Le flashcode révolutionne la navigation mobile

Le flashcode révolutionne la navigation mobile
Ils fleurissent partout sur le web et tentent de plus en plus des incursions sur les produits de grande consommation. Plus facile pour amener les visiteurs sur son site mobile, l’utilisation du flashcode est devenue un must pour diffuser son site mobile. D’ailleurs Vitamin Water ne s’y est pas trompé en lançant son nouveau site mobile, en collaboration avec Orange, en le promotionnant avec un flashcode tout en couleurs ! Simple à utiliser pour les utilisateurs, le flashcode permet aux marques d’augmenter l’audience et la notoriété

Proposer des vidéos en réalité augmentée, des quizz ou encore géolocaliser les magasins dans lesquels vous pourrez acheter des produits Vitaminwater ! La marque n’y est pas allée de main morte pour faire la promotion de sa boisson phare ! En collaboration avec Orange, cette marque qui appartient au groupe Coca-Cola, a mis les gros moyens pour conquérir un public jeune qui navigue de plus en plus depuis leurs smartphones. Il n’est pourtant pas simple, a priori de faire venir les visiteurs sur son site mobile. Car si l’usage de l’internet explose et que l’iPhone s’est révélé être un formidable coup de pouce pour l’internet mobile, la navigation mobile n’est pourtant pas des plus simples ! Taper directement l’adresse d’un site web avec un clavier de téléphone mobile (aussi iPhonesque soit-il) n’est pas encore tout à fait entrée dans les mœurs.

Le flashcode va permettre à la marque de « pusher » le site sans que l’utilisateur n’ait (presque) aucun effort à fournir. Dans le cas de VitaminWater, il suffit de flasher le code visible sur un prospectus ou une voiture pour accéder au site mobile de la marque et à tous les contenus qu’elles proposent.

Les multiples utilisations du flashcode
Et pas besoin d’avoir un appareil aussi prestigieux que l’iPhone pour profiter du service ! Aujourd’hui, 70% des smartphones seraient aptes à décrypter les flashcodes (aussi appelés codes 2D). Le fonctionnement est simple, l’utilisateur doit juste avoir installé le logiciel gratuit Flashcode qui va permettre de lire le code. Une fois ce logiciel téléchargé, l’utilisateur devra simplement utiliser la fonction camera de son smartphone pour « scanner » le flashcode. Une fois lu, ce code va renvoyer vers un site mobile… ou une application ! Car les applications du flashcode sont multiples !

Ainsi, depuis le 19 janvier, la RATP utilise les flashcodes pour informer les usagers des horaires des prochains bus et tramways. Au total ce sont plus 20 000 flashcodes déployés sur 11 000 abribus et potelets qui permettent aux usagers de connaître les horaires de passages de l’intégralité des 350 lignes de bus et des trois lignes de tramways. Un véritable service en plus pour les usagers qui peuvent aussi connaître l’état du trafic en temps réel puisque même les arrêts déplacés pour cause de travaux sont indiqués. Le déploiement de ces 20 000 flashcodes aurait coûté 400 000 euros à la RATP… soit 20€ par flashcode !

Mais d’autres usages peuvent aussi être associés à l’utilisation du flashcode comme le téléchargement de cartes de visites, l’envoi de sms ou des appels pré-paramétrés. Enfin les flashcodes peuvent aussi être utilisés pour télécharger des applications sur l’Androïd Market ou l’App Store.

Si l’utilisation du flashcode est encore balbutiante en France, il n’est pas impossible que son utilisation explose dans les deux ans à venir, comme au Japon où 90% de la population utilise régulièrement les flashcodes !

En savoir plus
Voir le site de l’Association française de marketing mobile

Lire par ailleurs
Voir l’interview de Vincent Herman de Nexence
La RATP implante le "flashcode" aux arrêts des bus et tramways

Crédit photo : France Télécom