Donnez votre avis

L'irrésistible croissance du e-commerce : une opportunité pour les PME

CommentCaMarche - vendredi 9 juillet 2010 - 18:02
L'irrésistible croissance du e-commerce : une opportunité pour les PME
Selon une enquête diligentée par Doyousoft/Powerboutique, spécialiste de la création de sites internet pour les PME, le nombre de sites marchands a augmenté de 31% par rapport à l'an dernier. Malgré les répercussions de la crise sur la consommation des ménages, le commerce en ligne se porte bien avec un chiffre d'affaires e-commerce pour les TPE-PME de l'enquête en progression de 69% pour 2009. 20 millions de français y font régulièrement leurs emplettes. Le point sur un secteur en plein boom.

La vente en ligne : un passage obligé pour la croissance des TPE et des PME


Terminée l'époque où 6 ou 7 grands sites raflaient la quasi-totalité des achats en ligne. Grâce au renouvellement générationnel et à l'imprégnation d'une culture internet, les PME françaises parviennent progressivement à se faire une place sur la toile. Pour preuve, depuis six ans, les études récurrentes montrent qu'ils sont toujours plus nombreux à se lancer sur le marché. Le potentiel de développement ne semble pas être prêt de se tarir. Les avantages ne manquent pas pour ceux capables de tirer leur épingle du jeu :
  • extension de la zone de chalandise
  • réduction des coûts
  • revenus complémentaires à la tenue d'une boutique


En outre, le pragmatisme des entrepreneurs français leur a permis de combler leur retard initial en matière d'équipement informatique et internet ; par rapport à la concurrence anglo-saxonne notamment.

Des consommateurs rompus aux pratiques de l'e-commerce


Même si le panier de dépenses reste stable (autour de 130€) et concerne tous les secteurs d'activité, la fréquentation ne cesse elle aussi de croître. Ainsi, chaque année depuis 2006, le nombre de visiteurs de sites marchands est en progression de plus de 50% et le total de transactions suit la même courbe. Deux phénomènes contribuent à ce développement :
  • la démocratisation de l'accès internet haut débit et en corrélation, la confiance accrue des consommateurs dans les moyens de paiement en ligne.
  • la personnalisation de la relation client : un client satisfait de son achat sur le net aura tendance à le renouveler et à faire valoir le bouche à oreille sur les forums...

De nouveaux modes de consommation à intégrer


Les consommateurs ont compris les avantages qu'ils pouvaient tirer à coupler leur rapport traditionnel au magasin et, le renseignement ou la comparaison avec les offres du net. Avantage incontestable pour la vente en ligne car les études montrent que les tarifs y sont plus attractifs. Néanmoins, préparer ses achats en magasin (en exploitant le site d'une PME et ses conseils par exemple) pour finaliser l'achat dans un magasin concurrent est un comportement que les entrepreneurs doivent prendre en ligne de compte.
Mise en place de ventes privées, création d'une boutique virtuelle sur un site de vente aux enchères, offres de port gratuit ou envoi d'échantillon, une réflexion quant aux meilleures solutions pour s'adapter s'impose pour chaque PME. Et il ne faut surtout pas négliger les coûts de maintenance et de logistique d'un site.

La visibilité comme nouvel enjeu


Avec la multiplication des entrants sur le marché venant s'ajouter aux acteurs déjà présents, la question de la visibilité prend tout son sens. C'est pourquoi, dès le départ, il faut intégrer dans une démarche stratégique, la question de l'e-réputation. Les moyens d'action existent :
  • référencement naturel et/ou payant
  • programme d'affiliation
  • campagnes d'emailing
  • animation de blog ou de site


De plus, pour les PME disposant déjà d'un réseau de distribution, il faudra évidemment veiller à ne pas court-circuiter sa distribution classique (à titre d'exemple, les contrats de franchise comportent souvent une zone de distribution exclusive empêchant toute création de vente en ligne qui viendrait directement les concurrencer).


La vente en ligne, nouveau débouché, prometteur et dans l'air du temps, peut s'avérer très tentant pour bon nombre de PME, mais il ne faut surtout pas perdre de vue que c'est avant tout un nouveau métier, ou du moins une nouvelle facette de son activité, et qu'elle mérite à ce titre une formation et une implication à part entière.
Ajouter un commentaire

Commentaire

Soft et reflechit les hommes font montre de leur desir de repousser et ce quoi que se soit, 3 x bravo pour cette revolution eco. Pour ma part, integre votre entreprise en qualite de Commercial serait plus que d'un ordre existanciel. Merci Mr Lex
flexus225@yahoo.fr
Commenter la réponse de Mr Lex