Forfait Free 2 euros : une option pour les appels illimités

Forfait Free 2 euros : une option pour les appels illimités

Free Mobile fait enfin évoluer son fameux forfait à 2 euros. Une option à 2,99 euros par mois permet de profiter des appels téléphoniques en illimité et de 1 Go de données mobiles. Une formule surtout intéressante pour les petits consommateurs.

Comme promis l'an dernier, Free Mobile fait enfin évoluer sensiblement son "petit" forfait à 2 euros. Plus exactement, l'opérateur propose désormais à ses abonnés une option payante baptisée Booster qui enrichit la célèbre formule économique. Facturée 2,99 euros par mois, elle permet de passer des appels téléphoniques en illimité – au lieu des 2 heures incluses dans le forfait de base – et de profiter d'un volume de 1 Go de données mobiles – au lieu des maigres 50 Mo actuels. Dans le détail, ces suppléments sont utilisables en France métropolitaine et en Europe – avec des appels illimités vers les DOM (hors Mayotte) –, les SMS et MMS restant en illimité en France métropolitaine – uniquement les SMS vers les DOM. Le tout aux conditions habituelles, c'est-à-dire sans engament, et uniquement en 4G. Ànoter que cette option est disponible dès aujourd'hui, 20 septembre 2022.

© Free Mobile

Option Booster : une formule économique pour les abonnés Freebox

À défaut d'être mirobolante, cette évolution demeure intéressante, notamment pour les abonnés Freebox qui peuvent profiter du forfait de base pour zéro euro – un seul abonnement par foyer toutefois. De fait, pour à peine 3 euros par mois, ils peuvent bénéficier des appels illimités et d'un volume de data suffisant pour consulter des mails, échanger de temps à autres sur les réseaux sociaux ou utiliser ponctuellement le guidage par GPS. Pour autant, cette formule "boostée" ne conviendra pas à tout le monde, en particulier aux utilisateurs faisant un usage intensif des données mobiles – par exemple pour regarder des vidéos en streaming loin d'un réseau Wi-Fi. Mais elle semble parfaitement adaptée à une utilisation dans un cadre familial, pour maintenir le contact avec des enfants. 

Tous les forfaits Free Mobile

L'offre de Free Mobile est la plus simple des quatre "grands" opérateurs puisqu'elle se limite à trois formules : le "petit" forfait à 2 euros –qui dispose à présent de l'option Booster –, le "gros" forfait illimité – avec un tarif réduit pour les abonnés Freebox – et un forfait promotionnel dont l'enveloppe de données varie selon les promotions. Attention, ce dernier n'est valable qu'un an : il bascule ensuite automatiquement sur le forfait illimité, plus cher. 

Free Mobile
19.99 €
Forfait Free 5G
Appels illimités SMS/MMS illimités
210 Go Internet 5G
Réseau: Free
Sans engagement
Réseau: Free
Sans engagement
Free Mobile
13.99 € pendant 12 mois puis 19.99 € / mois
Série Free 100 Go
Appels illimités SMS/MMS illimités
100 Go Internet 4G+
Réseau: Free
Sans engagement
12 jours restants Voir
Réseau: Free
Sans engagement
Free Mobile
2.00 €
Forfait 2 euros
2h SMS/MMS illimités
50 Mo Internet 4G+
Réseau: Free
Sans engagement
Réseau: Free
Sans engagement

Il y a donc fort à parier que beaucoup d'abonnés Freebox adoptent cette option pour améliorer leur quotidien. Pour les autres, le forfait "augmenté reviendra à 4,99 euros par mois, ce qui le met exactement au niveau de la concurrence, notamment Bouygues Telecom et de SFR qui proposent des offres similaires pour environ 5 euros par mois via leurs formules B&YOU et RED. L'avantage de Free Mobile, c'est de ne pas augmenter le tarif après quelques mois moyennant des données ou des services supplémentaires, une pratique courantes chez certains opérateurs… Malheureusement, contrairement à ce qui se passait il y a encore un an ou deux, on ne trouve plus de forfait super avantageux dans ces prix. Certains se souviennent sans doute des offres avec appels illimités à 5 euros par mois avec 20 Go de data chez B&YOU ou RED, ou d'un forfait à 3 euros par mois avec 5 Go de data chez Cdiscount Mobile, mais cette époque semble révolue. Dommage, car ces volumes de données suffisent amplement pour une utilisation intermédiaire – qui correspond à ce que demandent la plupart des utilisateurs.  Pour maintenir leurs revenus et leurs marges, les opérateurs – classiques comme virtuels – semblent préfèrent désormais proposer des formules plus chères, avec davantage de data, même si elles sont inutiles pour beaucoup…