Facture salée pour les entreprises qui perdent leurs données

Facture salée pour les entreprises qui perdent leurs données
Une étude commandée par CA Technologies indique que les pertes des données dans les entreprises de plus de 50 salariés se chiffreraient à près de 6,5 milliards d'euros annuels en France. Entre le temps de restauration du système d'information et la récupération des données, la facture explose pour les entreprises.

L'étude commandée par CA Technologies et intitulée « Eviter les coûts d'indisponibilité de l'IT » démontre que les pertes financières liées aux incidents informatiques sont d'autant plus importantes que les délais de réparation sont longs. Réalisée dans 11 pays européens auprès de 1 808 entreprises (dont 201 en France), elle révèle que les entreprises françaises de plus de 50 salariés subissent en moyenne 23 heures de panne informatique par an.

Dès lors que les systèmes critiques de l'entreprise sont touchés, la capacité des entreprises à générer des revenus chute de 34 %. Un piètre score pour les entreprises françaises où la perte de revenus est plus importante que dans les autres pays européens mentionnés dans l'étude. En moyenne, elles perdent chacune plus de 500 000 euros par an.

« La dépendance croissante vis-à-vis des services en ligne pour générer du chiffre d'affaires, ou simplement pour communiquer avec ses clients, rend critique tout incident informatique en raison de son impact financier potentiel. Ces coûts pourraient pourtant être évités dans la plupart des cas en réévaluant leurs stratégies de restauration après incident, ce qui aurait un impact direct sur leur profitabilité et les aiderait à gérer la sortie de crise », estime Chris Ross, Vice-Président EMEA et Asie-Pacifique de la Division Recovery Management and Data Modeling de CA Technology