Nice, première ville française à tester le paiement sans contact mobile dès aujourd'hui


Valider son titre de transport ou régler ses achats avec son téléphone portable... La ville de Nice (Alpes-Maritimes) est la première ville française à tester à grande échelle cette nouvelle technologie qui fait parler d'elle depuis plusieurs années. Le lancement officiel est donné ce vendredi 21 mai. Première étape pour les habitants de l'agglomération : acheter un mobile NFC (Near Fiel Communication), qui intègre une puce spécifique et une antenne pouvant communiquer avec les terminaux.

Après le déploiement des cartes bancaires sans contact en 2009, la technologie NFC (Near Fiel Communication) aborde son second grand chapitre avec l'utilisation du téléphone portable. La ville de Nice et son agglomération en font l'expérience à partir d'aujourd'hui à tous les niveaux de la vie quotidienne, des commerces aux transports. Des terminaux, identifiables grâce à une signalétique spécifique qui repose sur la marque Cityzi, ont été installés dans les magasins et sur les mobiliers urbains participants à cette vaste expérience.
Pour l'heure, un seul téléphone portable, à savoir le Samsung Player One compatible avec la technologie sans contact, est déployé et est disponible auprès des opérateurs mobiles Bouygues Telecom, SFR, Orange et NRJ Mobile. Un autre téléphone portable, développé par Sagem, permettant de bénéficier des avantages de la technologie sans contact viendra bientôt étoffer cette gamme.
"Leur prix sera cohérent avec celui des autres mobiles vendus par ces opérateurs dans la même gamme de fonctionnalités", assure l'Association Française du Sans Contact Mobile (AFSCM). Et d'ajouter "d'ici fin 2010, l'AFSCM estime qu'une gamme de terminaux sans contact mobile pourrait être proposée sur le marché français".
Techniquement, ces téléphones portables intègrent une puce et une antenne spécifiques pouvant communiquer avec les terminaux. Les utilisateurs doivent approcher leur équipement de ceux-ci pour que la communication se fasse. En cas de vol, les consommateurs pourront appeler leur opérateur et suspendre la ligne ainsi que les services.
Pour assurer la confidentialité des informations, les échanges entre le mobile et les terminaux seront cryptées. "Le risque d'usage frauduleux est par ailleurs réduit car l'utilisation fréquente de son téléphone mobile au fil de la journée rend plus rapide la détection de son éventuel vol ou perte", prévient l'AFSCM.
Outre la validation de leur ticket de transport et l'accès à des informations pratiques telles que les heures de passage de bus, les Niçois pourront aussi régler leurs achats avec leur mobile en s'adressant à un établissement bancaire qui commercialise un "contrat carte bancaire NFC". A noter toutefois qu'au-delà d'un certain montant, un code PIN devra être composé pour valider le règlement.
A terme, la technologie sans contact mobile pourrait être déployée dans d'autres villes françaises. "Suite à leurs premières expérimentations, les villes de Caen et Strasbourg réfléchissent à un déploiement plus large des services sans contact mobiles sur leur territoire" indique l'AFSCM.