Donnez votre avis

Une nouvelle étude démontre les risques du téléphone portable sur la santé

CommentCaMarche.bot - mardi 11 décembre 2007 - 13:50

(Paris - Relax news) - De récents travaux menés en Israël, et rapportés par le site Internet de l'UFC Que Choisir, démontrent que "l'utilisation régulière pendant plusieurs années du téléphone mobile entraîne un risque accru de tumeur des glandes salivaires". Ces travaux, réalisés "selon un protocole établi par l'OMS", précise l'UFC, s'ajoutent à de récents rapports, internationaux et français, faisant état de risques cancérogènes liés aux ondes électromagnétiques des portables.

Les auteurs de l'étude, des scientifiques israéliens travaillant dans le cadre d'un programme de recherche dirigé par l'Organisation Mondiale de la Santé, révèlent que les utilisateurs réguliers de téléphone portable augmentent leur risque de souffrir un jour d'un cancer des glandes salivaires. La proximité entre l'appareil utilisé et l'oreille interne serait en cause. Selon les résultats, le risque serait d'autant plus élevé si l'utilisateur place toujours son téléphone "sur la même oreille", ou s'il est utilisé en zone rurale, "car les ondes y sont plus puissantes".

Cependant, les auteurs de l'étude précisent qu'ils n'ont pas le recul nécessaire pour évaluer précisément l'impact du téléphone portable sur la santé, "car les personnes utilisant le portable de façon intensive depuis plus de dix ans sont encore rares". Cette étude a été réalisée auprès de 460 patients atteints de tumeurs des glandes salivaires, diagnostiquées entre 2001 et 2003 en Israël, ainsi que 1.266 personnes en bonne santé.

Cette étude fait suite à d'autres travaux récents ayant démontré un lien entre téléphones mobiles et cancers. Le 31 août dernier, un rapport réalisé par des scientifiques américains et européens du "Bioinitiative Group", révélait "de graves risques en matière de santé publique liés à l'exposition aux champs électromagnétiques, des lignes électriques aux téléphones mobiles". Selon ce rapport, les ondes électromagnétiques, auxquelles la population est de plus en plus exposée au quotidien du fait du développement du "tout sans fil", entraînent des maladies aussi graves que la leucémie infantile et différents types de cancers, mais aussi des troubles du sommeil, des céphalées et des pertes de mémoire. Le rapport accuse également les téléphones mobiles et sans fil de causer des tumeurs au cerveau, des névromes acoustiques, ainsi que la maladie d'Alzheimer.

Le 25 septembre dernier, une étude française, parue dans la Revue d'Epidémiologie et de Santé publique, confirmait également le risque de développer une tumeur cérébrale ou acoustique après dix années d'utilisation d'un téléphone portable. Les co-auteurs de l'étude, parmi lesquels figurent Elisabeth Cardis, du Centre international de recherche contre le cancer (Circ) de l'OMS et Martine Hours, médecin épidémiologiste, indiquaient : "il y a une tendance générale à un risque accru de gliome chez les plus gros utilisateurs : usagers de longue date, gros consommateurs, ceux avec le plus grand nombre de téléphones".

Les dangers des ondes électromagnétiques inquiètent de plus en plus associations et scientifiques. Les associations françaises Agir pour l'Environnement et Priartém, notamment, mais aussi les scientifiques du BioInitiative Group, demandent que les programmes de généralisation du tout sans fil soient suspendus avant d'en connaître précisément les risques.
Ajouter un commentaire

Commentaire

LMARINO
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 22 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juin 2016
-
Cette article est très explicite mais n'y a t-il pas de résolution juridique sur la fabrication des téléphones.
Commenter la réponse de LMARINO