Le cloud computing a la cote auprès des DSI françaises

Le cloud computing a la cote auprès des DSI françaises
Une enquête menée auprès de plus de 350 dirigeants, et représentants de DSI dans 5 pays européens révèle l'adhésion croissante de ceux-ci aux solutions offertes par le cloud computing et l'informatique à la demande. Les DSI françaises se disent prêtes à franchir le pas, même si leurs investissement à venir ne vont pas encore dans le sens d'une adoption massive.

Selon l'enquête réalisée par Portio Research pour le fournisseur de solutions cloud "Colt", 71% des DSI françaises comprendraient désormais les enjeux et les problématiques associés au cloud computing : tant sur le plan de la connaissance des technologies que des offres existantes. Un résultat qui place la France derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne, mais devant l'Italie et l'Espagne, autres pays concernés par cette étude.

Des investissements dans le cloud encore timides
Dans l'ensemble, 86% des répondants affirment que le cloud computing s'imposera parmi les solutions informatiques majeures pour les entreprises. Malgré cet indicateur favorable, les investissements dans les projets de cloud computing ne semblent pas encore tout à fait arrivés à maturité : en France, les ¾ des DSI interrogées indiquent qu'elles ne devraient consacrer que 40% de leur budget IT à l'informatique dans les nuages.

Concernant le "type" de cloud plébiscité par les DSI françaises, 54% privilégient les offres externalisées, tandis que 29 préfèrent les solutions en interne... Sachant que la sécurité (71%) et le lieu de stockage des données restent les deux préoccupations principales des entreprises.

En savoir plus
L'étude réalisée par Portio Research pour Colt
A voir également