Weem : un réseau social pour renforcer la culture d'entreprise ?

Weem : un réseau social pour renforcer la culture d'entreprise ?
Créé en 2007, le réseau social de proximité Weem, qui s'adresse plus particulièrement aux collaborateurs des entreprises, est désormais disponible en version gratuite. Le service, qui compte parmi ses utilisateurs le Comité d’Orange Business Services Ouest et l'Université de Rennes 1, mise sur sa version « Light » pour séduire les PME et grandes entreprises : en mettant à disposition des collaborateurs un réseau privé de petites annonces de type particulier à particulier, et des fonctionnalités typiques du web 2.0 : plateforme d'échanges de bons plans, annonces d'événementiels, etc. En introduisant une place d'échanges « conviviale » en contexte professionnel, Weem entend aider à « fédérer la communauté de l'entreprise et développer le sentiment d'appartenance à la société ». Eclairage sur ses principales fonctionnalités.

L'entreprise, terreau social
Un réseau social de proximité pour l'entreprise : une idée saugrenue pour tisser du lien entre les collaborateurs ? S'il n'a pas été développé pour répondre spécifiquement aux besoins des ressources humaines de l'entreprise, Weem permet néanmoins de réunir les membres d'une communauté professionnelle sur un terrain neutre -et néamoins pratique-, celui des petites annonces. Vente d'un bateau à moteur, d'un véhicule d'occasion, don d'objets, proposition de location de gîte rural, le réseau de proximité permet de poster tout type d'annonces ou presque, en ajoutant des espace issus du web social « pur » : comme l'échange de bons plans (ex : recommandation d'un restaurant) et l'annonce d'événementiels.

S'il s'appuie sur une audience plutôt réduite, puisque réservée à une communauté d'utilisateurs « privée », Weem mise sur deux atouts qualitatifs pour viabiliser le système d'annonces de proximité : d'abord le fait que les collègues de travail partagent des mêmes horaires, les mêmes habitudes et habitent la même région. Ensuite le « principe de confiance » propre aux relations professionnelles, et qui facilite, selon Weem, les modalités d'une transaction dans le cadre d'une vente par petites annonces.

Autre avantage : si l'annonceur ne rencontre pas d'écho favorable à sa requête au sein de sa communauté, il a la possibilité d'élargir sa recherche aux sites d'annonces grand public, via la plateforme en ligne.

Weem « Light » : les fonctionnalités
En lançant sa version gratuite, Weem cible plutôt les entreprises (PME et grandes entreprises), qui selon Daniel Gergès, fondateur de Weem, « ont généralement besoin de tester un service avant de l'adopter ». La version Light, qui contient des publicités, réunit plusieurs fonctionnalités « vitrine » de la version Premium : outre la publication de petites annonces, Weem permet d'organiser des activités, d'éditer une newsletter hebdomadaire, de s'abonner à un flux rss et, pour les utilisateurs mobiles, de bénéficier d'une navigation optimisée pour l'iPhone.

Porte-voix du comité d'entreprise ?
Outre l'utilisation classique réservée aux collaborateurs, Weem entend également servir la communication des comités d'entreprises : via la tribune offerte aux annonces publiées en temps réel par le CE à destination des salariés. Une façon selon le réseau social, de générer du trafic vers le blog ou le site internet que celui-ci édite, le cas échéant. Et d'amplifier les annonces d'événements locaux (ex : promotions auprès de commerces locaux) ou la participation des salariés à des activités « extra professionnelles » (ex : recherche de volontaires pour une opération caritative).

Plus d'informations
Weem : vidéo de démonstration
Comparatif version Light / version Premium