Vous utilisez les réseaux sociaux au travail ? Voici 5 règles à suivre…

Vous utilisez les réseaux sociaux au travail ? Voici 5 règles à suivre…
Vous utilisez les réseaux sociaux au travail ? Voici 5 règles à suivre…

Votre patron est inquiet. Le patron de votre patron l’est également, et ainsi de suite… Beaucoup s’inquiètent de l’utilisation de Facebook et autres réseaux sociaux au travail.
Fait marquant ; plus de 50% des plus grandes sociétés Américaines sont tellement inquiètent qu'elles ne laissent pas leurs employés accéder aux réseaux sociaux en plein travail. Facebook, Twitter ou encore LinkedIn sont donc aujourd’hui inaccessibles pour de nombreux travailleurs Américains.

Certaines inquiétudes sont justifiées – exemple de personnels militaires ayant déjà posté des informations confidentielles en ligne. Mais une interdiction complète est sans doute inapplicable. Dans une nouvelle enquête, nous constatons que plus de 50% des salariés utilisent Facebook au travail. De plus, si les employeurs interdisent le réseautage social, qu’est ce qui empêchera les employés d’utiliser leur Smartphone pour « réseauter »?

Maintenant, votre employeur peut interdire le réseautage social pour des raisons de sécurité, ce qui a plus de sens. Joan Goodchild de CSO Online énonce d'excellents arguments contre l'utilisation de Facebook en particulier dans son article «10 raisons de quitter Facebook». Et Mikko Hyppönen, Responsable de recherche chez F-Secure (Editeur d’Antivirus) refuse d'ouvrir un compte Facebook pour des raisons de sécurité, mais il est un fan de Twitter.
Malgré les risques, une contradiction demeure. Les employeurs ne peuvent pas se permettre de conserver des employés qui ne sont pas connectés à l'évolution rapide du climat des affaires qui les entoure tandis que les employés pour certains ne peuvent négliger la possibilité de développer une identité en ligne unique. Alors si vous êtes un utilisateur des réseaux sociaux pendant les heures de travail, il est doublement important d’être dans un environnement sécurisé, pour vous comme pour votre entreprise.


Voici 5 règles à suivre afin de protéger votre job comme votre employeur…


1. Connaitre la politique interne de votre entreprise

Etes vous êtes autorisé à utiliser les réseaux sociaux sur le PC de l'entreprise? Combien de fois? Quels sont les sites autorisés? Quelles sont les informations que vous pouvez partager? Qui devriez-vous consulter si vous avez une question sur ce sujet? Si vous n'avez jamais lu la politique interne de votre entreprise, faites-le maintenant.

2. Utilisez des mots de passe différents pour votre travail et vos comptes web personnels

Un mot de passe vulnérable sur votre compte Facebook peut mettre en péril votre réputation personnelle ainsi que celle de vos amis. N’augmentez pas ce risque en utilisant le même mot de passe pour l’accès au réseau d’entreprise.

3. Etre déconnecté des réseaux sociaux lorsque vous ne les utilisez pas

Exemple, si vous quittez votre bureau sans vous déconnecter de la plateforme Facebook, vous vous exposez à ce que quelqu’un utilise Facebook en votre nom. Et ce pour tout type de site sur lequel vous avez un compte. De plus, vous ne voulez probablement pas avoir la réputation d'être le gars ou la fille qui est toujours sur Facebook, même en plein sommeil…

4. Eviter les risques inutiles

Les pirates s’intéressent de près aux réseaux sociaux, plateformes ou se trouvent de nombreuses informations personnelles et donc valorisables. On y trouve de nombreux liens erronés et/ou piratés. Ne cliquez pas sur un lien lorsque vous n’êtes pas sur. Vérifier l’URL du lien avec la fonction de protection de navigation web (en savoir plus). De même lorsqu’il s’agit d’installer un plugin ou une extension ; prenez le temps de savoir de quoi il s’agit exactement avant d’installer le module.

5. Pensez à ce que vous partagez, et avec qui…

Vous devez savoir que lorsque vous postez du contenu en ligne (lien, article, événements, anecdote, etc.), c’est comme si cela apparaissait dans un journal. Considérez que tout ce que vous publiez, y compris les contenus dont vous limitez l’accès à vos «amis» ou «amis des amis» - devient potentiellement public. Que ce soit une photo compromettante, une vidéo déplacée ou encore une histoire personnelle, cela vous sera impossible de faire retour arrière et supprimer ces contenus gênant, voir douloureux. C’est pourquoi, pour chaque type de contenu que vous souhaitez partagez, pensez à paramétrer votre compte et notamment l’option de partage (exemple via Facebook). Dans le cas contraire, vous réaliserez qu’avoir plus de 500 contacts à travers un réseau en ligne peut devenir préjudiciable…