Les échecs de transaction coûtent plus de 26 millions d’euros aux entreprises

Les échecs de transaction coûtent plus de 26 millions d’euros aux entreprises
Selon une étude menée par le Cabinet Vanson Bourne pour le compte de l’éditeur de logiciels Progress Software Corporation, les échecs de transaction coûteraient plus de 26 millions d’euros aux entreprises. La multiplication des canaux de distribution et la complexification des environnements informatiques figurent en bonne place sur le banc des accusés.

L’étude menée sur 210 entreprises internationales montre que bien que le volume global des transactions ait augmentés de 16% en moyenne, les échecs de transaction ont eux grimpé de 35%. Mais de fortes disparités existent au sein de l’espace européen :
Un chiffre qui s’expliquerait par des demandes de plus en plus fortes des clients en termes de nouveaux produits et services. Les entreprises sont donc contraintes à développer des environnements informatiques de plus en plus complexes. Ainsi, 94% des entreprises interrogées considèrent que la complexification des environnements informatiques a entraîné des erreurs de transactions, fréquentes ou occasionnelles.

Les échecs de transaction sont au cœur des préoccupations des entreprises, puisque 89% d’entre elles estiment que les échecs ou retards de traitement ont un impact négatif sur la satisfaction client.
Le cabinet Vanson-Bourne souligne que le chiffre de 26 millions d’euros reste une estimation prudente.

Crédit photo : © Pengpeng888 | Dreamstime.com