Jean-Marc Briand, BlueKanGo : « Avoir une vue d’ensemble des processus qualité »

Jean-Marc Briand, BlueKanGo : « Avoir une vue d’ensemble des processus qualité »
Depuis 1998, la PME bretonne BlueKanGo intervient sur le marché des logiciels BPE (Business Process Management). Spécialisée dans les secteurs de la santé, de l’hygiène et de l’environnement, elle revendique aujourd’hui un portefeuille de 1400 clients. L’entreprise commercialise ses solutions en mode Saas. Un vrai plus qui permet à l’entreprise d’offrir des solutions souples à ses clients. Jean-Marc Briand, fondateur de BlueKanGo, nous en dit un peu plus sur le fonctionnement des logiciels BPM.

CCM – Dans quel champ d’activité intervient BlueKanGo ?


JMB – Nous intervenons surtout dans les secteurs de la santé, de l’agroalimentaire, de l’hygiène et de l’environnement. Nos logiciels permettent de réaliser des audits de conformité dans ces secteurs, et de réaliser des compte-rendus de ces audits. Cela permet de gérer la chaîne qualité dans l’entreprise. Par exemple, cela permet à une entreprise agroalimentaire qui a un contrôle de la Direction des Services Vétérinaires de faire un audit pour voir ce qui ne va pas. Le logiciel va permettre à l’utilisateur d’avoir une vue d’ensemble de tous les processus qualité dans on entreprise et de pouvoir les corriger le cas échéant.

CCM – Concrètement, les normes varient selon que l’on travaille dans l’un ou l’autre des secteurs. Comment ça se passe pour l’utilisateur ?

JMB – On préparamètre tout pour le client. Lorsqu’il a accès au logiciel, on peut dire qu’il est prêt, par exemple à faire un audit. L’entreprise a donc accès à un logiciel sur mesure qui tient compte des différentes données dont dispose l’entreprise. On travaille vraiment sur de petits processus. D’autre part, le client a accès à une plateforme téléphonique, lorsqu’il a le moindre problème avec le logiciel.

CCM – Vous avez notamment mis à la disposition des entreprises une partie de vos logiciels pour gérer son plan de continuité d’activité dans le cadre de l’épidémie de Grippe A. Pourquoi ?


JMB – Effectivement, nous avons gratuitement mis à disposition des entreprises qui le souhaitaient deux applications pour les aider à mettre en place leur place leur plan de continuité d’activités. Nous avons trouvé que c’était assez logique, puisque nous accompagnons déjà les entreprises. Et puis ça participe aussi d’une action citoyenne pour nous, nous étions dans une démarche de prévention de la Grippe A dans les entreprises et nous avons voulu mettre à disposition ces applications pour les aider. D’ailleurs à ce jour, plus d’une centaine d’entreprises ont déjà téléchargé ces applications.

« Les entreprises ne veulent plus d’un fonctionnement rigide »

CCM – Le marché des logiciels BPE est en pleine explosion. Comment vous l’expliquez-vous ?


JMB – On a assisté à une véritable rupture technologique avec l’arrivée de l’ADSL. Ca été la même chose avec l’avènement des logiciels BPE. Les entreprises ne veulent plus vraiment des réseaux et cherchent à réduire leur facture informatique. D’autant plus aujourd’hui, dans un contexte de crise : les entreprises ne veulent plus d’un fonctionnement rigide, qui n’est plus adapté, mais elles sont en évolution permanente. C’est aussi pour cela que nous avons opté pour une solution en cloud.

CCM – Vous avez intégré des briques de logiciel libre dans vos apps. C’est un choix militant ?

JMB – Non pas vraiment. Nous avons opté pour l’open-source car nous voulions vraiment de la souplesse et de la simplicité. Les briques open-source nous permettent d’être plus souples et plus réactifs. Enfin, en utilisant de l’open source, on produit une solution qui est capable de communiquer avec les autres applications, notamment de se synchroniser avec les annuaires ou les logiciels ERP ou de paye de l’entreprise.

CCM – Vous avez récemment innové en proposant une solution complète… puisque contenue dans un netbook que vous commercialisez. C’est assez original comme démarche, vous pouvez nous en dire plus ?

JMB – Effectivement, nous proposons aux entreprises de louer un netbook contenant nos solutions. C’est parti du constat assez simple que beaucoup de nos clients sont nomades. Ils ont souvent en charge la gestion de la maintenance dans les entreprises ou réalisent des audits. Nous avons pensé que c’était un service en plus à rendre à l’entreprise que de lui fournir un matériel prêt à l’emploi, et que les utilisateurs pourront utiliser même au cours de leur déplacement. Nous avons là encore voulu offrir de la souplesse puisque le netbook est compris dans le prix de l’abonnement

CCM – Justement, au niveau des abonnements, quelle politique tarifaire appliquez-vous ?


JMB – C’est de l’ordre de 30€ par mois pour la première application et deux utilisateurs. Pour 50 postes, il faut compter 90€ par mois… ce qui est peu coûteux si on compare ce que coûterait des applications déployées sur le réseau de l’entreprise. Et comme nous avons aussi un fonctionnement en plug&play, les entreprises ne payent que ce qu’elles consomment.

Visiter le site de BlueKanGo