Yahoo lance sa solution de publicité ciblée… avec l’aide des internautes !

Yahoo lance sa solution de publicité ciblée… avec l’aide des internautes !
Un mois après le lancement du Google Dashboard, Yahoo vient d’annoncer le lancement de son outil de publicité ciblée. Sobrement baptisé Yahoo Ad Interest Manager, ce tableau de bord n’est pas destiné au marketeurs… mais aux internautes ! Yahoo parie sur l’acceptation de ce système par les internautes qui auront la possibilité de sélectionner les publicités qui les intéressent. Ce faisant, Yahoo brise le tabou de la publicité ciblée, mal perçue des internautes.

Disponible en version bêta depuis hier pour les internautes titulaires d’un compte américain, le service devrait être déployé sur les comptes européens dans quelques semaines. C’est une petite révolution dans le monde de la publicité ciblée, sur laquelle pèse un véritable tabou. Mal vue des internautes, car jugée intrusive, les marques hésitent encore à sortir du bois en déclarant publiquement avoir recours à la publicité ciblée. La Cnil (Commission nationale informatique et libertés) reste elle-même très réservée sur le domaine du marketing profilé, et déclare encourager « le développement d'outils techniques qui permettent aux personnes de s'affranchir de ce profilage commercial », tout en invitant les marques à adopter des codes de bonnes pratiques en matière de publicité ciblée.

Pas vraiment décidé à prendre ses utilisateurs en traîtres, Yahoo a décidé d’informer assez largement les internautes et leur propose même des publicités… à la carte ! Comme la plupart des algorithmes de marketing ciblé, le Yahoo ad Interest Manager va analyser les clics des internautes sur les news et les différentes rubriques du portail afin de définir des segments et de maximiser la pertinence des publicités proposées à ses utilisateurs.

Yahoo compte sur l’aide des internautes
Mais alors que ces « segments » étaient jusqu’alors cachés aux internautes, Yahoo a pris le parti de communiquer aux internautes les données retenues pour définir ces segments. Ainsi, le site-portail a décidé de jouer la transparence en laissant les utilisateurs avoir accès à ces données, comprenant notamment l’IP, le profil (âge, sexe), le lieu de connexion mais aussi les différents clics effectués dans le site et les services de Yahoo (comprenant Flick’R).

La différence avec le Google Dashboard, c’est que l’internaute pourra, à travers ce service, préciser ses centres d’intérêt (médecine, techno, news etc.) pour recevoir de la publicité ciblée, directement dans la console Ad Interest Manager. Yahoo propose en quelques sortes à ses utilisateurs de mieux cibler la publicité qu’ils vont voir apparaître, afin qu’elle soit la plus pertinente possible. Une petite révolution dans le marketing profilé, donc, puisque ce sont bien les internautes qui, de façon active, contribueront à construire les segments. En jouant sur une transparence totale, Yahoo espère bien faire passer la (difficile) pilule de la publicité ciblée, qui rebute bien souvent les internautes.

Et pour les réfractaires, Yahoo a même prévu une solution de secours : ils pourront très simplement désactiver l’algorithme d’Ad Interest Manager depuis le tableau de bord.

Reste à voir si, même en jouant la transparence, Yahoo va réussir à convaincre ses utilisateurs !

En savoir plus
Voir la présentation de Yahoo Ad Interest Manager (en anglais)
Voir l’article de la Cnil sur la publicité ciblée

Lire par ailleurs
L’interview d’Alex Türk, Président de la Cnil
Quatre bonnes raisons de passer au retargeting