macOS 13 Ventura : tout sur le nouveau système des Mac

macOS 13 Ventura : tout sur le nouveau système des Mac

Pendant la conférence d'ouverture de la WWDC 2022, Apple a également présenté une grande partie des nouveautés de macOS 13 Ventura, le prochain système des Mac, qui semble se rapprocher encore d'iPadOS.

Une keynote d'ouverture de la conférence des développeurs Apple serait bien orpheline si une nouvelle version du système d'exploitation pour les Mac n'y était pas présentée. La WWDC 2022 n'a pas fait exception puisqu'Apple y a présenté macOS 13, le successeur de l'actuel macOS 12 Monterey. Et en commençant donc par révéler son nom, puisque macOS est le seul système d'exploitation de toute la gamme à être désigné par un patronyme en plus d'un numéro. Dans la lignée des précédentes versions portant toutes des noms de lieux remarquables de l'état américain de Californie, macOS 13 s'appellera donc Ventura, du nom d'une ville située à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles. Une ville finalement pas si remarquable que ça. Mais il ne s'agit évidemment pas de la seule, ni même de la principale, nouveauté du système. Nous vous les contons ci-dessous.

© Apple

Quelles sont les nouveautés de macOS 13 Ventura ?

Même si, comme son nom l'indique, macOS est évidemment destiné aux Mac, un des fils rouges de l'évolution de ce système est son rapprochement constant vers iPadOS, aussi surprenant que cela puisse paraître. Le nombre de fonctions et d'applications communes ne cesse d'augmenter au fil des ans. Et c'est de nouveau le cas avec macOS 13 Ventura dans lequel arrivent, en même temps que dans iPadOS 16, une application Météo, une application Horloge ou encore la fonction Stage Manager (voir plus loin).

Fini les Préférences Système, voici les Réglages Système

Un des grands symboles de macOS depuis ses débuts, quand il s'appelait encore Mac Système avec un numéro derrière, disparaît dans macOS 13 Ventura. Le panneau des Préférences Système change de nom et d'aspect pour s'appeler désormais Réglages Système. Autrement dit, il adopte un nom très proche de celui d'iOS et d'iPadOS, puisque dans ces deux systèmes, pour accéder à quasiment toutes les options de configuration, on se rend dans les Réglages. Et le look des nouveaux Réglages Système du Mac est également entièrement remanié pour se rapprocher, vous l'avez deviné, de celui de l'iPad. On n'y retrouve deux grandes zones principales : une colonne de gauche pour naviguer dans catégories principales, et une grande zone à droite affichant toutes les options de chaque section.

© Apple

Stage Manager : une nouvelle façon de gérer ses fenêtres

Contrairement à l'iPad jusqu'à iPadOS 16, le Mac n'a jamais manqué de fonctions de gestion des fenêtres. Cela n'empêche pas macOS 13 Ventura d'adopter la toute nouvelle fonction Stage Manager qui permet de créer des groupes de fenêtres d'applications différentes ou pas, en fonction des besoins. On peut ensuite passer d'un groupe à l'autre très facilement d'un clic sur la vue miniature en perspective qui s'affiche sur le bord gauche de l'écran. Notons que cette nouvelle fonction ne vient pas en remplacement des écrans virtuels dits Spaces qui existent dans macOS depuis de nombreuses années, mais bien en complément. C'est probablement ce qui explique que, sur Mac, Stage Manager n'est pas activé par défaut. Pour cela, il faut dérouler le centre de contrôle du Mac d'un clic en haut à droite dans la barre de menu, pour activer ensuite le nouveau bouton stage manager qui a donc fait son apparition dans macOS 13.

© Apple

Une fois activé, Stage Manager ressemble à une sorte de nouveau Dock, comme celui qui affiche les icônes des applications les plus souvent utilisées que l'on a le plus souvent en bas de l'écran de son Mac. Et comme le Dock, les représentations miniatures des groupes d'applications peuvent être masquer automatiquement si on les choisit. Il suffira alors d'amener sa souris sur le bord gauche de l'écran pour faire apparaître Stage Manager, puis ensuite sélectionner le groupe de fenêtres que l'on veut voir s'afficher de nouveau.

