Pixy : le mini drone de Snapchat pour les selfies aériens

Pixy : le mini drone de Snapchat pour les selfies aériens

Snap, la maison-mère de Snapchat, vient de présenter Pixy, un drone miniature entièrement automatisé permettant de prendre des photos et des vidéos aériennes. De quoi partager des images sous des angles de vue originaux.

"Encore une petite chose..." C'est avec cette célèbre expression héritée de Steve Jobs qu'Evan Spiegel, patron de Snap, la maison-mère de Snapchat, a introduit Pixy, lors du Snap Partner Summit 2022, le 28 avril dernier. Et Pixy est effectivement une "petite chose" puisqu'il s'agit d'un mini drone autonome dédié à la prise de vue arienne, plus exactement aux selfies photo et vidéo. Un minuscule appareil volant aux couleurs de Snapchat – jaune ! –, très simple à utiliser et destiné en premier lieu à tous ceux qui aiment se mettre en scène pour publier des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux – à comment par Snapchat, évidemment. Un produit original, qui s'inscrit dans la lignée des Spectacles, les fameuses lunettes connectées de Snapchat, sorties en 2016, six ans avant les Ray Ban Stories de Meta (ex-Facebook), et qui augure l'apparition d'images inédites sur les réseaux. 

© Snap

À quoi sert Pixy ?

"Nous avons voulu créer un produit amusant et facile d'accès afin que les gens se sentent à l'aise avec. Cela nous a pris pas mal d'années de recherche ", a précisé Evan Spiegel lors de la présentation de Pixy. De fait, avec son nom dérivé de pixel, le mini drone de Snapchat se présente comme une caméra volante entièrement automatisée : c'est un appareil peu encombrant, facile d'utilisation, qui ne nécessite aucun apprentissage et qui se pilote sans permis. Facile à transporter dans un sac à main ou un sac à dois, il tient dans la paume de la main d'où il s'envole pour revenir s'y poser automatiquement, dès que son vol est terminé. Comme le définit Snapchat, Pixy, c'est "la caméra amie qui vole à vos côtés".

En pratique, Pixy peut voler en mode stationnaire, prendre de la hauteur, suivre son propriétaire ou faire du vol rotatif à 360°, ce qui donne de multiples angles de vue. Snapchat s'attend à ce que ses utilisateurs partagent sans modération leurs vidéos et leurs photos, qu'ils appliquent ou non des filtres et des effets spéciaux, pour être vues par le plus grand nombre possible. Pixy permet ainsi de faire des selfies groupés mais aussi s'envoler suffisamment haut pour capturer les paysages aux alentours. Pratique pour filmer une progression sur un glacier, un périple sur un sentier avec des falaises ou des parcours de skateboard. L'appareil se déplace de quatre manières : vol stationnaire (selfies), prise de hauteur, suivi des individus pendant 60 secondes maximum ou orbite (rotation à 360° dans un rayon de 4,5 m). Créer des trajectoires personnalisées de vol ou programmer un atterrissage manuel est également possible, mais demande juste un peu plus de compétences. 

Quatre modes de vol sont prédéfinis. Il faut choisir celui qui convient au moment de lâcher l'appareil, en tournant une molette où sont inscrits avec des pictogrammes, un peu comme celle des modes de prises de vues sur un appareil photo. Un voyant lumineux prévient que Pixy fonctionne. Une seule pression de la main suffit à le faire s'envoler. Le drone décolle et revient se poser sur la même main une fois le vol automatique terminé. L'enregistrement des photos ou vidéos sur le smartphone associé est tout aussi automatique que son lancement et s'effectue par Bluetooth. Photos et vidéos sont stockées par défaut dans la mémoire associée à l'appli Snapchat. Il ne tient ensuite qu'à l'utilisateur de les partager ou simplement de les regarder.

© Snap

Quelles sont les caractéristiques de Pixy ?

Pixy est vraiment petit (13 x 10 x 17 cm) et léger (101 g). Ses batteries amovibles permettent d'effectuer de trois à onze vols selon le les modes choisis. Une recharge complète s'effectu en 40 minutes environ, mais 20 minutes suffisent pour récupérer 80 % de capacité. La caméra embarquée peut capturer des images de 12 mégapixels (4000 x 3000 pixels) et enregistrer des vidéos 2,7K ( 2704 x 1520 pixels) à la fréquence maximale de 30 images par seconde. La mémoire intégrée de 16 Go suffit pour stocker jusqu'à 100 vidéos ou 1000 photos, l'idée n'étant pas de conserver ces images mais de les partager, notamment sur les réseaux sociaux.

L'appareil n'est pas étanche. Il ne convient donc pas à une utilisation au-dessus de la mer ou d'un lac ni à un usage par temps orageux ou pluvieux. Sa légèreté empêche également de l'utiliser s'il y a du vent, même une simple brise. Dans sa notice d'utilisation, le fabricant précise qu'il vaut mieux éviter de le lancer au-dessus de surfaces aquatiques, car la réflexion de la lumière peut engendrer des crashs. Si vous êtes un kitesurfeur ou un surfeur, mieux vaut utiliser un autre type d'appareil pour filmer vos exploits !

Côté connectivité, Pixy utilise le Bluetooth et le Wi-Fi : il gère les normes 802.11 b, g, n, ac et la bande 5 GHz réservée aux vols en intérieur). Sur le plan logiciel, il est compatible avec l'iPhone à partir du modèle 7 (minimum version iOS 14), ainsi qu'avec les smartphones Android (version minimum 8.0). Sur le plan légal, Pixy est répertorié "drone de loisir de classe C0", selon la réglementation européenne en vigueur. Il n'y a donc pas d'obligation de le le déclarer auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) comme les drones de classe C1 à C4, mais son propriétaire doit l'enregistrer sur le site AlphaTango et apposer un numéro d'exploitant sur l'appareil. On peut l'utiliser librement en respectant les règles en vigueur (survol des personnes autorisé, mais pas d'utilisation en ville, sur certains sites, ou près des aéroports). 

© Snap

Quel est le prix de Pixy ?

Pour l'heure, Pixy est proposé uniquement en précommande sur le site Pixy, avec une livraison d'ici à trois mois maximum. Plusieurs formules sont disponibles. Le pack de base comprenant le drone, une batterie, un câble de charge USB-C, un pare-chocs et une sangle de transport est vendu 249,99 euros (hors frais de livraison). Le pack à 279,99 euros (hors livraison) comprend un chargeur à double batterie, deux batteries et une station de chargement USB-C. Les accessoires peuvent être achetés séparément : il faut compter 24,99 euros pour une batterie supplémentaire et 59,99 euros pour deux batteries rechargeables avec station de charge USB-C (hors livraison). Attention : Snap ne donne aucune indication sur son stock de Pixy. Précommande ne veut donc pas dire que vous en obtiendrez un, la société signalant simplement que le drone sera commercialisé jusqu'à épuisement des stocks. Et si le succès escompté est au rendez-vous, Pixy risque de se faire aussi rare que la PS5 Sony…