Donnez votre avis

La télévision s'aide d'Internet et des réseaux sociaux pour améliorer ses audiences

CommentCaMarche - lundi 4 octobre 2010 - 12:38

Internet n'empiète pas sur les audiences de la télévision, mais aide au contraire les chaînes mondiales à améliorer leurs audiences, indique la dernière étude d'Eurodata TV Worlwide, publiée à l'occasion de l'ouverture du Mipcom à Cannes (Alpes-Maritimes) ce lundi 4 octobre. Selon les premières estimations de l'institut, 2010 devrait être une nouvelle année record pour la durée d'écoute du petit écran. Une situation due en partie à Internet et aux réseaux sociaux qui offrent une interactivité avec les contenus diffusés.

Jamais les téléspectateurs n'ont autant passé de temps devant leur téléviseur. En Europe, les Britanniques ont consacré 3h57 par jour au petit écran entre janvier et août derniers, soit 15 minutes supplémentaires en un an. Une évolution identique est constatée aux Pays-Bas avec sept minutes de plus allouées à la télévision (3h07) ou en Espagne avec six minutes supplémentaires (3h49).
Même les téléspectateurs plus jeunes (15-24 ans), consacrent davantage de temps à la télévision. Les Anglais ont vu leur durée d'écoute progresser de 12 minutes, les Hollandais de sept minutes et les Espagnols de quatre.
Les meilleures audiences mondiales de 2010 ont été assurées par le sport, genre fédérateur par excellence. Outre les compétitions annuelles habituelles, les téléspectateurs ont pu suivre les championnats européens de natation ou d'athlétisme, les Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver et la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Selon l'étude, ces deux derniers évènements ont pu atteindre des sommets d'audience grâce à leur déploiement sur de multiples plateformes. Sur TF1 pour la France ou NBC pour les Etats-Unis, les J.O ont pu être suivis en direct et en différé à la télévision mais également sur Internet et téléphone mobile. Les grands évènements ont également été relayés sur les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Ces nouveaux usages permettent de "vivre une expérience autour d'un contenu, simultanément enrichie par la télévision et Internet", explique l'étude.
Les diffuseurs ont saisi l'importance qu'occupent ces réseaux sociaux dans la vie quotidienne des téléspectateurs et ont décidé de les intégrer à leurs programmes. Des contenus transmédias fleurissent dernièrement sur la Toile. En France, TF1 a mis en ligne Made in Mode, un faux docu-réalité réalisé à l'occasion de la diffusion du téléfilm Un mari de trop. Aux Etats-Unis, NBC a fait de la publicité pour la deuxième saison de sa comédie Community en précédant son lancement d'un "Twittersode", un épisode Twitter.
Site : www.eurodatatv.com
Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de sdf