Xbox Series : le prix des jeux augmente à 80 euros

Xbox Series : le prix des jeux augmente à 80 euros

C'est officiel : Microsoft a annoncé que le prix des futurs jeux en exclusivité sur Xbox Series X/S passera de 70 à 80 € en 2023. Une manière d'inciter les joueurs à s'abonner au Xbox Game Pass tout en augmentant ses marges.

On s'en doutait fortement, mais la mauvaise nouvelle a fini par tomber pour les joueurs sur Xbox Xbox Series X/S : le prix des jeux exclusifs va augmenter à partir de 2023. Une hausse préparée en douceur depuis plusieurs mois et qui a été officialisée par Microsoft sur IGN. Pour le moment, la firme n'a communiqué que sur les tarifs américains, qui vont passer de 60 $ à 70 $. Nul doute que ceux de la France devraient bientôt suivre et s'aligner sur les autres en vigueur, à savoir 80 €. Les jeux qui seront concernés en premier sont Forza Motorsport, Redfall et le très attendu Starfield, trois gros titres prévus pour l'année. "Ce prix reflète le contenu, l'ampleur et la complexité technique de ces titres", explique Microsoft, avant d'ajouter que, "comme tous les jeux développés par nos équipes chez Xbox, ils seront également disponibles avec le Game Pass le jour même de leur lancement". Le message est on ne peut plus clair ! Dans tous les cas, l'entreprise en sort gagnante, puisqu’elle augmente ses marges sur les jeux physiques tout en incitant les joueurs à souscrire à son abonnement.

Consoles et jeux Xbox Series : des prix en hausse dès 2023

Jusqu'ici, dans la guerre qui l'oppose à son grand concurrent Sony, Microsoft possède un avantage non négligeable : ses prix. En effet, le constructeur japonais a récemment augmenté les prix de sa PS5 de 50 : désormais, l'édition classique est à 550 € et l'édition digitale à 450 €. En comparaison, la Xbox Series X est à 500 € et la Xbox Series S à 300 €. Une sacrée différence pour les amateurs de jeu vidéo. Et le constat est le même du côté du Xbox Game Pass ! En 2020 déjà, alors que Sony avait décidé de passer ses jeux sur sa dernière génération de consoles de 70 à 80 – de même que Take-Two, Activision-Blizzard et Ubisoft –, Microsoft avait maintenu le prix initial. La firme a finalement fini par suivre la tendance. En espérant que les prix des consoles et du Xbox Game Pass ne suivent pas...

De fait, si Microsoft avait assuré qu'aucune augmentation des prix de la Xbox Series X ou de la Xbox Series S n'était prévue, la firme pourrait bien revoir son jugement encore davantage. Fin octobre déjà, Phil Spencer, le dirigeant de Xbox Game Studios, avait déclaré dans une interview en direct avec le Wall Street Journal que "nous avons maintenu le prix de notre console, nous avons maintenu le prix des jeux… et de notre abonnement. Je ne pense pas que nous pourrons éternellement le faire. Je pense qu'à un moment donné, nous devrons augmenter les prix sur certaines choses…" Pour continuer à faire des bénéfices malgré l'évolution du marché et l'inflation, la firme doit donc procéder à une hausse de ses tarifs. Phil Specer avait ajouté que l'approche des fêtes de fin d'année, nous avons pensé qu'il était important de maintenir les prix.". Microsoft compte donc garde l'avantage compétitif de ses tarifs pour la période de Noël – où une grande partie des ventes annuelles est réalisée – pour les augmenter à partir de début 2023. Une annonce stratégique qui incite implicitement les joueurs et futurs joueurs à se ruer sur les produits et les offres avant que n'arrive la fatidique augmentation, tout en s'assurant par la suite que beaucoup d'entre eux s'abonnent par la suite au Xbox Game Pass, sur lequel la firme mise beaucoup.

Xbox Keystone : la console de cloud gaming abandonnée ?

