Les tarifs élevés liés au roaming bientôt aux oubliettes ?

Les tarifs élevés liés au roaming bientôt aux oubliettes ?
Le premier semestre 2010 a-t-il sonné le glas de la surfacturation des appels en itinérance ? Coup sur coup, les plafonds imposés par la Commission européenne aux opérateurs téléphoniques sur la facturation des appels en roaming, et l'arrivée de nouvelles solutions -comme l'application Skype pour iPhone- offrent de nouvelles opportunités aux professionnels itinérants et aux transfrontaliers, jusqu'ici largement pénalisés par le roaming surtaxé. Skype, justement, vient d'annoncer que son application VoiP sur réseau 3G pour iPhone, censée devenir payante à la fin du mois, continuera d'être gratuitement disponible.... Retour sur un feuilleton qui n'en est pas à son dernier rebondissement, et sur les solutions aujourd'hui disponibles pour limiter les coût des appels en itinérance depuis l'étranger.

La fin du tarif à prix coûtant des appels en itinérance...
Dans un climat hostile aux opérateurs téléphoniques -largement attisé par les récents scandales à la surfacturation de la consommation de données mobiles depuis l'étranger- les règles fixant le coût des appels en itinérance ont d'abord changé sous l'impulsion de la Commission européene début mars. La nouvelle législation a ainsi mis fin au principe du roaming « à prix coûtant », c'est-à-dire à la facturation illimitée des consommations téléphoniques hors forfait, largement gonflée par l'utilisation des clés 3G permettant aux utilisateurs d'accéder à Internet. La Commission européenne a ainsi plafonné les facturations appliquées par les opérateurs téléphoniques, les obligeant à couper les communications téléphoniques de leurs abonnés, dès lors que celles-ci dépassent le seuil de 50 euros. Une mesure couplée avec un système d'alerte qui informe l'abonné sur l'état de sa consommation lorsque celle-ci atteint 80% du plafond de facturation.

... Et bientôt une parité entre le coût des appels nationaux et internationaux ?
La Commission européenne a récemment enfoncé le clou en marquant son intention d'en finir purement et simplement avec les coûts liés au roaming : dans le cadre du "Plan Internet et télécoms", celle-ci entend mettre en oeuvre, d'ici à 2015, un programme visant à instaurer un marché des mobiles "unique". L'objectif ? Faire en sorte que " la différence de tarifs entre les appels depuis l'étranger et ceux depuis son propre pays tende vers zéro" comme l'a récemment indiqué la commissaire européenne à la stratégie numérique Neelie Kroesa. Cinq ans... c'est un délai encore relativement long pour les professionnels mobiles et les transfrontaliers, premières victimes des tarifs excessifs liés au roaming : mais ces derniers peuvent déjà compter sur l'apparition d'offres alternatives permettant de faire baisser sensiblement les coûts de consommation des appels en itinérance.

Verizon et Skype inaugurent la parade au roaming ?
Au moment où la Commission européenne imposait aux opérateurs téléphoniques un plafond aux facturations liées au roaming, le fournisseur de solutions de communications Verizon en a profité pour lancer son offre "Global Fixed Mobile Convergence", un service de convergence fixe-mobile pour les professionnels, reposant sur un numéro de téléphone universel, et qui permet de réduire le coût d'acheminement des appels émis et reçus par les collaborateurs européens en déplacement hors de la zone couverte par leur abonnement téléphonique. Grâce notamment à des fonctions de relais et transfert d'appel, qui permettent au titulaire de la ligne d'être joint quelque soit le téléphone qu'il utilise, réduisant ainsi le nombre d'appels inaboutis.

Plus intéressant, Skype, qui vient de mettre à jour son application Skype pour iPhone, permet aux propriétaires d'iPhone OS 3.0 (3G et 3GS), d'iPod Touch et iPad, de passer des coups de fils internationaux en utilisant leur réseau 3G.... Une fonctionnalité dont la gratuité sera perennisée, comme l'a récemment confirmé l'éditeur, mais qui reste soumise au bon vouloir des opérateurs téléphoniques. L'application est en tous cas déjà fonctionnelle chez Orange, qui autorise à ses abonnés de passer des appels VoIP depuis son réseau 3G... En attendant que SFR ne s'aligne sur cette évolution.

Si on assite probablement au chant du cygne des appels en itinérance surtaxés à moyen terme, reste à savoir comment évolueront les tarifs incluant l'utilisation de la VoIP sur réseau 3G... Et surtout ceux appliqués à la consommation de données internet depuis l'étranger... La suite d'une long feuilleton au 2e semestre 2010 ?