Paiement sur Facebook : c'est fait pour Paypal

Paiement sur Facebook : c'est fait pour Paypal
Facebook testerait-il plusieurs voies avant de décider quelle sera la meilleure monnaie pour acheter et vendre des biens sur sa plateforme ? Après avoir lancé ses Facebook Credits l'année passée, le réseau social vient d'ouvrir grand ses portes au service de paiement Paypal. Facebook devrait prochainement intégrer la solution PayPal for Digital Goods pour l'achat et la vente de biens numériques, comme des applications, par exemple.

Facebook tenterait-il de jouer sur plusieurs tableaux ? Après avoir donné un véritable coup de fouet à son système de paiement Facebook Credits qui sert principalement à « acheter » des jeux et applications sur Facebook, voilà que le réseau social vient d'annoncer qu'il a signé un partenariat avec PayPal.
Sheryl Sandberg, directrice générale de Facebook l'a annoncé hier, lors de la conférence Paypal X Innovate 2010. La solution retenue par Facebook est PayPal for Digital Goods, un moyen de paiement uniquement destiné à l'achat et à la vente de biens virtuels. Le système promet à ses utilisateurs de pouvoir acheter un bien sur la plateforme en deux clics seulement.

Le paiement en deux-clics, une aubaine pour le vendeur
« La décision d'acheter des biens et des contenus numériques se produit généralement sur une impulsion, de sorte que le fait de payer doit être aussi rapide que cette impulsion », a expliqué lors de la conférence Sam Shrauger, vice-président de PayPal de la stratégie mondiale de produits.

Le paiement en deux clics une aubaine pour les acheteurs... mais aussi pour les vendeurs de services en ligne ! Initié il y a 10 ans par Amazon et son 1-click, la méthode a fait ses preuves. Elle parie sur une envie soudaine de l'acheteur d'acquérir rapidement le bien qu'il convoite, sans prendre le temps de la réflexion.
Pour Paypal, le profil-type du vendeur sur Facebook et de l'utilisateur de PayPal for Digital Goods est naturellement tout trouvé : « PayPal for Digital Goods est une solution idéale pour les développeurs de jeux, journaux, blogueurs, les sociétés de médias, et tous ceux qui cherchent à monnayer du contenu numérique dans le monde entier », détaille Sam Shrauger. Ce sont bien les éditeurs de contenus numériques qui seront les premiers concernés par l'apparition d'un moyen de paiement sur Facebook. Ils pourront dès à présent monétiser des jeux mais aussi des abonnements à des flux d'informations par exemple.

Un système encore onéreux
Le système de PayPal pourra être intégré sur n'importe quel site. Ainsi, les membres de Facebook pourront payer, par exemple, directement sur le réseau social sans devoir transiter par le site de PayPal pour régler un achat.
Concrètement, Paypal prélèvera 5% des transactions et facturera en sus 5 cents de dollars sur les ventes inférieures à 12 dollars. Ainsi, le vendeur qui souhaitera vendre une application 1€ devra verser au total 10% de commission à Paypal. Un système de commission qui pourrait bien refroidir de gros producteurs de contenus à investir la marketplace de Facebook en proposant des applications en masse.
En marge de l'annonce du partenariat conclu entre Facebook et PayPal, le service de paiement en ligne a aussi indiqué avoir signé un accord avec le Financial Times. Le journal économique utilisera le système de paiement de Paypal pour permettre aux internautes et aux mobinautes d'acheter des articles en ligne ou pour s'abonner au flux d'informations de son site web.

En savoir plus
PayPal va-il gouverner le monde ?
Crédits Facebook : l'avenir de la monnaie virtuelle ?

Crédit photo : Dreamstime ©Pengpeng