Menu

Besoin d’aide pour orientation

- - Dernière réponse :  Alex - 7 janv. 2019 à 11:49
Bonjour , je m’appelle Alex et je suis en 3eme. L’école commence à me soûler et j’aimerai savoir si il été possible de faire un cap développement (web, logiciel ou autre) ou autre chose qui pourrait mêler étude à formation en ça car il me semble que le cap ne propose pas cela. J’ai regarder et j’ai vue que pour faire ce que je veut il me faut un bac+2 minimum mais j’aimerais le faire avec une formation moitié école moitié apprentissage si possible en alternance. Voilà merci de me répondre si vous avez réponse à cela.

Ps: je tourne à 15 de moyenne
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
47915
Date d'inscription
lundi 13 août 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 janvier 2019
15456
0
Merci
Tu as tous les renseignements possibles à l'ONISEP et dans ton CIO.

Mais tu as bien lu : Bac+2 est bien souvent la seule porte d'entrée dans ce type de formation. Alors encore 5 ans de scolarité, en conservant ta moyenne de 15 ...
Diplômes nécessaires 
De Bac+2 à Bac+5, les entreprises recrutent des développeurs web avec des niveaux d’études variables. Un Bac+2 peut suffire, mais pour évoluer sur des postes avec plus de responsabilités un niveau d’ingénieur Bac+5 peut-être nécessaire.
Il est possible d’effectuer en Bac+2 des BTS ou des DUT, en Bac+3 il existe des licences spécialisées, et enfin en Bac+4 et Bac+5 des écoles spécialisées en Informatique ou un diplôme en école d’ingénieur est envisageable.
https://www.orientation.com/metiers/developpeur-web.html

Les CAP d'informatique concernent des emplois basiques, qui sont très loin du niveau de compétence d'un développeur. http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Au-lycee-au-CFA/Au-lycee-general-et-technologique/L-informatique-au-lycee-cap-sur-plusieurs-specialites
C'est bien, la retraite ! Surtout aux Antilles ... 
Raymond (INSA, AFPA)
Et il n’y a pas d’école qui propose un 50/50 ? Sinon merci pour le renseignement
Commenter la réponse de Raymond PENTIER
Commenter la réponse de Raymond PENTIER