Une étude Symantec révèle que les décideurs informatiques européens reportent la mise à niveau de leurs logiciels de bureau

Une étude Symantec révèle que les décideurs informatiques européens reportent la mise à niveau de leurs logiciels de bureau
Cette enquête de Symantec réalisée auprès de 1400 décideurs informatiques en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie a révélé entre autre que les décideurs informatiques européens étaient plus enclins à mettre à jour leur bouquet TV (45 %) ou à prendre l’avion dans une classe supérieure (35 %) que de mettre à jour leurs logiciels de bureau. Explications.

La contre-publicité en question


Cette enquête a tout d’abord mis en lumière que les inquiétudes relatives à la sécurité étaient liées à la couverture médiatique du lancement des nouveaux logiciels. 62 % des entreprises européennes ont reconnu qu'une contre-publicité avait fait pencher la balance en influant sur leur décision de mise à niveau.

Une mise à niveau sous condition

En Allemagne, 34% des entreprises sont prêtes à effectuer une mise à niveau uniquement si elles s'exposent à des risques ou des problèmes. 26% des entreprises italiennes sondées ont affirmé qu'elles souhaitaient attendre que la majorité du marché ait effectué la mise à niveau et que la sécurité de la technologie soit sûre. Et en France, 26 % des entreprises ne feront une mise à niveau que si elle ne ralentit pas les ordinateurs.
Robert Mol, Chef de Produit Marketing EMEA, Symantec Endpoint Management and Security, ajoute que « le principal enseignement tiré de cette enquête est que les entreprises européennes se montrent frileuses vis-à-vis des nouvelles versions des logiciels ».

Pour lire l’intégralité du communiqué de presse de Symantec.

Crédit photo : Symantec