Téléphone ou réseaux sociaux, les jeunes ne se passent pas du numérique pour préparer leurs séjours


Les jeunes nés durant l'ère numérique ne peuvent pas se passer des technologies high-tech lorsqu'ils organisent leurs voyages. Selon une étude menée par l'agence conseil en tendances, style et innovation PeclersParis pour Amadeus, spécialiste des solutions de traitement de réservations et de distribution pour l'industrie du tourisme, les professionnels du secteur vont devoir s'approprier les réseaux sociaux ou les portables pour séduire ces principaux futurs clients.

L'étude PerclersParis pour Amadeus, "Les natifs numériques et le futur du voyage", montre que la jeune génération, née lors de l'explosion de la bulle Internet, des téléphones mobiles ou encore des ordinateurs, a d'ores et déjà des attentes lourdes quant à l'utilisation des nouvelles technologies dans la préparation de leurs vacances.
Pouvoir "réserver, modifier et consulter des informations à tout moment sur leur téléphone mobile" devient un impératif, soutient les auteurs de cette enquête.
S'intéressant aux besoins de cette population, PerclersParis remarque que les "natifs numériques" recherchent des offres touristiques personnalisées, sortant du tourisme de masse. Cette tendance devrait s'approfondir dans les années à venir.
Bien que ces jeunes cherchent des offres individuelles, ils accordent une attention particulière à leur "communauté". Pour eux, le voyage commence avant le départ, lorsqu'ils partagent leurs avis et expériences, et se poursuit après le retour "en offrant du contenu à la communauté", explique l'agence.
L'utilisation des réseaux sociaux reflète ce besoin de partage mais se présente aussi, pour les acteurs du tourisme, comme un levier pour développer l'activité en recueillant des avis et en construisant leurs offres en fonction des besoins des internautes.
La génération du numérique est aussi celle du développement durable. De fait, elle accorde une attention particulière aux séjours respectueux de l'environnement. Le développement de partenariats avec des producteurs locaux ou la création de nouveaux labels "permettant de satisfaire les besoins de transparence de cette nouvelle génération" devraient aider les professionnels du secteur à répondre à cette nouvelle attente, indique PerclersParis.
"L'émergence de cette nouvelle génération de consommateurs va bouleverser l'ensemble des industries", explique Emma Fric, Directrice Prospective et Recherche PeclersParis.
"Les nouvelles attentes et besoins qui se dessinent vont influencer tout le processus non seulement dans les phases de préparation et d'achat du voyage, mais aussi pendant son déroulement, et au retour dans le partage d'expérience", conclut-elle.