Linux VS Windows [Fermé]

Messages postés
393
Date d'inscription
mardi 10 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mars 2013
- - Dernière réponse : kilian
Messages postés
8896
Date d'inscription
vendredi 19 septembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2016
- 17 juin 2010 à 06:38
Bonjour,

Suite à mon intégration dans une école d'ingénieur, je souhaite intégrer une association dans laquelle on utilise Linux.
Actuellement, j'ai Window Vista, alors, Linux VS Windows, lequel gagne selon vous ?
Puis-je changer rapidement pour Linux sans perdre mes données ? Comment fonctionne Linux, rapidement ?

Merci !


Afficher la suite 

9 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
43481
Date d'inscription
jeudi 28 août 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 décembre 2019
4627
6
Merci
Salut,

Pour essayer de répondre à tes interrogations :
SebSauvage : C'est quoi Linux ?
Linux n'est pas Windows !
Pourquoi choisir Linux ?
Passer à Linux

Puis dans la FAQ de CCM :
Choisir une distribution Linux
Linux débuter sous GNU/Linux
Télécharger GNU/Linux
Équivalences logicielles pour GNU/Linux
Graver une image disque iso-nrg

Voir également l'excellente page de sebsauvage consacrée à Ubuntu et GNU/Linux


Tutoriaux :

Installer une distribution pas à pas :
- Mandriva
- Ubuntu
- Ubuntu Studio
- Kubuntu
- OpenSuse
- Fedora
- Debian
- Linux Mint
- PCLinuxOS
- Centos
- Kaella
- Sabayon Linux


Et en bonus : Installer GNU/Linux sans repartitionner

Et en SuperBonus : Comment installer/désinstaller Ubuntu comme n'importe quelle application Windows avec Wubi.

Nouveauté Ubuntu <dernière version> : Livre à télécharger au format [[PDF]] sur framabook.org concernant l'installation d'Ubuntu afin de faciliter la migration des utilisateurs issus du monde Windows : Simple comme Ubuntu

;-))

Dire « Merci » 6

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

CCM 62801 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
8214
Date d'inscription
samedi 7 août 2004
Statut
Membre
Dernière intervention
1 septembre 2014
455
1
Merci
Bonjour,

musicetcie :

si je passe demain par exemple, à linux, que suis-je susceptible de perdre sur mon PC ?


tes habitudes "windowsiennes .... ça c'est sûr !

ta peur des virus ...... pour l'instant !


... sinon je ne vois pas mis à part le fait d'avoir tout à gagner.



Puis-je changer rapidement pour Linux sans perdre mes données ? Comment fonctionne Linux, rapidement ?

Aucune raison de perdre ses données.

Gnu/Linux est un long apprentissage ...... enfin tout dépend ce que l'on veut faire avec ....



jollyd:

L'apport historique de Linux en terme de conception, d'innovation au niveau OS reste assez faible.

cette remarque risque de ne pas être appréciée par les développeurs "all over the world".

La "démocratisation" de GNU/Linux et donc du sytème UNIX n'est-elle pas un apport "historique" ?


Dès que tu seras aguerri, si tu as envie de t'en convaincre, je te conseille d'aller voir un peu ailleurs ce qui se fait (*BSD, OpenSolaris).

Houlà ! une BSD ou une Solaris .... ok .... dans quelques années alors ...

