PlayStation Plus : tout sur le jeu par abonnement de Sony

PlayStation Plus : tout sur le jeu par abonnement de Sony

En réponse au nouveau Game Pass de Microsoft, Sony vient de modifier profondément son PlayStation Plus, son service de jeu sur abonnement, qui propose désormais trois formules tarifaires. Mais qui reste encore perfectible.

La guerre des consoles de jeu continue de plus belle en Sony et Microsoft ! Et elle se déplace à présent en ligne, sur le terrain des plateformes d'abonnement. Ainsi, quelques jours après la sortie du nouveau Xbox Game Pass de l'Américain, le Japonais rétorque avec un PlayStation Plus entièrement remodelé, qui comprend désormais trois formules, à des tarifs évidemment distincts, de façon à répondre aux besoins variés des joueurs. Et à en attirer de nouveaux. Le 23 juin, soit un mois après l'Asie et dix jours après l'Amérique, Sony a en effet déployé en Europe sa nouvelle offre qui permet d'accéder à des centaines de jeux de façon illimitée ou presque. Car si la nouvelle plateforme comporte des avantages, elle présente aussi des inconvénients.

C'est quoi le PlayStation Plus ? 

Le PlayStation Plus est un service en ligne permettant d'accéder à des jeux pour PlayStation moyennant un abonnement. Une fois inscrit, un joueur peut ainsi télécharger à volonté des jeux sur sa PlayStation. Avec évidemment les limites liées au principe même de ce système de "location" : les jeux ne sont plus accessibles si l'abonnement est annulé ou si Sony les retire de son catalogue – comme pour les contenus en streaming sur Netflix, Disney+ ou Spotify. Une formule pratique et même économique pour les gros joueurs quand on connaît les prix parfois exorbitants des jeux achetés définitivement – certains titres phares sur PS5, comme Final Fantasy VII Remake, sont toujours à 80 euros…

Lancé en 2010, le service PlayStation Plus n'a connu de réelle refonte jusqu'à aujourd'hui. Destiné aux joueurs sur PS3, puis sur PS4 et PS5, il permettait de tester des démos de jeux complets limitées à une heure, d'accéder dans des conditions spéciales à certaines bêtas, démos de jeux, contenus téléchargeables et d'autres articles sur le PlayStation Store, de bénéficier de deux jeux offerts chaque mois, de jouer à des jeux en ligne et d'avoir des réductions sur la boutique en ligne, moyennant un abonnement d'un an pour 59,99 €, de 19,99 € par trimestre ou de 7,99 € pour un mois. Une formule  complétée par le PlayStation Now, un service d'abonnement en streaming qui offrait un accès à environ 500 jeux issus des catalogues pour PS4, PS3 et PS2 aux joueurs sur PS4 et PC, le tout pour 14,99 € par mois ou 99,99 € par an.

Quelles sont les formules du nouveau PlayStation Plus ?

Mais face à un Game Pass de Microsoft de plus en plus puissant et séduisant, Sony se devait de réagir en revoyant complètement son service sur abonnement. Désormais, le "nouveau" PlayStation Plus propose trois formules tarifaires bien distinctes – baptisée Essential, Extra et Premium – qui remplacent les anciens PlayStation Plus et PlayStation Now depuis le 23 juin 2022. À noter que, contrairement au pass de Microsoft, ces formules s'adressent avant tout aux joueurs ayant une PS4 ou une PS5.

PlayStation Plus Essential : 8,99 € par mois / 24,99 € par trimestre / 59,99 € par an

  • Deux jeux téléchargeables chaque mois.
  • Des réductions pour les achats en boutique.
  • Le stockage des sauvegardes dans le cloud.
  • L'accès aux jeux multijoueurs en ligne.

PlayStation Plus Extra : 13,99 € par mois / 39,99 € par trimestre / 99,99 € par an

  • Les avantages du PlayStation Plus Essential.
  • L'accès à un catalogue de 400 jeux disponibles localement. Ils peuvent provenir des studios internes de Sony ou d'éditeurs avec qui la firme japonaise a conclu des accords commerciaux.

PlayStation Plus Premium : 16,99 € par mois / 49,99 € par trimestre / 119,99 € par an

  • Les avantages du PlayStation Plus Extra.
  • L'accès à un catalogue de 340 jeux supplémentaires rétrogaming, provenant en majorité de la PlayStation 3 mais aussi de la PlayStation 1, de la PlayStation 2 et de la PSP, jouables localement ou en streaming grâce au Cloud.
  • L'accès en streaming à tous les jeux proposés dans la formule PlayStation Plus Extra, qui sont donc jouables à distance sur PS5 et PC.
  • La possibilité de tester en avant-première les futurs jeux PS5 pendant deux heures.
God of War, un des gros titres du catalogue © Sony

La formule Essential remplace donc le PlayStation Plus de base, mais avec une petite augmentation de tarif de 2 €. Quant au PS Now, il trouve son équivalence dans la formule Premium avec quelques améliorations et, là aussi, une petite augmentation. La véritable nouveauté est donc l'abonnement Extra, qui constitue un compromis.

