Cloud privé : seul modèle valable pour les entreprises ?

Cloud privé : seul modèle valable pour les entreprises ?
A l'heure où la sécurité constitue toujours un frein majeur à l'externalisation des données et applications des entreprises, le cloud privé récolte aujourd'hui les suffrages des DSI et des principaux acteurs de solutions de sécurité SaaS. Garantissant une plus grande proximité de l'infrastructure des entreprises avec leurs services externalisés, le cloud privé entend réconcilier besoins de sécurité, économies et transparence dans le traitement et la confidentialité des données hébergées. Une tendance illustrée par la nouvelle offre de cloud privé externalisée de VeePee.

« Verrouiller le cloud » : nécessité absolue pour les entreprises ?
Dans une enquête récemment publiée par le cabinet d'études Pierre Audoin Consultants avec le concours d'EMS, Intel et VMware, 200 décideurs informatiques ont livré leur vision du cloud computing : si la disponibilité des ressources et la flexibilité de la plate-forme ressortent comme deux avantages majeurs, la dépendance au réseau et surtout les enjeux de sécurité liés aux services externalisés représentent, selon l'étude, les inconvénients majeurs pour l'implantation de solutions SaaS dans l'entreprise.

Un problème aux répercussions commerciales évidentes, récemment évoqué par les grands acteurs de l'informatique comme Microsoft, Trend Micro, McAfee, Symantec, cités par le webzine Network World. La présidente de Trend Micro Eva Chen résume ainsi l'un des freins majeurs de l'adaption des solutions SaaS par les entreprises : « traditionnellement, les entreprises étaient propriétaires de leurs infrastructures informatiques. Avec le cloud, elles partagent la puissance de calcul et de stockage. Elles veulent donc savoir avec qui elles partagent leurs données. Quand vous louez une chambre dans un hôtel, vous voulez que votre porte reste fermée à clef. Pour le cloud, c'est pareil : une entreprise qui loue temporairement un espace a besoin de savoir qu'il y a des verrous. »

Le cloud privé et semi-privé, « solution d'avenir » ?
La conférence AlwaysOn OnDemand qui vient de se dérouler à Palo Alto en Californie donne des indications sur l'évolution attendue de l'architecture des services SaaS aux professionnels. Parmi les problèmes pointés du doigt : le manque de transparence de certains fournisseurs de solutions en matière de confidentialité et de conformité aux règles de sécurité qu'ils énoncent. Pour John Weinschenk, directeur de Cenzic, éditeur de solutions de sécurité de services hébergés, l'avenir des offres SaaS aux entreprises s'inscrit dans « le cloud privé et semi-privé, qui sont des systèmes fermés dans lesquels les paramètres de sécurité et les garanties de services sont connus ».

VeePee et le cloud privé externalisé
Le cloud privé : un créneau dans lequel s'inscrit notamment VeePee, le fournisseur de solutions d’externalisation des données et des applications aux entreprises, qui vient de lancer une offre associant les avantages du cloud public et du cloud privé : elle est censée permettre aux entreprises de mieux garantir l'intégrité et la confidentialité de leurs données sans avoir à gérer elles-mêmes leur infrastructure, réconciliant ainsi les avantages économiques liés aux services hébergées, et les besoins de sécurité. L'externalisation se fait via la plate-forme de VeePee hébergée dans deux Data Centers : un atout en matière de visibilité et de disponibilité, puisque les clients savent où se trouvent leurs serveurs virtuels, et peuvent intégrer rapidement des ressources supplémentaires. Selon VeePee, cette solution de « cloud privé externalisé » serait sécurisée par le cloisonnement de toutes les briques essentielles du Cloud : notamment via le réseau local virtuel et le volume de stockage, qui sont dédiés au client.

En savoir plus sur l'offre de VeePee