Donnez votre avis

La réalité augmentée, pourquoi les entreprises y passent ?

CommentCaMarche - vendredi 6 novembre 2009 - 16:51
La réalité augmentée, pourquoi les entreprises y passent ?
C’est le grand credo des agences de communication on-line en ce moment : la réalité augmentée ! Des paquets de céréales qui deviennent des consoles de jeu à part entière à la marque Puma qui vous fait entrer dans son monde, la réalité augmentée fait a intégré les campagnes marketing on-line. Aujourd’hui, même la Marine nationale s’y est mise en proposant une véritable aventure aux utilisateurs. Mais au fait, pourquoi y passent-ils tous ?

C’est devenu un terme à la mode dans les agences de communication : « il faut proposer de la réalité augmentée ». Rassurez-vous, rien à voir avec les fameux casques pour entrer dans un monde virtuel, créé de toutes pièces comme on le proposait dans les années 80 !

Malgré tout, il y a un peu de cela ! L’idée n’est pas à proprement parler de créer un monde virtuel mais plutôt d’insérer des éléments virtuels dans le monde réel, et proposer aux utilisateurs d’interagir avec ces objets virtuels. Rien de neuf sous le soleil, puisque les simulateurs de vols pour les pilotes, par exemple, intègrent depuis longtemps déjà ce type de technologies. Sauf que, depuis environ 4 ans, les marques ont repris la réalité augmentée à leur compte afin de proposer une véritable expérience à leurs clients, afin de les immerger en quelques sortes dans leur « monde ».

Meubler son appartement
D’ailleurs les marques l’ont bien compris et proposent de plus en plus d’applications de « réalité augmentée » pour attirer le chaland. Les magasins de meuble et de décoration ont été assez friands de ce type de services. Les magasins Ikea, par exemple, ont intégré un module permettant de « meubler » son appartement en ligne. A partir des dimensions d’une pièce, de son ameublement (meubles préexistants, radiateurs etc.), vous pouvez meubler une pièce en « piochant » des meubles dans le catalogue. Avec cette interface sommes toutes (très) rudimentaire, la firme suédoise suggère l’achat de tel ou tel meuble à ses clients, voire lui propose d’acheter directement en ligne sur son site.

Les jouets en plastique dans les boîtes de céréales, c’est démodé !
Mais la réalité augmentée permet aussi de proposer des applications plus ludiques ! La marque de céréales Chocapic a ainsi relayé les jouets traditionnellement proposés dans les paquets de céréales au rang d’antiquités, en proposant un jeu en réalité augmentée au dos du paquet de céréales, développé par Dassault Systems. Résultat : une communication complètement rénovée, Chocapic est maintenant sur la même longueur d’ondes que ses consommateurs issus de la génération Y.
Mais la réalité augmentée, c’est aussi l’occasion pour une enseigne de faire tester ses produits ! Dernière en date à avoir ingénieusement mis en place un système de réalité augmentée : la marque Go Sport. Pour faire la promotion de chaussures à roulettes. L’internaute est invité à retirer en magasin ou à imprimer depuis le site internet un catalogue contenant un marqueur. En plaçant ce marqueur devant sa webcam, l’internaute peut alors « tester » la chaussure à roulettes en la faisant défiler dans un paysage.

Décisif dans la décision d’achat
Rien de très extraordinaire, pourtant, le « test » peut s’avérer crucial dans la décision d’achat. Le fait de ne pas voir physiquement ce que l’on achetait pouvait constituer une réticence pour l’acheteur. La réalité augmentée tend peu à peu à gommer cette réticence et peut même prescrire de l’usage à l’acheteur ! Certaines enseignes proposent par exemple d’essayer des vêtements directement en ligne.

Même la très austère Marine Nationale s’est mise à proposer des applications de réalité augmentée : vous pouvez désormais passer 24 h dans la vie d’un marin, histoire de ne pas s’engager à la légère !

En savoir plus
Voir l’interview de Nicolas Chaillan, d’After-Mouse
10 applications concrètes de la réalité augmentée sur le blog du Publigeekaire
Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme