Blackberry soigne les développeurs

Blackberry soigne les développeurs
A la traine dans le marketing mobile, Blackberry semble bien vouloir se relancer dans la course au marketing mobile. Le constructeur canadien vient d'annoncer qu'il mettrait bientôt à la disposition des développeurs des outils pour intégrer des publicités dans leurs applications mobiles. RIM-Blackberry a aussi prévu la mise en place d'une plateforme open-source destinée à mettre en liaison les développeurs et les annonceurs.

RIM-Blackberry se lancerait-il dans une grande opération de séduction à l'égard des développeurs ? En tout cas, l'annonce avant-hier par Blackberry de la mise à disposition d'un nouveau kit de développement permettant aux développeurs d'intégrer plus facilement des publicités dans leurs applications. Baptisé BlackBerry Advertising Service, ce kit comprend des utilitaires permettant d'insérer très simplement les publicités et de les connecter en un clic vers des fonctionnalités comme le calendrier, les contacts ou encore le lancement d'un contenu multimédia. L'intégration de ces nouvelles fonctionnalités devrait se faire très simplement, selon la firme canadienne. Les développeurs n'auront pas à remodifier en profondeur leurs applications puisque seules quelques lignes de code supplémentaires devraient être nécessaires pour insérer les publicités dans les applications.

Permettre aux développeurs d'engranger des revenus
Blackberry a vu les choses en grand pour attirer les développeurs ! C'est que son AppWorld est en concurrence avec l'Androïd Market de Google et l'AppStore d'Apple. Parti à la conquête du marché grand-public depuis deux ans, RIM-Blackberry propose un catalogue d'applications grand-public moins fourni que celui de ses concurrents. En complément du kit d'insertion de publicité, le fabricant de smartphones a annoncé la sortie d'une plateforme de mise en communication des développeurs avec les annonceurs. RIM va offrir la possibilité d'entrer en contact avec des réseaux annonceurs partenaires tels que Amobee, Jumptap, Lat49, Millennial Media, ou encore Mojiva. L'intérêt est double pour les développeurs puisqu'ils ont un accès facilité à des réseaux regroupant de gros annonceurs et empochent 60% des revenus générés par la publicité. Via cette plateforme, RIM met le pied dans le monde de l'affiliation, et propose un pack tout-en-un à sa communauté de développeurs.

Ouverture du code programmée
Parallèlement à cette annonce, RIM a aussi indiqué la sortie de WebWorks. Cette plateforme accessible en ligne intègre un nouvel environnement de développement d'applications sur laquelle de nouveaux outils HTML5, CSS ou encore JavaScript. Petite révolution chez RIM, le code sera complètement ouvert ; les développeurs pourront donc désormais l'améliorer.

Disposé à délier les poings des développeurs, RIM a même intégré une série d'API qui permettra une intégration native plus aboutie de certaines fonctions comme les SMS ou les appels manqués. On peut donc imaginer de nouvelles fonctionnalités dans les applications, comme l'envoi de SMS depuis une application ou une intégration plus aisée de click-it-to-call, par exemple.

Reste à voir si cette série d'annonces poussera les développeurs à proposer des applications en priorité sur l' AppWorld. Dans tous les cas, RIM semble avoir tiré les leçons du passé et observé de près les leviers de la croissance de l'Androïd-Market !

En savoir plus
Applications mobiles : la fin du duel iPhone-Androïd ?