Et si vous créiez un compte entreprise sur les réseaux sociaux ?

Et si vous créiez un compte entreprise sur les réseaux sociaux ?
Impossible d'ignorer les tendances qui se dégagent sur le web 2.0 depuis quelques années : le développement exponentiel des plateformes communautaires et la gestation de l'e-réputation. Les entreprises ne peuvent rester indifférentes devant ses deux phénomènes. Mieux, elles sont directement concernées et doivent en faire des atouts supplémentaires pour leur développement. Alors prêt à doter votre entreprise d'une identité numérique ?

Faire correspondre ses réseaux à l'image de son entreprise


Les communautés obéissent à un environnement, au désir de partager une intelligence collective sur des sujets rassembleurs. Faites un tour d'horizon de ce qui constitue votre propre A.D.N. De là, sélectionnez le ou les réseaux susceptibles de convenir à ce que vous désirez faire passer et recevoir :
  • des généralités sur votre entreprise : Facebook, Youtube, annuaires d'anciens élèves, Myspace.
  • un ancrage professionnel : Viadeo, OpenBC, Linkedin.
  • de la communication : Twitter, communautés spécifiques, sites spécialisés.

Ne vous dispersez pas sur une infinité de comptes. La pertinence doit guider votre choix.

Un formidable agrégateur d'audience


Par leur flux incessant et leur massivité, les réseaux sociaux (RS) offrent un panel d'opportunités assez larges à l'entreprise :
  • le recrutement : libre à vous d'interroger le réseau social d'un candidat et d'évaluer son profil s'il le laisse en accès pour faire valoir sa candidature.
  • faire valoir le nom de votre entreprise ou en redorer le blason. Après un échec ou des erreurs de management, il est parfois utile de communiquer sur le sujet et de répondre aux inquiétudes de la clientèle. En ce sens, il est possible de faire appel à des nettoyeurs chargés d'identifier vos traces sur le web et de restaurer votre image.
  • inclure du collaboratif dans le fonctionnement de l'entreprise : faites parler votre RS en quelque sorte. Laissez une place à la critique positive et tirez-en partie dans vos méthodes de travail. Le RS est aussi un bon moyen pour faire de la veille stratgique.
  • le "Business Social Networking" ou réseautage social en contexte professionnel : intégrer votre entourage pro devient indispensable dans une économie où la valeur ajoutée résulte davantage du traitement de l'information que de son accessibilité.

Révolution marketing ?


Le comportement des consommateurs et les moyens d'information évoluent à grande vitesse. Le marketing moderne est en première ligne de ces mutations. Beaucoup d'entreprises ont encore du mal à déléguer la gestion de l'e-relation client et de l'image et à désigner la personne ou le service qui devra prendre en charge cette mission. Ce qui menace, c'est bien l'absence de stratégie globale. Alors prenez les devants et suivez les dernières tendances du marketing :
  • le marketing viral : utiliser les liens entre les clients et leur entourage comme moyen de diffusion d'une offre, d'un produit, d'une promotion.
  • le marketing tribal : toucher un groupe établi, constitué en tant que tel et dont vous savez que l'ensemble des membres pourrait trouver à votre offre un intérêt.
  • le mélange des canaux : rien n'empêche de multiplier l'usage des canaux et de coupler leurs actions dans une stratégie d'ensemble.

L'e-réputation est aussi dure à acquérir... que la réputation


Les réseaux sociaux n'en demeurent pas moins du relationnel avec tout ce que cela comporte. Ce qui signifie qu'une présence sur le long terme est obligatoire pour travailler sa clientèle et ses contacts. En outre, à l'instar d'un blog, votre profil a besoin d'exister : poster, communiquer et échanger sont des activités chronophages.
Cette démarche doit donc s'accompagner d'un investissement personnel continu.
S'engouffrer dans l'univers des RS afin de maitriser sa communication et s'assurer un meilleur contrôle de son image sont des éléments de différenciation implacable pour se démarquer des concurrents.



Les réseaux sociaux et la notion d'e-réputation qui va avec sont un vrai challenge pour les entreprises car ils remettent en cause leur mode d'écoute et de prise en compte des clients et des utilisateurs. Accepter le jeu d'une approche participative oblige à repenser certains aspects de son marketing, de son discours et de son fonctionnement. Il serait dommageable pour un chef d'entreprise moderne de ne pas s'ouvrir à ces nouvelles problématiques afin de défricher ce champ de potentialités.

Crédit photo: fotolia