Internet et médias sociaux : des potentiels d’innovation et de développement commercial

Internet et médias sociaux : des potentiels d’innovation et de développement commercial
Une enquête de tendances menée par l’observatoire de l’Institut Sage auprès de 200 PME-PMI montre que si Internet constitue encore pour une majorité de dirigeants un outil de visibilité pour l’entreprise, ses autres usages et la percée des médias sociaux laissent entrevoir d’autres bénéfices à terme.

Internet, incontournable outil de visibilité. Cette enquête de tendances indique que 95% des dirigeants interrogés utilisent Internet comme outil professionnel. Pour 92% d’entre eux, il n’est pas pensable de se passer d’Internet. 67% des dirigeants interrogés utilisent Internet pour un site web « vitrine ». De manière plus large, ils sont 80% à penser qu’Internet est un bon moyen pour faire connaître son entreprise. Il semble que le réflexe ‘‘moteur de recherche’’ soit désormais acquis : les professionnels sont devenus habitués à chercher de l’information sur les services, produits et entreprises en ligne.

Les médias sociaux font leur entrée. Près d’un dirigeant de PME sur 5 (19%) utilise déjà les réseaux sociaux généralistes (Facebook, Ziki) ou professionnels (Viadeo, LinkedIn) pour promouvoir son activité, de manière régulière ou plus épisodique. Ils sont même 12% à avoir créé un blog pour parler de leur activité. Parmi les usages les plus courants : promouvoir son activité (40%) et détecter des innovations intéressantes (47%). D’autres champs d’expérience sont explorés, en particulier suivre l’actualité de ses marchés (38%) et suivre l’actualité de la concurrence (36%). Les médias sociaux sont donc encore utilisés essentiellement pour la recherche et la diffusion d’information, les dirigeants d’entreprise ne semblant pas encore rentrer plus avant dans la participation ‘‘relationnelle’’.

Médias sociaux : des usages des encore timides. D’autres domaines sont toutefois explorés, de manière opportuniste ou expérimentale : trouver des prospects (36%), trouver des partenaires commerciaux ou financiers (36%), mais aussi animation d’une communauté d’utilisateurs ou de clients (23%) et recrutement car 21% des dirigeants de PME cherchent des profils intéressants sur les réseaux professionnels. Il n’y a pas encore de répercussions strictement commerciales des médias sociaux: 93% des dirigeants interrogés déclarent ne pas avoir obtenu de résultats probants dans ce domaine.

Internet : davantage un média qu’un canal de ventes. Pour  57% des dirigeants de PME interrogés, acheter sur Internet est déjà une réalité alors que seuls 31% estiment que vendre sur Internet est une réalité : il existe donc un vrai décalage entre achat et vente de produits et services sur le web. La taille des vendeurs est sans doute un facteur important de leur propre visibilité, aussi les PME se fournissent-elles chez des entreprises plus grandes mais ont-elles du mal à vendre elles-mêmes.

Un fort potentiel d’innovation. Internet est envisagé comme un moyen d’innover, surtout en termes de communication (90% des répondants) et de marketing (80% des répondants), mais aussi de ressources humaines (51%, en particulier pour le recrutement et l’animation interne). L’innovation sur le plan de la technologie (35%) et des produits (32%)  apparaissent secondaires. Les raisons pour lesquelles Internet n’est pas encore utilisé dans tout son potentiel sont essentiellement liées à un manque de compétences et de temps en interne pour s’y consacrer.

Pour en savoir plus :
http://www.institut-sage.com