^ ^
un penguin sur la banquise !
jollyd
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1 -
Pour les fonctionnalités c'est assez assez facile FreeBSD, AIX et Solaris, pour le support des plateformes il n'y a qu'à citer NetBSD.
Dans ces 3 cas le nombre plus réduit de drivers est souvent dû à un manque de ressources et/ou d'intérêt (exemple: quel intérêt d'implementer EXT4 quand on a ZFS ? (oui je sais btrfs arrive mais y a encore du chemin)).
Par fonctionnalité, j'entends support des Zones/Jails, zone applicative, virtualisation d'interfaces réseau (CrossBow), classes d'ordonnanceurs pluggables, Dtrace (ne me parlez pas de SystemTap...), possibilité de désactiver et hot swapper des CPUs on-the-fly, scaling multicore/multiproc (oui j'ai entendu parler des patchs issus de chez SGI) etc ...
Pour l'aspect Desktop, un "vrai" framework audio serait bien un jour...
Quand au support de plateformes de Linux il est variable suivant les versions et peu fiables (experience sur machines SPARC/PowerPC/MIPS).
Le sens de 'supporté' est différent suivant les communautés (ex: l'ordonnanceur O(1) était 'supporté' bien avant ULE mais plus buggé qu'ULE en version beta).

Attention, "rustique" ne veut pas dire mauvais ! C'est un kernel performant, qui fait très bien ce pour quoi il a été conçu !
jollyd
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1 -
(Pour les 3 cas ce sont les 3 premiers of course, je sais compter mais j'ai mal tourné la phrase)
kilian
Messages postés
8896
Date d'inscription
vendredi 19 septembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2016
1369 -
Dans ces 3 cas le nombre plus réduit de drivers est souvent dû à un manque de ressources et/ou d'intérêt (exemple: quel intérêt d'implementer EXT4 quand on a ZFS ?

La raison du manque de support de systèmes de fichiers et de drivers par Bsd n'enlève rien à la question de départ qui est "en quoi Linux est un noyau rustique. L'interêt d'implémenter ext4 et de pouvoir lire-écrire des partitions ext4.

oui je sais btrfs arrive mais y a encore du chemin

Quel chemin? 3 mois avant qu'il soit prononcé stable lors qu'il l'est déjà? Certaines distros l'utilisent déjà par défaut.

j'entends support des Zones/Jails, zone applicative

Sous Linux ça s'appelle namespace et containers

virtualisation d'interfaces réseau (CrossBow)

La je sais pas, connais pas.

classes d'ordonnanceurs pluggables

Ca je suis d'accord ça manque à l'ordonnaceur de tâches (mais on l'a pour l'ordonanceur IO)

Dtrace (ne me parlez pas de SystemTap...)

Ftrace? Perf events?

possibilité de désactiver et hot swapper des CPUs on-the-fly

Sous linux aussi. (Cpu hotplog).

scaling multicore/multiproc

Linux marche très bien sur des gros calculateurs possédant plus de 1000 cpus.

Quand au support de plateformes de Linux il est variable suivant les versions et peu fiables (experience sur machines SPARC/PowerPC/MIPS).

Je peux témoigner du contraire, ayant essayé sur Sparc et l'ayant vu tourner sur PPC et Mips.

Le sens de 'supporté' est différent suivant les communautés (ex: l'ordonnanceur O(1) était 'supporté' bien avant ULE mais plus buggé qu'ULE en version beta).

A quel stade du developpement de O(1)? Quels bugs? Il a été remplacé par CFS d'ailleurs..

Attention, "rustique" ne veut pas dire mauvais ! C'est un kernel performant, qui fait très bien ce pour quoi il a été conçu !

Il est conçu pour tout: il tourne autant sur des machines embarquées (android étant l'example le plus mais même pas forcément le plus représentatif), sur des serveurs, sur du Desktop ou encore sur des supercalculateurs.

Je ne suis pas venu faire un comparatif entre BSD (que je connais très mal) et Linux, forcément les deux ont des atouts que l'autre n'a pas. Je ne m'amuse même pas à dire
que Linux est mieux que BSD, ni que BSD est en reste en matière de conception et d'innovation. Parce que je ne connais pas BSD.

