Corriger les faute [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 amiens -
bon jour vous pouvais me corriger les faute



La rose, Pierre de Ronsard:
Mignone, allons voir si la rose Qui ce matin avait éclose Sa robe de pourpre au soleil A poin perdu cette vêprée Les plis de sa robe pourpré Et son teint au vôtre pareil. Las ! voyé comme en peu d'espace, Mignonne, elle a dessu la place, Las, las ! ses beautés laissé choir ! O vraiment marâtre Nature Puisqu'une tel fleur ne dure Que du matin jusque au soir ! Donc si vous me croyer, mignonne, Tandis que votre hage fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillée votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beautée.

6 réponses

Messages postés
1485
Date d'inscription
jeudi 31 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2009
249
Pour finir la correction et rester dans le respect du poète :

Mignonne, allons voir si la rose...

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
À point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las ! Voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Pierre de Ronsard
Odes, I, 17

Bonsoir :)
28
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

CCM 83741 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
1485
Date d'inscription
jeudi 31 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2009
249
Bonsoir,

La sublime ode à Cassandre sur CCM ?!?!?!

Wouaw… l’ébauche d’un épicurisme discret, jolie mélancolie retenue, perfection de style… mais pas d’orthographe, point trop n’en faut non plus… faut bien que CCM garde un peu son identité légendaire qui lui fait sa si belle réputation ; point trop de souci pour sa pérennisation :)

La démarche laisse perplexe ^^

Puisque invitation a été consentie ici à rejoindre la prégnance de mes amours ingénues originelles, voici quelques précisions sur la jolie oraison :

- Jusques avec un "s" avant une voyelle ou un "h" muet pour une liaison poétique ou euphonique ; plus de douceur, de fluidité, d’harmonie phonique et graphique.
- vêprée : en fait : vesprée = soirée, ici – relatif aux vêpres bien sûr.
- le "Cueillez" répété fait référence au célèbre Carpe diem du non moins célèbre Horace.

Bonne route.

Coucou à tous les poètes -je parle des vrais, ceux qui ne savent ni ne clament l’être- orthographeux ou pas, mais soucieux quand même.
Utilisateur anonyme
xDDDDD Merci pour les précisions.
Messages postés
869
Date d'inscription
mardi 21 avril 2009
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
28 octobre 2011
64
La rose, Pierre de Ronsard:
Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait éclos. Sa robe de pourpre au soleil A point perdu cette vêprée(ça je ne sais pas, connais pas ce mot). Les plis de sa robe pourprée Et son teint au vôtre pareil. Las ! voyez comme en peu d'espace, Mignonne, elle a dessus la place, Las, las ! ses beautés laissées choir ! O vraiment marâtre Nature Puisqu'une tel fleur ne dure Que du matin jusque au soir ! Donc si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

voilà

Bonjour,

Il manque :
Ô vraiment marâtre Nature
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir

Jusque s'écrit avec un "s" en poésie, suivi de "à "ou "au"
Mignonne point Voyez telle croyez age cueillez beauté
Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté