Patrick de Carvalho : "App Inventor démocratise la création d'applis mais ne remplacera jamais l'expertise des pros"

Patrick de Carvalho :
C'est officiel, Google lance en juillet 2010 App Inventor, un logiciel simplissime qui permet de créer sa propre application sur mobile... sans s'y connaître en programmation! Nouvel outil marketing incontournable ou gadget éphémère? Ce nouveau logiciel va-t-il sonner le glas du concurrent Apple et des professionnels de la programmation en marketing mobile? Pour Patrick de Carvalho, directeur associé de l'agence Wayma, spécialisée dans le conseil et la création de sites et applications Mobiles, les experts du M-Commerce ont encore de beaux jours devant eux.

CCM - Avez-vous déjà testé App Inventor ?
Patrick de Carvalho - Pour l'instant, il faut remplir un formulaire d'inscription sur le site Google Labs afin de tester le logiciel. Après avoir vu les vidéos et les tutoriaux mis en ligne, je m'y suis inscrit avec des collègues de l'agence. Nous attendons toujours l'autorisation ou l'accès de Google !

CCM - Selon vous, quels pourraient être ses points forts ? Ses faiblesses ?
PC - L'avantage est que ce logiciel donne une autonomie à ceux qui n'ont pas le savoir-faire des développeurs ou des professionnels (agences conseil). Grâce à cet outil, n'importe qui peut créer sa propre application, ce qui facilite l'accès à la programmation sans être informaticien. App Inventor va permettre à tous de créer des applis basiques : mettre des images ou des liens, insérer des articles, visuels, flux RSS, maquetter des paragraphes... Mais selon moi, ce nouveau système prouvera ses limites rapidement. Le risque est que ce service mis à la disposition de tous, tire vers le bas la qualité globale de l'offre des applis existantes sur Androïd. En effet, si l'on analyse l'outil avec un oeil d'expert, il est évident qu'il ne prend pas suffisamment en compte les spécificités des terminaux, ce qui engendre des problèmes de rendu graphique : couleurs fades, formats peu adaptés, manque d'ergonomie et de lisibilité... Qui plus est, un logiciel de ce type n'apporte pas le conseil propre aux professionnels et nécessaire pour lancer une application commerciale optimale digne de ce nom. Car quand une appli est lancée sur le marché, il faut non seulement la diffuser mais aussi l'accompagner pour la faire connaître. Rien n'est laissé au hasard, elle doit faire partie intégrante de la stratégie de communication de l'entreprise. Démocratiser des outils, c'est bien, mais concevoir et mettre en oeuvre une application, c'est un « vrai » métier qui demande un savoir-faire technique et une expertise pointue.

CCM - Quels types d'applications ce logiciel permet-il de créer ?
PC - Au même titre que les « RSS readers » lancés par un grand nombre de start-ups aux Etats-Unis, l'App Inventor va permettre à tout un chacun de fabriquer soi-même des sites internet ou des applis simples, par la compilation de texte, d'images dans un flux RSS. A titre d'exemple, le petit commerçant pourra via son application donner une actualité sur ses produits, mais ça n'ira pas plus loin. A mon sens, ces logiciels n'égaleront jamais des fonctionnalités avancées pour créer une appli commerciale sérieuse. Je suis cependant curieux de voir ce que ce logiciel pourra proposer avec les fonctions Google déjà existantes : les modules de cartographie (Google map) ou de géolocalisation (Google latitude)... Google est tout de même le roi de l'intégration et de la transversalité des fonctionnalités. Il est admirable de ce point de vue là et la transposition de ses différentes fonctions sur le mobile est simplement extraordinaire. Google a compris depuis longtemps et avant tout le monde que l'internet va se jouer sur le mobile. Les enjeux sont énormes.

CCM - Quelle utilité pour les entreprises ?
PC - A court terme, cet outil peut donner plus de visibilité et permettre de publier rapidement une appli et ainsi enrichir le catalogue et le référencement. Je crois qu'App Inventor sera très utile aux petites entreprises qui ont des besoins modestes. Tout le monde n'a pas besoin de créer des applis complexes et lourdes en volume de données ! En revanche, les entreprises qui souhaitent investir dans le M-commerce et renforcer leur stratégie mobile devront s'en passer. En effet, ce type de logiciel ne permettra jamais de créer des applications sur mesure. Le faible rendu graphique et la pauvreté des possibilités de maquettage et d'ergonomie poseront des problèmes très rapidement. Ces entreprises devront continuer à faire appel à des professionnels pour créer des applis plus complexes, dotées d'un environnement 3D, d'une réalité augmentée, avec des jeux, des décors, des possibilités d'intégration aux réseaux sociaux... ou des fonctions avancées en matière de manipulation tactile.

CCM - Est-ce que Google représente une véritable menace pour Apple aujourd'hui ?

PC - Non, pas avec ce logiciel du moins. Mais à terme, Google va logiquement dépasser Apple en parts de marchés et ce, grâce à son système d'exploitation Androïd, qui est un système ouvert, très largement choisi par les constructeurs mondiaux de terminaux (LG, Siemens, Samsung, Motorola, etc.). Avec l'offre App Inventor de Google, beaucoup d'applications vont éclore rapidement et permettre d'étoffer le catalogue mais il y aura des disparités très fortes en matière de qualité et de rendu. Les applications Androïd sont vérifiées à postériori et leur mise en ligne est quasi immédiate contrairement à l'AppleStore dont le process de validation s'effectue en amont, retardant d'autant l'intégration des applications. Ce dernier, plus exigent, est ainsi une garantie pour l'utilisateur de trouver une offre de meilleure qualité. Pour conclure, nous sommes particulièrement ouverts à ce type de technologie et services puisque depuis des années Wayma s'est construite sur le même genre d'outil et plateforme mais pour concevoir et réaliser des sites mobiles universels (compatibles tous terminaux)! Nous avons souvent pensé à décliner notre outil et notre plateforme pour en faire une sorte d'usine à créer des applications mais la difficulté majeure réside dans la diversité des environnements (OS) à adresser : Apple, Android, Blackberry, Ovi Nokia, Bada Samsung, Windows mobile, etc. qui rend la démarche extrêmement complexe et donc coûteuse. A part une stratégie de volume gigantesque à l'échelle mondiale, il n'y a aucun marché et retour sur investissement possible qui puisse être probant. Pour autant certaines briques méritent notre attention et nous préparons d'ailleurs pour la rentrée de septembre une solution WAY2SHOP qui permettra à un marchand de décliner son site web d'e-commerce en version mobile, iPhone et Androïd (pour fin d'année) très rapidement et avec des coûts réduits sans avoir à déployer une version spécifique.

Pour en savoir plus: http://appinventor.googlelabs.com/about/


A voir également