Reconversion dans l'informatique à 46 ans [Résolu]

Signaler
-
bakousab
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 4 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 octobre 2010
-
Bonjour, je ne sais pas si je poste dans le bon forum...
Agé de 45 ans, je suis comptable et je n'en peux plus ! Comme je suis licencié j'aimerais vivre de ma passion pour l'informatique.
Toute ma vie on est venu me chercher pour des problèmes utilisateurs, je suis le gars qu'on appelle quand la machine est plantée.
Je pourrais préparer un DUT informatique en un an par exemple, cela ne me fait pas peur.
Ce qui m'intéresse c'est technicien de maintenance: aider, expliquer, réparer... même prendre le tournevis et changer une carte graphique, pas de souci !
Autre idée: vu mon cursus je peux aussi m'orienter vers l'informatique de gestion. Former des clients à un ERP type SAGE, par exemple.
J'en suis capable, aucun doute là-dessus. Mais les informaticiens sont supposés jeunes, dynamiques, etc... le temps de finir ma formation j'aurai 46 ans.
J'aimerais avoir des retours et conseils.
Merci à toutes et tous.
Bruno

9 réponses

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 4 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 octobre 2010
4
Juste pour reprendre le fil de la discution : Je suis dans l'informatique depuis 10 ans, avant j'ai travaillé en usine à porter des cartons, commercial et je me suis reconverti dans l'informatique vers 30 ans sans le bac. Depuis j'ai tout le temps travaillé en informatique avec des salaires de plus en plus important. J'ai été developpeur, pilote d'exploitation, chef de projet, responsable d'equipe, j'ai travaillé pour des banques, des industries, des administrations.
J'ai 43 ans je suis actuellement en formation master pro (bac +5), avant de me remettre sur le marché du travail, pour capitaliser mon savoir sous forme de diplome et aussi me mettre à niveau (car bien qu'autodidacte je n'ai pas la science infuse).
J'ai régullièrement des offres d'emploi, mais je préfère prendre le temps de me spécialiser pour aborder sereinement le tournant de la cinquantaine.
Mon parcours a été : passage de l'équivalent au bac, puis AFPA analyste programmeur (niveau bac+2), bon là je vais pas polémiquer car il y a des bons et des mauvais centres AFPA, le mien était pas mauvais, l'essentiel est surtout ce que vous faites durant cette formation et l'objectif que vous vous êtes fixés.
En sortant j'ai eu un emploi pas très bien payé au début, normal il faut faire ses preuves. Puis pour progresser il faut pas hésiter à changer de boite, de région voire de pays, saisir toutes les opportunités de formation proposées souvent à l'occasion d'un projet, se mettre en veille technologique mais aussi sur l'évolution des metiers de l'informatique. Il faut aussi voir quelles sont les niches, comme par exemple ne pas hésiter à aller là où personne ne veut aller pour se faire une première expérience très utile sur un CV.
Il faut regarder les tendances et bien se situer sur le système d'information et/ou le cycle de vie d'une application.
Pour ceux qui voudraient se lancer il faut savoir que c'est un domaine où les métiers sont nombreux.
En gros (vraiment très gros) on va distinguer 3 catégories de métiers :
1 - les métiers de la conception (maitrise d'ouvrage, relations avec les utilisateurs, les devellopeurs, la direction)
2 - les métiers du develloppement (ceux qui font les progiciel, logiciels, suite aux spécifs des premiers)
3 - ceux qui les mettent en "production" (test, recette, integration, exploitation, etc ...)

Dans des petites boites les roles sont souvent mélangés, mais de plus en plus l'organisation du travail en informatique tend vers des modèles strictement structurés.

Ce qui attire le plus dans un premier temps c'est le dev, le métier "roi". Mais en réalité ce n'est pas le créneau le plus porteur.
Là où les besoins se font le plus ressentir et je le sais en connnaissance de cause car j'ai fait du recrutement en tant que manager, c'est dans l'exploitation en production. Il y a là tout un tas de métiers négligés par les "princes", souvent ingénieurs, qui ne jurent que par le code ou le technique.
Mais il faut savoir que le dev est facilement delocalisable, l'integration en production, beaucoup moins, surtout les phases dites de recette où il faut être proche de l'utilisateur. Bien sûr les machines peuvent se gérer à distance, mais il est des données qui ne peuvent être mises n'importe où en raison de leur confidentialité.