FaceTime : passer d'un appareil à l'autre sans couper la conversation

Apple étend les capacité de sa fonctions Continuité qui permet par exemple de commencer la rédaction d'un mail sur l'iPhone pour le terminer sur son Mac. Ce sera également possible avec un appel FaceTime en cours que l'on aura commencé sur son iPhone sur le chemin du retour chez soi et que l'on pourra transférer automatiquement sur son Mac une fois arrivé à la maison. Techniquement, c'est assez fort, mais on se dit que l'histoire racontée autour de cette fonction pourrait rapidement changer si jamais, comme le prévoit les rumeurs, arrive bientôt un nouveau HomePod qui serait justement muni d'un écran et d'une caméra et qui serait l'outil idéal pour faire des visio familiales.

© Apple

Utiliser son iPhone comme webcam

Cela fait de nombreuses années que le ou les appareils photo des différentes générations d'iPhone sont bien meilleurs que les webcams intégrées au Mac, même ceux de dernière génération. C'est pourquoi il existe depuis plusieurs années également des applications permettant de transformer son iPhone en webcam relativement simplement. On citera par exemple Camo Studio ou EpocCam d'Elgato. Les éditeurs de ce type d'application viennent probablement de prendre un sacré coup sur la tête, puisqu'Apple a tout simplement annoncé que les Mac équipés de macOS 13 Venturra pourront automatiquement utiliser un iPhone équipé de iOS 16 comme webcam. Dans le jargon, on appelle ça se faire « Sherlocké ». Ce terme fait référence à l'ancienne application Sherlock, intégrée au Mac il y a bien des années, qui permettait de lancer des recherches de fichiers un peu comme Spotlight aujourd'hui. Mais, justement, petit à petit l'application Sherlock s'est enrichi de nouvelles fonctions, tuant au fur et à mesure les applications qui étaient ainsi remplacée par une fonction gratuite intégrée au système.

© Apple

Comme à son habitude, Apple rend l'utilisation d'un iPhone comme webcam très simple. Il suffira d'approcher son iPhone, même éteint, de son Mac pour que ce dernier le détecte et vous propose de l'utiliser comme webcam. Apple proposera même, sur son magasin en ligne, des supports magnétiques pour facilement accrocher votre iPhone en haut de l'écran de votre Mac.

Mais Apple va tout de même plus loin en proposant une fonction étonnante, voire incroyable. Si vous utilisez un iPhone muni d'un objectif très grand-angle, comme les iPhone 13 Pro Max, vous pourrez simuler une prise de vue « de dessus », comme si vous aviez ajouté une caméra accrochée au plafond ! L'iPhone reste pourtant accroché devant vous, mais le Mac sera capable de rectifier les déformations de la perspective pour afficher le dessus de la table, vous permettant par exemple de montrer quelque choses avec vos main. Et le tout en continuant à vous filmer de face avec l'objectif grand-angle classique. Bluffant !

© Apple

Et lorsque vous n'avez pas besoin de cette vue de dessus, le Mac sera capable de profiter de l'objectif très grand angle pour vous offrir la fonction Cadre centré qui s'occupe de recadrer l'image automatiquement en fonction du nombre de personnes devant l'objectif afin que personne ne sorte du cadre. Et le tout, en profitant de la qualité exceptionnelle des caméras de l'iPhone, que l'on connaît.

© Apple

Compatibilité avec un futur sans mots de passe

Apple, avec Microsoft et Google, a rejoint l'alliance Fido qui prépare une nouvelle manière de se connecter à des services en ligne sans avoir besoin de mots de passe. L'idée est de remplacer ces derniers, dont la multiplication nous complique tous la vie, par des alertes arrivant directement sur notre iPhone ou notre Mac. Dans ce dernier cas, il suffira de valider la connexion avec le capteur d'empreinte digitale TouchID intégré au clavier. C'est le système Passkeys (bizarrement traduits par codes d'accès en français) qui promet d'être à la fois pratique et sécurisé. Pourvu que ça marche !

Envoi différé ou Annulation d'envoi dans Mail

L'application Mail de macOS 13 Ventura reçoit les mêmes améliorations que ses comparses d'iOS et iPadOS 16. Elle vous permettra donc de programmer l'envoi d'un message décalé par rapport à sa rédaction, de quelques heures ou de quelques jours, à vous de choisir. Si vous remarquez une erreur dans un mail, comme par exemple l'oubli de la pièce jointe que vous mentionnez pourtant dans le texte, vous disposerez de quelques secondes pour annuler l'envoi et ainsi récupérer et modifier votre message avant que votre correspondant ne le lise. Mail sur Mac disposera aussi d'une fonction de recherche remaniée et, espérons-le, plus efficace que celle qui équipe actuellement nos machines.

