CheckPoint s'attaque à la fuite de données dans l'entreprise

CheckPoint s'attaque à la fuite de données dans l'entreprise
CheckPoint, éditeur de solutions de sécurité pour les entreprises, vient de lancer deux nouvelles solutions de gestion des risques informatiques adaptées aux PME. « Data Loss Prevention », un outil de prévention de la fuite et de la perte de données sensibles, et SmartEvent, une solution de gestion unifiée de la sécurité informatique, qui s'appuie sur un système de visualisation des incidents critiques et des alertes en temps réel. Une lancement qui coïncide avec la publication d'une étude du cabinet d'analyse Ponemon Institute qui chiffre à 1,9 millions d'euros le coût induit par des pertes de données des entreprises en France.

Auto-administration des incidents
La nouvelle solution de Check Point, Data Loss Prevention, est destinée aux PME et aux plus grandes organisations. Elle comporte deux fonctions couplées et complémentaires qui intègrent un dispositif global de détection des risques de pertes ou de fuites de données sensibles (réglementaires, confidentielles ou propriétaires) : la première, baptisée UserCheck, associe les collaborateurs des entreprises à la résolution de problèmes pouvant amener à la violation de données, pendant leur session de travail. En cas de problème, Ils reçoivent des notifications par e-mails, ou via une fenêtre pop-up, les invitant à remédier à un potentiel danger. L'objectif de cette fonctionnalité d'auto-administration des incidents est de former les utilisateurs aux règles de sécurité de l'entreprise.

Classification de données sensibles
Deuxième fonction incluse dans Check Point DLP : le Moteur « MultiSpect » qui permet de classer les données sensibles, parmi lesquelles les éléments de propriété intellectuelle, les informations d'identification personnelle et les données définissant les règles de comptabilité. Son rôle est d'identifier et de prévenir la violation de données : notamment en traitant les fichiers envoyés ou téléchargés sur le web et en vérifiant si leur usage est en conformité avec les autorisations données aux utilisateurs de l'entreprise. La solution propose également un volet de mise en oeuvre pratique avec 250 règles prédéfinies pour faciliter sa mise en œuvre sans assistance technique.

La sortie de CheckPoint DLP fait écho à l'étude récemment publiée par le cabinet d'analyse Ponemon Institute sur le coût global des pertes de données des entreprises en France... De fait, la solution ne répond qu'à une partie du problème de la perte de données si l'on en croit les résultats de cette étude : en effet 35% des perte seraient dues à la négligence des collaborateurs (ex : perte d'ordinateur portable, de clé USB ou de CD-ROM).

SmartEvent : améliorer la visibilité des risques de sécurité
Toujours sur le volet prévention, CheckPoint vient d'annoncer le lancement SmartEvent Software Blade, une solution de gestion unifiée de la sécurité informatique des entreprises. L'objectif de cette solution est de permettre aux administrateurs, via l'interface de gestion, d'avoir une vue d'ensemble des systèmes de protection actifs -pare-feux, systèmes de prévention des intrusions (IPS), systèmes de prévention de la perte des données. Grâce notamment à plusieurs outils de visualisation : tableaux chronologiques, graphiques et cartes. SmartEvent mise sur deux points forts : le signalement d'incidents critiques en temps réel, pour permettre aux administrateurs de bloquer les attaques via l'interface de gestion. Et l'organisation hiérarchique des incidents en fonction de leur gravité et de leur fréquence pour permettre une réponse plus appropriée.

Fiches produits
Data Loss Prevention
SmartEvent

Crédit photo : © Srecko Djarmati - Fotolia.com