Vacances WWOOFing, et voilà le travail !

Vacances WWOOFing, et voilà le travail !
Passionné de nature et d’écologie, un tantinet aventurier et surtout pas trop fatigué…découvrez le WWOOFing ! Ce nouveau mode de tourisme séduit de plus en plus de jeunes motivés en mal de nature et d’authenticité !

WWOOF, un coup de main !
Derrière cette onomatopée canine se cache le nom d’une organisation internationale très sérieuse. World Wide Opportunities on Organic Farms, entendez par là « opportunités dans les fermes bio du monde entier ». La prise de conscience écologique et les possibilités d’échanges d’internet créent un véritable engouement pour cette nouvelle forme de tourisme.

Le principe est simple, des hôtes fermiers bio proposent (souvent à des étrangers) le « gite et le couvert » en échange d’un peu d’aide à la ferme. Il ne s’agit pas ici d’un vrai boulot mais plutôt d’un coup de main et d’une découverte de ce mode d’agriculture naturelle.

Vis ma vie…de fermier
Le WWOOFeur, souvent citadin, découvre les nouvelles techniques de l’agriculture biologique en partageant le quotidien des paysans. Mais ici, pas question de buller : lever aux aurores, aides aux champs ou aux soins des animaux…Comme le précise la charte : « Le wwoofing n'est pas un moyen de voyager à petit prix. Si vous recherchez ce type d'organisation, il existe le Couchsurfing ou HelpX. » En revanche, ce bénévole n’est pas un employé et n’a aucune obligation de rentabilité.

La ferme sans « célébrités »
L’hôte qui reçoit le wwoofeur s’engage à lui proposer un hébergement décent et agréable et surtout à transmettre son savoir-faire et sa passion pour la culture bio. « Aux jardins d'Elise, vous découvrirez l'ambiance conviviale et chaleureuse d'une ferme biologique béarnaise menée en traction animale moderne, grâce à nos deux ânes, Pinocchio et Parpailhon. » Voilà l’exemple d’une annonce passée par un hôte sur WWOOF.fr
Certains agriculteurs reconnaissent que le temps passé à expliquer leurs méthodes, ils auraient pu le faire eux-mêmes beaucoup plus vite. Mais qu’importe, appartenir au réseau international WWOOF est un vrai état d’esprit : la transmission des valeurs bio et l’échange valent plus que tout !

photos © Monkey Business Images