Pour en revenir au sujet de préoccupation principal, à savoir l'age, il faut savoir qu'il est des domaines (comme l'exploitation) où l'age importe peu, car il manque de main d'oeuvre expérimentée.

Concernant la premiêre catégorie je sais que les personnes de la maitrise d'ouvrage, maitrisent peu le technique mais sont calés fonctionnellement. Ils connaissent ce que l'on appelle le métier. Donc si vous voulez vous diriger vers cette voie, et que vous connaissez bien un métier, une bonne formation technique de base en informatique ne vous donnera certe pas l'expérience du chien fou qui se prend pour un hacker parce qu'il connait un peu le php ou le C (plus rare), mais une base pour comprendre les techniciens à qui vous allez demander de mettre en oeuvre la solution.
C'est d'ailleurs dans l'encadrement des techniciens (qui deviennent malheureusement de plus en plus interchangeables) qu'il y a de l'avenir. Car les métiers de l'informatique se sont rationnalisés, fini le temps où le gars dans son coin avait toute la connaissance, une chasse à cela a été organisée depuis bien longtemps.

Je voulais dire aussi pour rassurer ceux qui voudraient emprunter cette voie, que des personnes dans l'informatique qui y sont depuis longtemps et qui sont devenus aigries j'en ai rencontré des paquets, 15 ans de boite et toujours pilotes d'exploitation(anciennement pupitreurs, surveillances des systèmes quoi) ou devellopeur sur une application spécique à la boite (inexploitable sur le marché de l'emploi) en train de ruminer dans leur coin et cracher leur fiel sur d'autres, les mêmes qui croient qu'ils savent de quoi ils parlent .... Tiens cela me fait penser à quelques gars sur ce forum ... Cela ne veut rien dire.
Il existe aussi l'autre catégorie, croisée trés souvent de petits jeunes "qui n'en veulent" et croient tout savoir parce qu'il ont fait un site Ouebe ou qu'ils ont lu un ou 2 Misc, j'ai même vu des jeunes gars qui croyaient être chef de projet après une formation d'une semaine (quelle rigolade ...).
C'est sûr que quelle que soit la voie empruntée il faut une solide base technique.
S'il est vrai que dans de nombreuses boites françaises que j'ai traversé (surtout SSII), je n'en ai pas vu une seule où l'on a fêté un départ à la retraite ... il ne faut pas se décourager pour autant, mais à 40 et quelque il faut viser le management, la coordination d'équipe, la conception au sens large.
De toute façon par les temps qui courrent et le recul de l'age de la retraite, ainsi que le papy boom, mon petit doigt me dit qu'il ne va pas tarder à y avoir quelques opportunités pour les quadra "qui n'en veulent"....
Une dernière petite chose, il y a toujours besoin d'informatique, parfois les projets sont mis au placard, mais tot ou tard ils finissent toujours par ressortir. Ne serait ce que pour faire évoluer des versions de logiciels ou de systèmes (unix/linux, windows ou autres).

Il y a peu être des pistes à explorer autour de la normalisation du travail ou des processus, je pense en particulier aux normes telles qu'ITIL, CMMI, COBIT ou autres ISO 2700x.
D'autres pistes existent autour de la sécurité informatique, pas seulement techniques.
En clair pour les jeunes quadra, jouez de votre age au lieu de le subir ....
Voilà pour ma petite contribution, j'espére que cela vous aidera à y voir plus clair.
Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016
1 245
J'oubliais : je lis que vous avez 3 enfants... certains concours de la fonction publique, si ce n'est tous, dispensent ceux ayant 3 enfants ou plus de toute condition de diplôme.

Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016
1 245
Si jamais la formation ne passe pas, ou si vous vous rendez compte que l'apprentissage est trop rapide pour vous (sans vous insulter, à 20 ans on apprend beaucoup plus vite qu'à 46...), essayez les concours de la fonction publique : sans avoir le diplôme requis, vous pouvez être candidat en justifiant que vos connaissances professionnelles sont équivalentes au diplôme requis. Une sorte de VAE pour participer, en fait.

