ShareThis aide les éditeurs de sites web à attirer les influenceurs

ShareThis aide les éditeurs de sites web à attirer les influenceurs
Les éditeurs de contenus sur internet ont de plus en plus recours aux "boutons de partage", qui permettent aux lecteurs de "socialiser" des contenus intéressants sur Facebook ou Twitter, souvent à l'origine d'une réaction en chaîne et d'un "effet buzz". Mais s'il est facile de comptabiliser le nombre de fois qu'un contenu -lien, image, vidéo- est partagé sur Twitter, Facebook, ou sur les plateformes de syndication de contenus de type Digg, il est en revanche beaucoup plus compliqué de déterminer l'impact en profondeur de cette promotion sociale. En d'autres termes, d'identifier les influenceurs dont l'action de partage est plébiscitée par la communauté, notamment sous la forme de clics retour vers le contenu original. Pour aider les éditeurs de sites web, et les annonceurs, à dresser le portrait-robot des influenceurs et à les attirer dans leur giron, le service de partage de contenu ShareThis vient de lancer deux outils statistiques gratuits censés permettre d'optimiser les contenus éditoriaux, en identifiant les profils des internautes les plus influents.

Comprendre comment l'information circule
ShareThis propose donc un nouveau service d'analyse statistique intégré à un tableau de bord et baptisé "Social Reach and the Audience Index", qui est disponible gratuitement avec le nouveau bouton de partage lancé il y a quelques semaines par l'éditeur. Le premier outil, "Social Reach", est destiné à évaluer l'impact social du partage de contenus. Pour ce faire, il examine sur le même plan les liens sortants (du contenu d'un site vers les plateformes de partage) et entrants (les clics retours vers le contenu original) : le but est de permettre aux éditeurs et annonceurs de mieux comprendre comment réagit l'audience des influenceurs, et d'obtenir des statistiques précises sur la circulation d'un contenu particulier sur le web, via l'ensemble des services de partage proposés par ShareThis. Outre Facebook et Twitter, ShareThis propose en effet le partage via une série d'applications (Digg, Myspace, Google Buzz, etc.) qui représentent une part importante du contenu "socialisé" par les internautes, derrière Facebook, Twitter et les emails.

"Tous les internautes ne sont pas égaux"
De même que les plateformes sociales ne sont pas égales en ce qui concerne le taux de réponses aux contenus partagés par les influenceurs (voir plus bas), de même le profil et l'impact de ces derniers sont très variables, selon ShareThis. Pour permettre aux éditeurs d'attirer ces précieux lecteurs, l'éditeur fournit désormais un outil "d'indexation de l'audience" (Audience Index) qui permet notamment aux éditeurs de comparer l'audience "sociale" de leur site web à celles de sites similaires (à la fois thématiquement et en taille) : ils peuvent notamment tirer des enseignements intéressants sur le niveau d'engagement des influenceurs des sites concurrents et sur l'écho social dont bénéficient ces sites. Le but est d'aider les créateurs à réorienter leurs contenus, et/ou à améliorer l'expérience utilisateur sur leur site en vue d'améliorer la mise en réseau de leurs contenus, et le taux de liens retours vers leur site. Cet outil permet également de classer les influenceurs par catégorie, ce qui peut aider à savoir si le contenu du site atteint la cible voulue, ou si au contraire, celle-ci n'est pas atteinte. Par exemple, pour une rubrique donnée d'un site, les utilisateurs pourront savoir si celle-ci attire plus ou moins d'influenceurs que celle d'un site équivalent, sachant que la base de comparaison s'étend à 850.000 sites, indique ShareThis.

En marge du lancement de ces deux outils, ShareThis a donné des indications intéressantes sur "l'impact social", défini par le taux de liens retours de l'audience d'un influenceur, sur les différents outils et plateformes de partage de contenus : Facebook arrive en tête (36%), devant les mails (31%), les autres supports (ex : réseaux sociaux alternatifs et sites de social bookmarking) et Twitter (8%).

En savoir plus
Social Reach et Audience Index en version bêta
Le nouveau bouton de partage de contenu de ShareThis