Que vaut le nouveau PlayStation Plus par rapport au Xbox Game Pass ?

Bien évidemment, les nouvelles formules du PlayStation Plus sont comparées à celles proposées dans le Xbox Game Pass, les abonnements des deux concurrents cherchant chacun à fidéliser leurs joueurs et à en attirer de nouveaux avec un catalogue bien fourni. Mais là où le PlayStation Plus souffre de la comparaison, c'est au niveau du streaming et du prix. Par exemple, les joueurs PC ont leur propre abonnement chez Microsoft, avec une formule à 9,99€/mois. Or, chez Sony, il faut absolument avoir recours au streaming, et donc à la formule Premium à 16,99€/mois pour avoir accès à ce service. De plus, le streaming de Sony ne concerne que les consoles (notamment pour les jeux PS3 qui ne sont jouables qu'en streaming) et les PC, à la différence du Xbox Pass Ultimate, qui inclut également la possibilité de jouer sur tablette, TV connecté et même sur smartphone. Un détail qui fait toute la différence…

Pour jouer en streaming sur PC, il suffit de télécharger l'application PC du PlayStation Plus et de reprendre sa partie sauvegardée sur console ou d'en commencer une nouvelle. Malheureusement, l'application PC ne permet de jouer qu'avec une DualShock 4 – la manette de la PS4 –, la DualSense de la PS5 n'étant pas encore prise en charge. Le streaming fonctionne comme un jeu en local, avec la possibilité de mettre sa partie en pause en revenant sur la page Home, ou de sauvegarder. Mais une mauvaise surprise attend les joueurs. Comme l'a remarqué un utilisateur sur Reddit, plus d'une centaine des jeux disponibles en streaming sur consoles ne le sont pas sur PC, à l'image de Devil May Cry 4, Lego Star Wars Complete Saga et Red Dead Redemption 2 – c'est d'autant plus incompréhensible que ces jeux sont pour certains déjà sortis sur PC. D'autres ont également été mal rangés dans le catalogue. Des jeux PS4 comme Uncharted The Nathan Drake Legacy sont classés comme des jeux PS3, et des jeux de PS1, PS2 et PSP sont parfois rangés eux aussi chez les jeux PS3. Si cela ne facilite pas la tâche pour réussir à trouver le jeu, c'est surtout problématique car il se lance avec le mauvais émulateur. Résultat : le jeu plante...

Sony pèche également au niveau des dernières sorties. En effet, la firme japonaise a choisi de ne pas inclure dans son catalogue ses derniers gros jeux dès le premier jour, contrairement à ce que propose Microsoft. Si une quinzaine de jeux, comme Horizon Forbidden Forest et Cyberpunk, sont jouables gratuitement pendant cinq heures avec la formule Premium, il faudra en revanche les payer plein pot sur la boutique, ce qui représente tout de même un sacré budget. En somme, le Xbox Game Pass pour console, à 9,99€/mois, est l'équivalent du PlayStation Plus Extra, à 13,99€/mois, avec une différence d'environ 4€/mois, tandis que le Xbox Game Pass Ultimate, à 12,99€/mois, se veut l'équivalent du PlayStation Plus Premium, à 16,99€/mois. Microsoft propose donc des prix plus intéressants pour un contenu à peu près équivalent. Seule l'offre Premium propose une plus-value avec la présence de plus de 300 jeux issus des catalogues des trois premières consoles de Sony – même s'il manque des classiques comme de nombreux jeux Final Fantasy ou encore la saga Kingdom Hearts –, tandis qu'il y a moins de 60 jeux Xbox 360 présents dans le catalogue à ce jour, dont plus de la moitié proviennent en réalité du catalogue EA Play. Mais là encore, Sony ne fait pas un sans-faute. Déjà, le catalogue rétro se montre très fouillis puisqu'il n'y a que trois catégories : les jeux classiques, qui regroupent les jeux PS1, PS2 et PSP sans aucune distinction, les jeux PS3 et les Remasters. Avec cette dernière catégorie, le Japonais a fait le choix de ne proposer certains jeux que sous leur forme remastérisée, à l'instar de The Last of Us Remastered et la Uncharted Collection, ce qui empêche au joueur d'avoir le choix.

Ainsi, si le PlayStation Plus Extra apporte un réel bénéfice aux joueurs PS4 et PS5, la version Premium est un poil trop chère et est trop perfectible pour être vraiment intéressante – à moins d'être fan du rétrogaming. Il est également dommage que Sony laisse complètement de côté les joueurs PC, contrairement à Microsoft.

Guide jeu vidéo