Cher co-debianiste (je suis sous Sid) ça ne m'insulte pas du tout... ma capacité d'apprendre vous étonnerait !
Mais ma question est surtout la suivante : 46 ans et mon diplôme d'informatique en poche, serai-je crédible pour une SSII par exemple ?
Merci pour le conseil, je n'y avais pas pensé.
HostOfSeraphim
Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016
1 245 > bruno2009
Lenny pour ma part ;-)

Pour une SSII, tout dépend de la SSII : certaines n'auront rien à faire de votre expérience et exigeront un diplôme et rien de plus, certaines s'intéresseront plus à vos connaissances... Pour avoir envoyé pas mal de CV à l'issue de mes études, je trouvais qu'on s'intéressait beaucoup trop au diplôme.

Une autre hypothèse : la création d'entreprise (même petite, type régime fiscal de la micro-entreprise), si un besoin existe sur votre région.

> HostOfSeraphim
Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016

Une autre hypothèse : la création d'entreprise (même petite, type régime fiscal de la micro-entreprise), si un besoin existe sur votre région.

Oui en fait c'est exactement ma première idée. J'ai envie de la tester de toutes façons. En commençant par l'assistance à domicile, même si c'est insuffisant, pour tester le marché.
Deux questions:
- faut-il une formation solide ou un "bricoleur" passionné doté d'un solide sens pédagogique suffit-il ?
- mes trois ados ont un solide appétit, dont deux filles qui aiment les fringues, etc., ça peut le faire ? bref gagner un peu sa vie quand même...
> bruno2009
deux fois "solide" dans la même phrase, pardon, je ne me suis pas relu... mais ma famille veut du solide !
HostOfSeraphim
Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016
1 245 > bruno2009
Si c'est la seule source de revenu de votre foyer, ça complique un peu les choses... mais c'est à voir : le RMI pour TNS (travailleur non salarié) existe et vient dans la poche de l'entrepreneur, pas dans celle de l'entreprise.

Je ne trouve pas qu'il faille nécessairement une formation solide... l'essentiel est d'avoir la technique. Maintenant, il faut un minimum de compta (pour faire ses comptes), d'organisation (factures, fiches d'intervention, etc), de pédagogie (un client aime qu'on lui explique de façon simple ce qui n'allait pas / ce qu'il a mal fait)...

Si vous intéressez à la création d'entreprise (même toute petite), rapprochez vous des CCI ou des boutiques de gestion qui vous seront d'excellent conseil (surtout les boutiques de gestion si vous en avez une dans votre région).

> HostOfSeraphim
Messages postés
6800
Date d'inscription
jeudi 2 février 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2016

Ma femme travaille, donc on ne couchera pas sous les ponts, mais elle ne veut pas être seule à faire bouillir la marmite.
Il me faudrait des retours de gens du métier, les opportunités, les obstacles à éviter, etc.
En tous cas merci pour les réponses.
LAISSE TOMBER L' INFORMATIQUE

Personnelement j'ai voulu me reconvertir par passion dans les métiers du web...
Formation pseudo de bac+2...

Il y a du travail pour les bac +3 bac +4 voir bac + 5 , age moyen 25 ans, qui pisse du code plus vite que l'éclaire.

Même si c'est un secteur porteur il y a "trop" "trop"..... de monde sur ce secteur.
Eh oui, c'est "cool" l'info .....C'est pas le btp ou la restauration..

En gros...J'ai fait une formation en informatique payé en cif cdd, 15000 euros balancer par les fenêtres.

A 46 ANS ....Je suis persuadé qu'aucune agence ou ss2i ne t'acceptera.

Ne cherche pas à te mettre dans la merde.....

Si tu veux vraiment te lancer, un conseil prépare toi à travailler en freelance///auto-entrepreneur.

