par le cabinet Gartner, qui prédit que 200 millions de tablettes tactiles seront vendues à l'horizon 2014. Celui-ci recommande notamment aux DSI de prévoir des programmes pilotes afin de préparer un plan d'équipement et de support suffisamment large pour la mi-2011.

Plus d'informations
L'étude de Yankee Group et son résumé
L'article de Gary Kovacs