Mais par contre Linux je connais et je tiens à le défendre contre des arguments qui pour moi ne sont que du FUD. Si tu viens nous dire que Linux est pauvre en matière de conception et d'innovation, il ne suffit pas de venir nous balancer ça comme ça, il faut encore le prouver.
jollyd
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1 -
Effectivement, chacun à sa part d'innovation et d'avancées, seulement d'une part tu me sembles un peu prompt à crier au FUD (comme d'habitude, c'est pour ça qu'en règle générale j'évite les forums et oui j'ai eu la flemme de citer les références), d'autre part les exemples que tu me donnes sont relativement récents, ce qui montre que tu réponds déjà à une autre discussion que celle que j'avais lancée (qui contenait "historique").

Pour BTRFS OK ( à la nuance près que ça reste une phase de beta), pour les Linux Containers, l'implémentation est plus rudimentaire que les Zones, pour Ftrace I beg to differ (la comparaison me semble un peu poussive), CPU hotplug OK (je l'avais pas vu venir celle-là), pour le scaling tu confonds (faire tourner N machines en réseau n'a jamais été un pb pour personne, par contre j'avoue que les problèmes pratiques viennent quelques fois de la glibc + pour nuancer je disais que je suis au courant des patchs récents), pour les PMUs ça me semblait déjà bien exploité sur Solaris et AIX depuis un bout de temps (et heureux que ça le soit de plus en plus).

"L'interêt d'implémenter ext4 et de pouvoir lire-écrire des partitions ext4. "

<blague>ne pas implémenter EXT4, évite de songer à en écrire un driver</blague> :p

"Je peux témoigner du contraire, ayant essayé sur Sparc et l'ayant vu tourner sur PPC et Mips.
"

hmm alors on dit qu'après une bonne douzaine de machines persos différentes Sparc/PowerPC/MIPS sur 7ans mon expérience est anecdoctique ...

"nous dire que Linux est pauvre en matière de conception et d'innovation,"

ce que je n'ai pas dit, heureusement, tu introduis là une nuance sensible.
my keywords: apport && contribution && historique && innovation.

"il ne suffit pas de venir nous balancer ça comme ça, il faut encore le prouver"

d'où les exemples que je cite, tout comme j'apprécie ceux que tu me renvoies (mais oui mea culpa j'ai eu la flemme).

Mon point était surtout qu'il faut s'intéresser à tout et que certaines fois un regard un peu critique est nécessaire. Ce que tu résumes bien par:

"Je ne suis pas venu faire un comparatif entre BSD (que je connais très mal) et Linux, forcément les deux ont des atouts que l'autre n'a pas. Je ne m'amuse même pas à dire
que Linux est mieux que BSD, ni que BSD est en reste en matière de conception et d'innovation [...] "

Et en guise de "rusticité" tu es d'accord pour dire que "C'est aussi un classique noyau monolithique".

À lire les présentations des LUGs on a souvent l'impression que Torvalds a sorti Linux de son chapeau contre les vilains UNIX proprios, on ignore souvent tout son héritage (notamment tout ce qu'IBM (avec AIX) et HP ont apporté de leur expertise avec leurs vénérables OS) avec une mine de dégoût un peu hautaine [ :) ].
Ajoutons que derrière tout cela il reste des querelles corporatistes et il faut faire la part des choses: par exemple quand un mec critique violemment Dtrace et que tu t'aperçois qu'il est responsable du dev de SystemTap chez RedHat et qu'il décortique DTrace pour s'en inspirer (ce qui me semble somme toute normal), ça demande de relativiser pas mal de choses au niveau de l'attitude.

Si tu es capable de me sortir la liste de contre-exemples de tes deux posts, tu n'es donc pas le public concerné par ma remarque mais merci d'avoir joué le rôle du contradicteur.
En tout cas ça me plaît bien, je suis d'avis de laisser cette discussion en l'état pour la postérité, elle m'a l'air équilibrée.

