Open-Office.org et Oracle consomment leur divorce

Open-Office.org  et Oracle consomment leur divorce
Les développeurs de la plus célèbre suite bureautique libre ont annoncé hier avoir claqué la porte d'Oracle pour monter un nouveau projet baptisé The Document Foundation. Ce projet devrait prochainement accoucher d'une nouvelle suite bureautique « Libre Office ».

Le communiqué des développeurs d'Open-office.org est tombé hier soir, lapidaire : « Après dix années de croissance avec Sun Microsystems comme fondateur et principal sponsor, nous [les développeurs d'Open-office.org , ndlr] avons décidé de lancer un nouveau projet de fondation indépendante The Document Fondation pour tenir la promesse initialement inscrite dans le cahier des charge original ». En français dans le texte : pas question qu'Open-office.org devienne un projet open-source à visée limitée.
Devenu le sponsor principal de la suite Open-office.org, depuis le rachat de Sun Microsystems, Oracle a été mis devant le fait accompli. Pas sûr que le géant de la base données aie vu le coup venir. D'autant que l'entreprise semblait miser beaucoup sur le secteur bureautique, avec notamment une incursion dans le cloud, pour contrer l'hégémonie des Google Apps. D'autant que The Document Foundation demande, dans le communiqué diffusé hier, à Oracle de rejoindre son comité... et de lui céder le nom Open-office.org.
The Document Foundation préparerait déjà une nouvelle suite bureautique, baptisée « Libre Office » et a reçu le soutien de Google, Ubuntu ou encore Red Hat.

En France, l'April a salué « la création de la Document Foundation, et la regarde comme un symbole essentiel des valeurs d'ouverture et de liberté véhiculées par le Logiciel Libre.

En savoir plus
Voir le site de The Document Foundation

Crédit photo : open-office.org