PlayStation 5 : plus chère, plus légère, mais toujours rare

PlayStation 5 : plus chère, plus légère, mais toujours rare

Mauvaise nouvelle pour les joueurs qui essayent désespérément de se procurer une PS5 ! Sony vient d'annoncer une hausse sensible du prix de sa console, y compris en France. Seule "consolation", l'arrivée de versions plus légères.

Il y a encore du nouveau dans l'univers Sony ! Quelques jours seulement après l'annonce – désagréable – d'une hausse de prix de 10 % la PlayStation 5 (PS5 pour les habitués), on apprend que le constructeur japonais s'apprête à lancer des versions allégées de sa console de jeu  vedette. Plus exactement, les deux modèles actuels, la PlayStation 5 ou la PlayStation 5 Digital Edition, devraient littéralement perdre du poids grâce une nouvelle cure de minceur. Les journalistes de Press Start, en Australie, ont pu les approcher et en consultant les manuels d'utilisation, ils ont constaté une nette différence de poids par rapport aux modèles commercialisés. Les PS5 CFI-1202A (avec lecteur digital) et CFI-1202B (édition numérique) sont plus légères que les modèles de base, y compris ceux révisés en 2021. Concrètement, voici l'évolution des poids des consoles :

  • Lancement 2020 : PS5 avec lecteur Blu-Ray : 4,5 kg / PS5 sans lecteur : 3,9 kg
  • Révision 2021 (CFI-1100) : PS5 avec lecteur Blu-Ray : 4,2 kg / PS5 sans lecteur : 3,6 kg
  • Révision 2022 (CFI-1200) : PS5 avec lecteur Blu-Ray : 3,9 kg / PS5 sans lecteur : 3,4 kg

Finalement, entre le lancement et cette nouvelle version, Sony a allégé sa console de 600 et 500 grammes. Press Start n'a pas pu regarder en détail les composants internes de ces nouvelles machines, mais il est probable qu'il y ait eu quelques changements. Espérons juste que cela ne diminuera pas les performances de la PS5, surtout au moment où les prix augmentent...

PS5 : les prix augmentent de 50

La PlayStation 5 va être encore plus difficile à acheter pour les joueurs qui attendent impatiemment de mettre les mains sur la dernière console de Sony. En effet, alors que les stocks sont régulièrement en rupture depuis le début de la pandémie, le constructeur japonais a annoncé dans un communiqué publié sur son blog le 25 août que, à partir d'aujourd'hui, les prix de la PS5 augmentent. La pandémie de coronavirus et la guerre en Ukraine continuent d'avoir un impact négatif sur plusieurs industries, ce qui conduit à des pénuries et, par conséquent, à une hausse des coûts.

Sony explique que "l'environnement économique mondial est un défi que beaucoup d'entre vous connaissent sans doute dans le monde entier. Nous observons des taux d'inflation mondiaux élevés, ainsi que des tendances monétaires défavorables, qui ont un impact sur les consommateurs et créent une pression sur de nombreuses industries. En raison de ces conditions économiques difficiles, SIE a pris la décision difficile d'augmenter le prix de détail recommandé (RRP) de la PlayStation 5 sur certains marchés." Un moyen de préserver ses marges pour l'entreprise, mais qui continue en parallèle d'exclure des joueurs potentiels.

© Sony

Concrètement, l'édition classique de la PS5 qui inclut un support CD – passe de 499,99 € à 549,99 € – soit une augmentation de 10 % – et l'édition digitale est désormais proposée à 449,99 € au lieu de 399,99 € – soit une augmentation de 12 %. Dans les deux cas, les consoles augmentent de 50 €. Outre l'Europe, cette hausse de prix touche également le Royaume-Uni, le Japon, la Chine, l'Australie, le Mexique et le Canada. Cette annonce entre en vigueur immédiatement, à l'exception du Japon où les nouveaux tarifs seront appliqués à partir du 15 septembre. Étonnamment, les États-Unis ne sont pas concernés.

Cette décision est assez inédite sur le marché du jeu vidéo, puisque, habituellement, les consoles sont vendues de moins en moins chères. Notons toutefois que la PS5, même dans son édition classique, reste toujours moins chère que la PS3 à sa sortie – qui valait 600 €. Néanmoins, Microsoft pourrait bien en profiter pour récupérer une partie des potentiels joueurs qui, frustrés, pourraient se laisser tenter par la Xbox Series S – à 300 € – ou la Xbox Series X – à 500 € – à condition que le constructeur maintienne ses prix. D'autant plus que le Xbox Game Pass est beaucoup plus abordable que le nouveau PlayStation Plus.

PS5 : une pénurie qui profite aux revendeurs

C'est une double peine pour les joueurs qui essayent de se procurer la console. Non seulement ils éprouvent des difficultés depuis plusieurs années pour la trouver, mais en plus ils devront payer plus cher. Certains pourraient être tentés d'attendre que l'inflation passe – elle risque de durer un petit moment quand même – mais rien n'indique que Sony reviendra à ses prix initiaux dans le futur. Le constructeur promet cependant que, "tandis que cette hausse est une nécessité compte tenu de l'environnement économique actuel, notre priorité reste d'améliorer la logistique de la PS5 afin que de plus en plus de joueuses et de joueurs puissent en obtenir une et profiter des expériences que la PS5 offre et offrira."

Toutes ses conjectures vont faire le bonheur des revendeurs, qui utilisent des bots – des logiciels programmés pour effectuer automatiquement certaines tâches, sans avoir besoin d'être lancés manuellement par un utilisateur – pour se procurer de façon massive la PS5 à chaque réapprovisionnement de stocks. Une technique qui leur permet ensuite de les revendre à prix d'or, sur le marché de l'occasion comme Amazon, eBay et Rakuten, ou sur des réseaux parallèles, en créant une sorte de marché noir. En cherchant sur Amazon par exemple, on constate que la console de Sony est toujours en rupture de stock et qu'elle ne peut être achetée que "d'occasion" auprès de "particuliers" à des prix supérieurs à 750 €. Au moment où nous écrivons ces lignes, les offres sur Rakuten s'envolent même à plus de 1 400 € ! Une véritable folie !

Guide jeu vidéo