Les entreprises "dépassées" par les outils technologiques de leurs employés

Les entreprises "dépassées" par les outils technologiques de leurs employés
Les entreprises doivent-elles intégrer les nouveaux outils technologiques utilisés par leurs employés dans leur organisation pour rester compétitive ? Une enquête mondiale commanditée par Unisys auprès d'environ 3000 employés et 650 DSI révèle en effet que les employés acquièrent et utilisent de plus en plus fréquemment leurs propres outils technologiques dans le cadre de leur activité professionnelle... Une réalité souvent ignorée -ou sous-estimée par les entreprises- et qui a des répercussions immédiates à plusieurs niveaux : retard sur la définition des règles d'utilisation des ces outils dans la sphère professionnelle, perte de maîtrise sur les besoins d'évolution technologique de l'entreprise, hétérogénéité du parc informatique, etc. Pire : à défaut d'accepter cette évolution, les entreprises risqueraient de perdre leur attractivité sur le marché du travail, les candidats privilégiant les employeurs à la pointe dans ce domaine.

Consommation de produits IT au travail : les entreprises “déconnectées” de leurs employés
L'enquêted'Unisys révèle tout abord un écart important entre les habitudes de consommation de produits technologiques par les employés et la connaissance ces nouvelles habitudes par les entreprises : en effet, celles-ci ne savent pas précisément combien d'outils technologiques “personnels” les employés utilisent sur leur lieu de travail et surtout, à quelles fins. Un fossé qui impacte directement sur la définition de règles de gouvernance appropriées pour l'entreprise et sur l'évalution précise de leurs nouveaux besoins technologiques.

Croisement des usages personnels et professionnels
Ainsi, les 2810 “e-travailleurs” interrogés utilisent en moyenne 4 outils technologiques “personnels” et plusieurs applications tierces -à l'insu de leur entreprise- pendant leur journée de travail. Ces employés indiquent également qu'ils utilisent deux fois plus leur télépohone mobile et laptop que ce qu'estime les DSI interrogées dans cette enquête. Plus inquiétant, 50% des appareils utilisés par les “e-travailleurs” mélangent les données personnelles et professionnelles. Ce fossé entre la réalité des usages et les évaluations erronnées expliquent donc en partie le fait que 73% DSI sondées estiment que leur réseau d'entreprise est “très sûr”.

Les employés innovent, les entreprises “standardisent”
Une très nette majorité des employés interrogés souhaitent acquérir leurs propres outils technologiques dans le cadre de leur activité professionnelle, une tendance qui s'oppose au désir des entreprises de “standardiser” leur usage. Ainsi, 95% des employés affirment avoir acheté au moins un outil technologique spécialement pour leur travail, tandis que 70% des DSI interrogées continuent de se conformer au modèle “traditionnel” pour l'achat d'équipement des employés. Des habitudes bien ancrées, qui semblent difficiles à bouleverser pour les entreprises : ainsi, seulement 30% d'entre elles sont “susceptibles” de mettre en place, dans les deux ans à venir, un système de compensation financière pour les employés qui achètent leur propre équipement.

Les DSI à la traîne sur l'intégration des réseaux sociaux
Un autre décalage important entre la perception des employés et celle de leurs entreprises concernent l'intégration des réseaux sociaux tiers aux applications “corporate” : là où les entreprises estiment être en phase avec cette évolution -en prévoyant d'augmenter singnificativement l'usage des outils comme Twitter, Facebook et LinkedIn à des fins professionnelles-, la moitié des employés interrogés estiment que cette prise en compte est très largement insuffisante. Une manque de réactivité qui semble s'expliquer par l'absence de règles d'utilisation des médias sociaux sur le lieu de travail, pour 40% des entreprises interrogées.

Une enjeu qui se déporte sur le marché de l'emploi
Enfin, une majorité des employés indiquent que les outils technologiques fournis par l'entreprise, et le soutien que celle-ci offre pour leur adoption, représentent un facteur qualitatif important pour accepter un emploi dans celle-ci. Une donnée qui contaste avec la perception des entreprises sur l'importance de ce critère : ainsi, seulement un tiers d'entre elle affirme que l'utilisation de produits technologiques de masse sur le lieu de travail est un élément clé pour leur attractivité et leur productivité.

En savoir plus
Les résultats complets de l'enquête réalisée par Unisys