La météo se gâte aussi du côté du Cloud Gaming de Microsoft, un domaine pourtant très important pour le géant américain. Ainsi, la Xbox KeyStone, une petite console conçue uniquement pour le Xbox Cloud Gaming qui avait été dévoilée en juin, a été laissée de côté. Elle avait notamment été repérée sur une photo du bureau de Phil Spencer. Elle était censée être dépourvue de système de stockage et ne pas nécessiter de puissant processeur, tous les calculs et traitements graphiques étant effectués par les puissants serveurs dédiés de Microsoft qui se chargent d'envoyer les images en temps réel, comme de simples vidéos.

Le dirigeant de Xbox Game Studios a déclaré que, si le prototype existe effectivement, la firme a mis le projet de côté pour le moment. "Keystone est un projet sur lequel nous travaillons en interne. L'été dernier, nous avons changé de cap pour travailler avec Samsung. J'ai toujours le prototype… ferons-nous un terminal dédié au streaming un jour ? J'espère que nous le ferons, mais pas avant des années." Microsoft semble donc se concentrer pour le moment sur les partenariats, avec pour idée de décliner le logiciel sur le plus de produits non Microsoft possible, comme avec Samsung. Une manière intelligente de vendre des abonnements Xbox Game Pass à un plus large public qui n'aurait pas forcément la console.

Xbox Game Pass : la formule gagnante de Microsoft

Pour l'heure, Microsoft semble donc vouloir concentrer tous ses efforts sur son Xbox Game Pass. Avec déjà plus de 25 millions d'utilisateurs, le nouveau service de Microsoft est très rentable puisqu'il représente près de 15 % des revenus pour les contenus et services gaming. Pour rappel, il s'agit d'un service lancé en 2017 qui permet d'accéder à un catalogue de jeux en illimité moyennant un paiement mensuel. Une fois les jeux téléchargés et installés, le joueur peut en profiter même hors connexion. Une offre particulièrement intéressante quand on connaît les prix des jeux en boîte, d'autant que le catalogue Xbox propose des centaines de titres, dont des blockbusters. Mais des jeux sont ajoutés et retirés régulièrement du catalogue, certains titres devenant alors inaccessibles. C'est l'inconvénient majeur de ce système qui s'apparente à de la location. Il faut alors les acheter "en dur" pour continuer d'y jouer. Et, bien évidemment, dès que le joueur se désabonne, il n'a plus accès à aucun jeu !

Microsoft propose actuellement trois forfaits pour le Xbox Game Pass :

  • Le Xbox Game Pass pour console : il offre l'accès à un catalogue de jeux bien fourni sur console (sur Xbox One et sur Xbox Series S ou Series X) ainsi que des réductions et l'accès aux jeux Xbox Game Studios le jour de leur sortie, le tout pour un prix de 9,99 € par mois.
  • Le Xbox Game Pass pour PC : c'est exactement la même offre, mais pour des jeux PC, là aussi pour 9,99 € par mois.
  • Le Xbox Game Pass Ultimate : il permet d'accéder au multijoueur des jeux payants et offre des avantages spéciaux – incluant du contenu dans le jeu et des offres de partenaires – ainsi qu'un accès à la totalité du catalogue sur toutes les plateformes, y compris à une centaine de jeux disponibles en streaming depuis le cloud – le fameux Cloud Gaming – pour 12,99 € par mois.
L'interface Xbox Cloud Gaming sur TV © Microsoft

Ainsi, les différents abonnements seront satisfaire les joueurs qui disposent d'une console Xbox et/ou d'un PC tournant sous Windows 10 ou 11. Mais le Xbox Game Pass Ultimate propose également de jouer en Cloud Gaming sur d'autres platefeformes. Une technologie qui pourrait bien être l'avenir du jeu vidéo, mais doit encore être développée...