Tu en dis quoi ?
kilian
Messages postés
8896
Date d'inscription
vendredi 19 septembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2016
1369 -
Effectivement, chacun à sa part d'innovation et d'avancées, seulement d'une part tu me sembles un peu prompt à crier au FUD (comme d'habitude, c'est pour ça qu'en règle générale j'évite les forums et oui j'ai eu la flemme de citer les références)

Ben oui si tu viens dans un endroits avec des fans et que tu critiques leur joyau sans étayer, il faut s'attendre à ce genre de réaction :)


d'autre part les exemples que tu me donnes sont relativement récents, ce qui montre que tu réponds déjà à une autre discussion que celle que j'avais lancée (qui contenait "historique").


Wep, j'avoue que je ne m'interesse à ces choses là que depuis 2 ans, ce qui est une petite echelle dans l'histoire de Linux, et bien plus encore dans l'histoire d'UNIX.
Donc je suis pas suffisamment informé pour citer des exemples plus vieux.


Pour BTRFS OK ( à la nuance près que ça reste une phase de beta), pour les Linux Containers, l'implémentation est plus rudimentaire que les Zones


Possible, je ne connais pas trop le domaine des containers.


pour Ftrace I beg to differ (la comparaison me semble un peu poussive)


C'était surtout pour signaler que Linux a aussi son propre tracing, et que je pense qu'il a été (et qu'il continue à être) relativement innovateur dans ce domaine. Il n'y a qu'à voir l'exemple de certains traceurs comme les traceurs de fonction (functions, function-graph), mmiotrace ou encore sysprof (déprécié par perf events d'ailleurs).

Mais le tracing est très jeune dans Linux (la branche officielle), il est apparu en 2008. Et il est clair qu'il y a du retard au niveau du tracing dynamique comparé à Dtrace ou Systemtap.
Il y a le support du tracing dynamique avec kprobes: tu peux insérer des tracepoints dynamiques facilement en utilisant ftrace ou perf events comme interface par exemple, mais
il n'y a pas de support de scripting, sauf en post-processing, ce qui signifie qu'il est difficile de récupérer la valeur d'une variable dynamiquement par exemple (entre autres), bien que le support arrive petit à petit.


pour le scaling tu confonds (faire tourner N machines en réseau n'a jamais été un pb pour personne, par contre j'avoue que les problèmes pratiques viennent quelques fois de la glibc + pour nuancer je disais que je suis au courant des patchs récents)


Non, je parlais de faire tourner convenablement une machine avec N cpus. C'est bien de ça dont tu parlais?


<blague>ne pas implémenter EXT4, évite de songer à en écrire un driver</blague> :p


;-)


hmm alors on dit qu'après une bonne douzaine de machines persos différentes Sparc/PowerPC/MIPS sur 7ans mon expérience est anecdoctique ...



Je pense aussi que ça dépend des machines ainsi que de quand tu as fait ces tests.
Aujourd'hui, le support de Linux sur powerpc est largement supporté par IBM, Sparc est
notamment supporté par Red Hat, et MIPS également par de multiples sociétés.

Mais c'est vrai qu'il y a certaines machines qui ne sont pas été assez testées, ou encore certaines fonctionnalités qui n'ont pas été testées sur certaines machines, etc...

Evidemment x86 et ARM restent les architectures les plus testées, donc les mieux supportées.


"nous dire que Linux est pauvre en matière de conception et d'innovation,"

ce que je n'ai pas dit, heureusement, tu introduis là une nuance sensible.
my keywords: apport && contribution && historique && innovation.


Si j'ai mal compris alors tu m'en vois ravi :-)


Et en guise de "rusticité" tu es d'accord pour dire que <ital>"C'est aussi un classique noyau monolithique".


Je ne dis pas ça en guise de rusticité, c'est simplement l'architecture principale qui est commune à la plupart des noyaux. Il n'y a pas 36 solutions pour bâtir les fondements d'un noyau.


