Un tiers des PC portables en panne 3 ans après leur achat ?

Un tiers des PC portables en panne 3 ans après leur achat ?
Une étude par l’assureur américain SquareTrade révèle qu’un tiers des PC portables tombent en panne dans une période de trois ans suivant leur achat. Plébiscité par les consommateurs, les PC portables (dont les ventes surclassent actuellement les ventes des ordinateurs de bureau) seraient ainsi plus sujets aux pannes que les ordinateurs fixes. SquareTrade, spécialiste de l’assurance des biens informatiques, dresse même un classement des marques les plus sûres.

Cette étude, réalisée aux Etats-Unis sur 30 000 ordinateurs placés sous une garantie gérée par SquareTrade révèle que les deux-tiers de ces pannes viennent d’un dysfonctionnement, le tiers restant étant dû à des dommages accidentels non-liés au matériel (comme une chute par exemple). L’assureur calcule ainsi que l’achat d’un ordinateur portable est un investissement globalement plus risqué que l’achat de n’importe quel autre produit électronique. Un chiffre qui s’explique par la fragilité des ordinateurs portables qui sont en plus soumis à plus rude épreuve que n’importe quel autre matériel : les pads, claviers ou encore les disques durs sont encore plus sujets à une lourde usure, puisque qu’ils sont transportés plus souvent et peuvent être malmenés lors de leurs différents transports.

Mais ce sont les notebooks, pourtant très à la mode en ce moment, qui seraient encore plus exposés aux pannes ! Selon une projection de SquareTrade, le risque de voir tomber en panne son notebook au bout d’un an est supérieur de 20% par rapport à un portable d’entrée de gamme. Au bout d’un an, SquareTrade a noté que près de 6% des notebooks avaient déjà été victimes d’une panne.

Les ordinateurs les plus chers tiennent plus longtemps
Selon l’étude de SquareTrade, cette idée reçue aurait plutôt tendance à se vérifier ! Les portables haut-de-gamme auraient plutôt tendance à moins tomber en panne. Alors que plus de 5% des portables d’entrée de gammes tombent en panne au bout d’un an, à peine plus de 4,5% des portables de gammes supérieures tombent en panne. Ceux-ci contiendraient des composants plus solides et profiteraient d’une fabrication plus solide. A titre indicatif, SquareTrade considère que le prix plancher d’un PC haut-de-gamme démarre à 1000 $ (un peu moins de 700€).

L’assureur propose d’ailleurs un classement des marques qui tomberaient le moins souvent en panne. Et à ce petit jeu, ce sont respectivement Asus et Toshiba qui remportent la palme des PC portables les plus sûrs, avec un taux de panne en deçà de 16%. Sony (Vaïo) complète ce podium avec un taux de panne de 16,8%, suivi d’Apple (17,4%). Du côté des mauvais élèves, on retrouve HP avec un taux de panne de 26%, Acer et sa filiale Gateway qui affichent des taux de panne compris entre 23,3% et 23,5% sur trois ans.

Un mauvais choix de matériel lors de la constitution du parc informatique pourrait donc coûter cher à l’entreprise… si elle n’avait pas prévu d’extension de garantie. En revanche, l’enquête ne précise pas quelle proportion d’ordinateur ont fait l’objet d’un simple remplacement de pièces et le nombre d’ordinateurs qui finissent au pilon…

Voir l'étude de Square Trade