Xbox Cloud Gaming : le jeu en streaming de Microsoft

Le jeu en streaming, proposé dans le Xbox Game Pass Ultimate, reprend plusieurs principes des services de vidéo ou de musique à la demande – comme Netflix, Disney+, Amazon Prime, Deezer, Spotify, etc. – puisque, moyennant un abonnement mensuel, le joueur accède à un catalogue de jeux vidéo. Ensuite – et c'est là que ça devient intéressant – , comme pour les services de VOD, il peut profiter des jeux sur différents appareils : console de jeu, ordinateur, mais aussi smartphone, tablette ou téléviseur ! Il peut ainsi commencer une partie sur un appareil fixe, à la maison, et la continuer sur un mobile, dans le train ou le bus. Magique !

L'appareil qui sert de support au jeu – ordinateur, console, TV, mobile… – ne calcule rien ou presque : il ne sert pratiquement qu'à afficher les images du jeu qui sont calculées à distance, par des serveurs spécialisés, et envoyées en temps réel. Pour simplifier, l'appareil ne sert que d'écran et de dispositif de commande. Tous les traitements lourds, qui exigent de puissants processeurs, notamment pour les graphismes, sont réalisés de façon déportée sur les serveurs. Pour profiter du Cloud Gaming, il suffit donc d'une connexion Internet rapide et d'un écran avec des commandes : un ordinateur, une box, une télévision connectée, un smartphone ou une tablette. Plus besoin d'attendre des heures pour télécharger un nouveau jeu ! Mais même si c'est le serveur qui fait tout, il faut quand même limiter au maximum la latence entre le serveur et le joueur puisque les jeux sont par nature interactifs, contrairement aux films ou aux musiques. C'est pourquoi le Cloud Gaming nécessite une réactivité exemplaire puisqu'il est impossible de précharger des données, en particulier pour jouer à plusieurs en ligne.

Des jeux jouables en streaming sur smartphones et tablettes © Microsoft

Cloud Gaming Microsoft : un avenir flou 

Qu'attendre de Microsoft à propos du jeu en streaming ? La firme continue de rajouter des titres dans son catalogue et mise beaucoup sur son service. La croissance fulgurante du Xbox Game Pass commence à ralentir du côté des consoles. Mais le service connait encore une forte ascension du côté de l'offre pour PC, avec une croissance de 159 %. Du côté du Xbox Cloud Gaming, celui-ci se limite pour le moment uniquement au catalogue de jeux du Xbox Game Pass Ultimate et à l'accès à Fortnite sans abonnement. Néanmoins, comme annoncé lors de l'événement What's Next for Gaming en 2022, Microsoft souhaite étendre davantage son Cloud Gaming. La firme nous notamment des partenariat avec différents contructeurs de consoles portables – qui reviennent à la mode –, comme pour la Logitech G Cloud et la Razer Edge. Notons que depuis le mois de juin, les modèles récents de télés connectées vendues par Samsung, de même que les modèles Neo QLED de la marque coréenne – sortis en 2022 – intègrent une application Xbox. D'autres marques devraient la recevoir dans les mois à venir. Attention toutefois, tous les jeux du Xbox Store ne sont pas disponibles pour être joués via le cloud. Il n'y a pour l'instant qu'une "sélection" de jeux compatibles avec.

Du côté de la concurrence pour le jeu vidéo en streaming, l'offre Luna d'Amazon est accessible via son boîtier, mais Google a en revanche dû abandonner Stadia. Par rapport à eux, Microsoft possède l'avantage sur son catalogue de jeux, qui est bien plus riche. Quant à Sony, son offre PlayStation Plus est plutôt étoffée pour les abonnement PS Plus Extra et Premium. En revanche, le PlayStation Plus Premium est trop cher pour ce qu'il propose, car l'offre de rétro gaming est trop limitée et le Cloud Gaming ne donne l'accès qu'à une sélection restreinte de jeux sur console ou PC, et non aux smartphones, contrairement à Microsoft.

Autour du même sujet