Claude Cordier, Sage : « le logiciel de gestion doit pouvoir s’adapter précisément au besoin ».

Claude Cordier, Sage : « le logiciel de gestion doit pouvoir s’adapter précisément au besoin ».
Du simple logiciel de facturation au système de gestion complet de l’entreprise, où placer le curseur lorsque l’on souhaite s’équiper ? Comment évaluer son besoin pour dépenser utilement, et savoir quel outil facilitera réellement le quotidien ? Quel investissement prévoir ? Les réponses de Claude Cordier, directeur marketing produits-services PME chez Sage.

CCM - Un entrepreneur qui démarre une TPE a-il vraiment besoin d’un logiciel de gestion ?

Claude Cordier - Toute entreprise, quelle que soit sa taille, a besoin de pouvoir gérer ce qui la fait vivre : en l'occurrence, la facturation. C’est la fonction de base, inhérente à l’activité et au cash de l’entreprise. Ensuite, la comptabilité peut être sous-traitée à un cabinet d’expertise-comptable. Mais le logiciel de facturation est un équipement minimal.

CCM - On trouve des logiciels gratuits pour gérer la facturation de l'entreprise… Ne sont-ils pas suffisants ?

CCM - On trouve en effet des logiciels gratuits ou très abordables qui peuvent permettre de démarrer, mais il sont peu paramétrables, standardisés, et n’offrent pas de services d’accompagnement à l’utilisation ni d’évolution réglementaire ou technique. L’entrepreneur doit anticiper ses besoins futurs et choisir un outil capable d’accompagner son développement. Le jour où il internalisera la comptabilité, le jour où il aura besoin de pouvoir gérer sa trésorerie ou ses stocks, il faudra que les systèmes de données soient compatibles… Sans parler de piloter ou de planifier les ressources humaines ou la fonction commerciale.

CCM - Quelles sont les qualités principales de l’offre Sage à destination des TPE et indépendants ?

CC - Sage a construit sa notoriété sur la conformité comptable et les capacités d’évolution de ses produits, et permet de répondre en souplesse à la croissance de l’entreprise et de son besoin. Avec Sage, il n’y a jamais de « migration », seulement des choix d’évolution fonctionnelle. Nos produits présentent une grande facilité de prise en main, un service hotline, des turoriaux vidéo, des possibilités de formation à distance, et surtout une grande latitude de paramétrage pour adapter précisément l’outil à son besoin. L’offre Sage Start / Sage30, pour les entreprises allant jusqu’à 30 salariés est évolutive jusqu’à un système complet de gestion intégrant les achats, la trésorerie, les immobilisations, la gestion bancaire… Avec de véritables tableaux de bord qui permettent l’aide à la décision, le suivi des coûts, et donc la performance financière de l’entreprise.

CCM - Cette offre est-elle encore adaptée aux entreprises qui, par nature, conserveront une petite structure ?

CC - L’offre Ciel, qui fait partie du groupe Sage, répond à ce type de besoin, avec une offre verticalisée par métiers, pour les artisans, les commerçants, par exemple. Elle démarre à des prix très accessibles et permet d’évoluer vers Sage si le besoin s’en fait sentir. Les entrepreneurs doivent avoir à l’esprit, au moment de leur choix, que le logiciel de gestion n’est pas seulement un outil qui va leur permettre de « remplir leurs obligations ». Quelle que soit la taille de leur activité, ils ont besoin d’une vraie visibilité pour piloter, optimiser, faire face aux difficultés, savoir où ils vont… Le logiciel de gestion n’a pas besoin d’être complexe ou surdimensionné, mais il doit répondre précisément et simplement aux questions que se pose l’entrepreneur. Une bonne gestion fait vite la différence sur le marché, ce n’est pas un investissement à négliger.

En savoir plus sur l’offre sage PME