Ajoutons que derrière tout cela il reste des querelles corporatistes et il faut faire la part des choses: par exemple quand un mec critique violemment Dtrace et que tu t'aperçois qu'il est responsable du dev de SystemTap chez RedHat et qu'il décortique DTrace pour s'en inspirer (ce qui me semble somme toute normal), ça demande de relativiser pas mal de choses au niveau de l'attitude.

Je n'ai pas été témoin de ça mais:

C'est toujours comme ça que ça se passe quand arrive un remplacement ou une alternative. Evidemment on critique mais on s'inspire aussi de ce qui était bon dans l'ancienne mouture.

Et en particulier dans le domaine du libre, ça gueule tout le temps, c'est aussi ce qui fait le charme je trouve, les dicussions sont souvent très franches.
Et encore, je ne pense pas que Franck Eigler soit le pire "flamer" dans le domaine du libre ;)


Si tu es capable de me sortir la liste de contre-exemples de tes deux posts, tu n'es donc pas le public concerné par ma remarque mais merci d'avoir joué le rôle du contradicteur.

Oui il ya des points positifs et négatifs dans Linux, je pense qu'on en a a mis une petite partie sur la table ici.

Mon but était simplement de prouver que Linux n'est pas en reste en matière d'innovation et
de conception.

En tout cas ça me plaît bien, je suis d'avis de laisser cette discussion en l'état pour la postérité, elle m'a l'air équilibrée.

Tu en dis quoi ?


Oui ça me va :-)
0
Merci
Bonjour
Il faudrait mieux poster sur le forum Linux/Unix
Messages postés
393
Date d'inscription
mardi 10 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mars 2013
90
0
Merci
oh oui, mince ! J'ai cliqué sur "posez votre question" sans même... me poser de question !!
Je n'ai pas prêté attention au forum dans lequel j'inscrivais ce message... Oups !
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1
0
Merci
Quelques imprécisions dans l'intro de sebsauvage malheureusement...

Il faut garder à l'esprit que les différences de Linux par rapport à Windows sont très souvent juste des différences d'UNIX par rapport à Windows.
L'apport historique de Linux en terme de conception, d'innovation au niveau OS reste assez faible.

À mon avis, il faut mieux garder à l'esprit que tu utilises un UNIX(-like pour des raisons de licence) user-friendly.
Dès que tu seras aguerri, si tu as envie de t'en convaincre, je te conseille d'aller voir un peu ailleurs ce qui se fait (*BSD, OpenSolaris).
Ça évite de croire trop longtemps aux légendes urbaines.
kilian
Messages postés
8896
Date d'inscription
vendredi 19 septembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2016
1369 -
L'apport historique de Linux en terme de conception, d'innovation au niveau OS reste assez faible.

La base d'un noyau reste la base d'un noyau, et les fondements théoriques des noyaux de systèmes d'exploitations n'ont pas beaucoup bougé depuis des decennies.

Donc oui sur la structure, Linux n'a pas inventé la poudre: il a un ordonnanceur de tâches, des primitives de synchronisation, une gestion de la memoire, etc... choses que tout noyau qui se respecte possède. C'est aussi un classique noyau monolithique (étant donné le problème de performance inhérent aux micro-noyaux).

Maintenant sur le plan de l'innovation tu te fourvoies complètement. Je vais juste te citer quelques exemples.

- RCU (Read Copy Update) est une primitive de synchronisation sans verrou inventée il y a plus de dix ans, et Linux n'a pas été le premier à l'intégrer. C'est toutefois Linux qui l'a fait évoluer vers les nouveaux besoins actuels.
L'algorithme permettant d'exploiter RCU pour du temps réel est né dans Linux:

http://lwn.net/Articles/201195/
http://www.google.com/patents/about?id=g5uRAAAAEBAJ
http://www.google.com/patents/about?id=szCrAAAAEBAJ
http://www.google.com/patents/about?id=KzGrAAAAEBAJ