© Apple

Le droit à l'erreur dans l'application Messages

Autres améliorations partagées avec iPadOS et iOS 16, il sera possible de modifier un message après l'avoir envoyé ! Très pratique pour rattraper à posteriori un message envoyé avec une faute d'orthographe ou une correction automatique transformant un message anodin en missive gênante, ce qui nous est tous arrivé avouons-le. Là, il suffira d'effectuer un clic droit sur le message pour pouvoir l'éditer. Plus radical, vous pourrez même décider d'annuler l'envoi, autrement dit d'effacer le message du fil de conversation, aussi bien chez vous que chez votre ou vos correspondants. Même si cela n'a pas été explicitement dit, il y a fort à parier que ces deux nouvelles fonctions ne concernent que les iMessages, c'est-à-dire les messages que l'on envoie dans des bulles bleues vers d'autres utilisateurs d'appareils Apple. Mais pas pour les simples SMS envoyés dans des bulles vertes. Et il faudra aussi que votre ou vos correspondants soient eux-mêmes équipés des dernières versions des OS.

Autre détail pratique, il sera (enfin !) possible de marquer un conversation comme non-lue, comme on peut le faire depuis si longtemps dans n'importe quelle application de courriel. Une fonction très pratique pour ne pas oublier de répondre à un message que l'on a lu.

Spotlight, une recherche améliorée

Dans le domaine des outils de recherche, Apple a également annoncé que la fonction Spotlight de macOS 13, à laquelle on accède par exemple d'un clic sur la loupe en haut à droite dans la barre de menus de son Mac, était également améliorée. L'idée est de faciliter non seulement la découverte des fichiers sur son Mac, mais aussi de résultats ou de photos sur Internet directement affichés à l'intérieur de la fenêtre de Spotlight. Ce n'est pas si nouveau que ça, mais espérons que, là aussi, les résultats soient à la hauteur de nos espoirs la matière.

© Apple

Quand macOS 13 Ventura sera-t-il disponible ?

Apple n'a donné aucune date précise de disponibilité de la nouvelle version du système pour les Mac. Immédiatement après la présentation officielle durant la keynote du 6 juin 2022, les développeurs enregistrés auprès d'Apple ont pu télécharger et installer une toute première préversion sur leurs appareils de test. Et on a très vite vu apparaître les premières vidéos de prise en main, des blogueurs les plus en vue. Une première version beta publique, disponible pour tout le monde donc, sera disponible dans le courant du mois de juillet. Disons-le tout de suite, soyez le plus prudent possible si vous souhaitez l'installer dès qu'elle sera proposée et préférez utiliser un Mac qui ne vous manquera pas s'il tombe en panne ou ne fonctionne pas bien. Car on ne sait jamais ce qu'il peut se passer avec la préversion d'un système. Tout au long de l'été, plusieurs préversions des systèmes seront proposées, corrigeant des bugs à chaque fois, ajoutant peut-être quelques nouvelles fonctions, jusqu'à arriver à l'automne à la disponibilité pour tous de la première version dite finale de macOS 13.0.

Quels Mac seront compatibles avec macOS 13 ?

Comme à chaque fois, l'arrivée d'une nouvelle version plus musclée d'un système d'exploitation implique que certains modèles plus anciens ne seront plus capables de les recevoir. Mais cette fois, macOS 13 Ventura semble faire un grand ménage car il faudra disposer d'un Mac datant au maximum de 2017 pour pouvoir l'installer ! On sent bien qu'avec la transition vers ses propres processeurs, Apple n'a plus très envie de travailler pour les processeurs Intel. Heureusement, on peut en revanche raisonnablement s'attendre à ce que tous les modèles de Mac équipés d'une puce M1 ou M2 puissent profiter de mises à jour de système pendant bien plus de cinq ans. Voici la liste complète des Mac compatibles avec macOS 13 Ventura.

  • iMac (à partir de 2017)
  • iMac Pro
  • MacBook Air (à partir de 2018)
  • MacBook Pro (à partir de 2017)
  • Mac Pro (à partir de 2019)
  • Mac mini (à partir de 2018)
  • MacBook (à partir de 2017)