Les jeux vidéo expliqués aux parents

Les jeux vidéo expliqués aux parents
L’association e-enfance a lancé un nouveau sitepour informer les parents sur les jeux vidéo et les aider à accompagner leurs enfants dans leur pratique : jeuxvideoinfoparents.fr. Il a été inauguré le vendredi 4 décembre par Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique.

Face aux technologies et au multimédia, les enfants et les adolescents développent ce qu’on pourrait appeler un sixième sens : ils les maîtrisent à merveille. Au contraire, les parents de ces chères têtes blondes « digital natives » sont souvent désarmés. Mais, sur le terrain de l’Internet et des jeux vidéos, ils doivent aussi tenir le rôle de parents et mettre des barrières lorsque nécessaire. Mais comment ? Pas facile quand on y connaît à peu près… rien ?

Le site jeuxvideoinfoparents.fr souhaite les y aider. En leur expliquant d’abord ce qu’est un jeu vidéo, comment cela fonctionne et quels sont les différents types de jeux vidéos.

Tous les jeux vidéos ne se valent pas
Comme à la télévision, il existe une classification des jeux en fonction de l’âge des enfants : tout public, déconseillé aux moins de 7, 12, 16 et enfin 18 ans.

Le site leur explique aussi la différence entre un MMORPG et un jeu de plateforme, un jeu de stratégie ou de simulation. Et bien sûr, les fameux jeux sérieux (serious game) très chers au cœur de la Secrétaire d’Etat.

A l’heure actuelle, le site a besoin d’être encore étoffé, il est loin de faire le tour de tous les jeux vidéo existants sur le marché. Mais on appréciera tout de même les « avis d’e-enfance », rédigés par une psychologue, des avis qui font la part des choses. Pas de condamnation globale des jeux mais de vraies infos : par exemple les scènes de violence ne sont pas bien vécues par les plus jeunes si elles sont réalistes ou hyper réalistes.

Bref, parents, si vous voulez impressionner vos enfants et devenir incollable sur l’une de leurs grandes passions, c’est par ici que ça se passe.