Idem pour ce qui est du passage à l'echelle de RCU pour des grosses machines multi-processeurs:
http://lwn.net/Articles/305782/

- CFS, ne me semble pas être un algorithme d'ordonnancement de tâche franchement classique, bien que les algos de "Fair Scheduling" existaient déjà avant, celui-ci ne vient même pas d'un papier de recherche et a encore moins été copié d'un ordonnanceur existant

- CFQ, ainsi que le deadline scheduler qui cohabite: même chose mais avec l'ordonnancement de blocs. Ces ordonnanceurs de blocs ont été inventés sachant que les algorithmes classiques d'ordonnacement d'IO ne répondaient plus aux besoins actuels.

- Le buffer circulaire utilisé pour le tracing, complètement lockless, utilise un algorithme qui ne me semble pas avoir été inspiré de méthodes classiques

- Et d'ailleurs, en matière de tracing, il ya de quoi parler longtemps sur le sujet de l'innovation dans Linux. Mais ça mériterais franchement une dissertation. Par exemple c'est probablement le premier à intégrer une interface comme "perf events" capable d'exploiter intelligemment les PMUs (performance monitoring unit) des processeurs modernes.

- BTRFS, qui est probablement l'un ds premiers utilisateurs de l'algorithme Btree Copy on Write pour son implémentation des snapshots:
http://lwn.net/Articles/342892/
http://www.cs.tau.ac.il/~ohadrode/papers/btree_TOS.pdf

Bref, et j'en passe. Ne viens pas nous dire que Linux n'est pas un noyau innovateur: c'est tout simplement faux.
jollyd
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1 -
see you on the other ... euh ... post :S

[juste pour info RCU ça ressemble à ce que j'avais lu sur AIX mais ma mémoire me fait défaut, tu confirmes ?]
kilian
Messages postés
8896
Date d'inscription
vendredi 19 septembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2016
1369 -
Possible que ça existait sous AIX, le developpeur principal actuel sous Linux (et également celui qui a créé RCU preemptible et hierarchique sous Linux) bosse pour IBM, mais pas sur qu'il ait bossé sur AIX.
Messages postés
35895
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 décembre 2019
3233
0
Merci
Salut

Si tu pouvait préciser quels sont ces imprécisions, je pense que seb t'en serait reconnaissant.

Sinon, Linux est un OS se basant sur POSIX, tout comme UNIX, d'où leur similitudes dans plusieurs domaine.
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1
0
Merci
Oui effectivement je lui enverrai un petit email.

Merci, les standards POSIX je connais bien (ainsi que XPG, SUS et autres).

La raison des similitudes ne provient pas essentiellement de POSIX (Windows est POSIX 1 compliant ce qui n'empêche pas qu'il soit bien différent) mais est plutôt historique.
Messages postés
393
Date d'inscription
mardi 10 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mars 2013
90
0
Merci
Merci beaucoup pour vos réponses.

Mais il me reste une question : quand on parle de logiciels "linuxiens", ce sont des logiciels compatibles linux mais, ne sont-ils pas moins nombreux que les logiciels (en ne comptant que les freeware) pour windows ?

Et, enfin, comme attendu :-) , je me demandais : si je passe demain par exemple, à linux, que suis-je susceptible de perdre sur mon PC ?

Merci !
0
Merci
Voilà une équivalence entre les logiciels propriétaires et les logiciels libres
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alternatives_libres_aux_logiciels_propri%C3%A9taires
Il y a perte mais aussi et sûrement gain et le gain le plus important c'est quand même la liberté !
jollyd
Messages postés
46
Date d'inscription
dimanche 13 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2010
1 -
"le plus important c'est quand même la liberté !"

bah l'important c'est le respect de standards ouverts et normalisés, le fait que ça soit opensource, pour l'utilisateur final, n'est pas un critère.

Certains outils GNU ne respectent pas POSIX, et bien qu'ils soient opensource, ça ne les rend pas plus respectables.