Les éditeurs de progiciels à la conquête des PME

Les éditeurs de progiciels à la conquête des PME
Le marché des progiciels de gestion intégrée est en pleine mutation : dans le sillage de la sortie de Microsoft Dynamics, un ERP pour les commerces de détail, des offres toujours plus ciblées vers les PME se développent. Pour séduire les entreprises qui appartiennent au très convoité « midmarket », les éditeurs misent de plus en plus sur l'intégration d'outils spécifiques et d'applications « Métier ». Une évolution qui passe également par la simplification des interfaces utilisateurs.


Microsoft Dynamics à l'assaut du « midmarket »
Le début d'année a été marquée par le lancement d’offres d'ERP aux entreprises situées dans la niche « midmarket », un des marchés les plus dynamiques pour les éditeurs de solutions professionnelles. L'exemple le plus significatif de ce changement : l'annonce par Microsoft de la sortie en juin de Microsoft Dynamics AX for retail, un ERP pour le commerce de détail. Après le rachat de nombreuses technologies tierces, le géant a musclé son ERP : des paramètres de personnalisation supplémentaires permettront l'intégration de nouvelles fonctionnalités Métier. Avec ce lifting, Microsoft compte bien damer le pion à la concurrence.

ERP aux fonctionnalités Métier enrichies
Commencé il y a quelques années, le processus de verticalisation des ERP arrive aujourd'hui à maturité. En d'autres termes : à chaque secteur d'activité, son ERP. Une première tendance soutenue est l'ajout de fonctionnalités métiers aux progiciels existants. Ainsi le spécialiste des applications cartographiques PTV Loxane et le cabinet de conseil ADELANTE viennent d'intégrer des composants cartographiques à l'ERP SAP pour améliorer les aspects de gestion logistique.

D'autres éditeurs ERP plus spécialisés continuent d'enrichir leur offre pour répondre aux besoins des PME/TPE : comme EBP qui a récemment ajouté des fonctionnalités de gestion de facturation à son logiciel de comptabilité et de gestion commerciale. Même chose pour la version 5 d'Opéra BPM de l'éditeur Amelkis, qui intègre des fonctionnalités « Métier » qui s'adaptent au contexte de travail des groupes d'utilisateur.

La seconde tendance est le produit de la segmentation du marché : avec l'arrivée de progiciels ultraspécialisés, comme Logidec, un progiciel de gestion des déchets ou encore Phytocontrol Lims, un progiciel de laboratoire intégré conçu par le laboratoire d'analyse phytosanitaire Phytocontrol.

Widgets et fonctionnalités 2.0
Une seconde dynamique gagne les ERP : la simplification de l'interface utilisateur. L'éditeur SAGE s'est ainsi aperçu à la suite d'une étude qu'un tiers des fonctionnalités de son ERP était ignoré par les usagers. Pour les mettre à la portée de l'utilisateur, ERP X3 intègrera prochainement des widgets destinés à simplifier l'interface et en améliorer l'ergonomie, dans l'optique de gagner en productivité.

SaaS et mobilité
L’ERP en mode SaaS est déjà solidement ancré dans la culture des éditeurs et des entreprises : Cegid, Generix, Sage, Divalto ou SAP, tous les grands noms s'y sont mis. Si cette tendance est généralisée en 2010, il reste encore aux principaux acteurs du progiciel à aller au bout de cette démarche en développant des offres d'ERP mobiles, susceptibles d'intéresser les professionnels mobiles des petites et grandes structures : une possible évolution avec la sortie de la prochaine norme haut-débit 4G, et compte tenu de la convergence annoncée entre les télécommunications fixes et mobiles par la VoIP.

Crédit photo : Dreamstime