Cordialement

ps: Aucune insulte personnel sur l'age/////C'est juste mon expérience perso

J' ai 32 ans //J'ai fait des entretiens dans des webagency...je me suis trouver vieux.
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 26 janvier 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
4 février 2010

Bonjour,
Si vous avez de bonnes connaissances en informatique et que vous êtes passionné, vous pouvez bien sûr vous reconvertir. Mais comme avec votre CV de comptable, vous aurez du mal à trouver facilement un emploi d’informaticien, vous pourriez profiter des droits à la formation auxquels vous avez cotisé au titre du DIF (droit individuel à la formation) pour faire une formation professionnelle, voire diplômante. Si vous travaillez depuis longtemps, vous pouvez certainement utiliser le DIF ou le VAE (validation des acquis de l’expérience, pour cela voir : www.vae.gouv.fr/. Votre entreprise est censée vous faire connaître le montant de vos droits à la formation professionnelle accumulés pour le DIF, il suffit de lui demander. Vous avez toutes les chances de facilement vous reconvertir. Bonne chance !
Messages postés
1485
Date d'inscription
jeudi 31 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2009
249
Bonsoir,

Les formations pour adultes relèvent souvent de la formation continue. Y ont droit : salariés, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RMI.
Les centres de formation les plus connus :
Le CNAM. Et son antenne IPST = Institut de la Promotion Supérieure du Travail qui dispense des enseignements en cours du soir pour ceux qui travaillent ou pas
Le GEFI
Le GRETA
Les CFA
FORMASUP
L’ AFPA
Sinon, se renseigner aussi auprès des centres d'information sur la formation professionnelle : les CARI-OREF et INFFO.

Bonne route.
un comptable diplômé MSTCF, DECS ... avec une bonne formation chez l'éditeur sur FI-CO et une expérience de Contrôle de gestion en Multi nationale, normes a toute ses chances, et en Ile de France

Il faut valoriser les vingts ans de métier et non les éliminer de son cursus
cordialement,
Surtout pas !!

46 ans, Doctorat en informatique, reprise des études après un bac+2 et 20 ans d'expérience.... Rien à faire, l'âge c'est l'âge. Les collègues avec des diplômes équivalents mais 20 ans de moins trouvent une place en un mois. Personnellement, je ne reçois même pas de réponse. Je vais changer de métier, simplement.
Bonjour,

A 43 ans (reconversion dans l'informatique), il me reste 2 UE pour obtenir le RNCP CNAM en informatique.......................

A lire tous les POSTs, et pas mal de candidatures à des postes BAC+2 "débutant accepté",

j'ai un doute..................................

Je vais terminer ma formation (équivalent BAC+4), histoire de boucler la boucle................

Une SII m'a contacté par téléphone il y a 1 semaine, puis plus rien......(j'ai envoyé un CV sans mentionner mon age ni ma situation familiale).

Je pense (par moments) boucler le cursus BAC+5 AISL CNAM, car j'arriverai à BAC+4 ds 1 an et je me dis qu'avec 1 an de Plus j'arrive à BAC+5 (et 45 ans)....................

MAIS se former évite de cogiter sur sa situation de chômeur......
Il parait aussi qu'étudier "protège" de la maladie d'alzeimer ("courant" pour nous les "vieux" de 40 ans et plus)

En ce moment, il y a de fortes discriminations à l'embauche des "vieux" de 40 ans, mais celà va-t-il durer?
Il y aura peut-être un moment ou celà ne marchera plus, et on aura besoin de recruter des "gens comme nous"? (je suis peut-être NAÏF)

Je me pose pleins de questions (comme tous les vieux grabataires quadra):
_ faut-il persévérer en attendant de meilleurs jours ?
_ faut-il faire comme beaucoup en faisant plombier ou charcutier ou .......??????

Personne n'a la réponse, même pas moi...........

Je pense qu'il faut faire un choix et s'y tenir, je fais celui de la passion pour le moment, envers et contre tous..............Au CNAM on me dis: "C'est bien ce que vous faites!")

L'ANPE????? A part envoyer des lettres vous invitant à postuler à un "emploi susceptible de convenir" sous peine de se faire radier..................RIEN! NADA!
Les Entreprises ne répondent pas à mes candidatures (discrimination sur l'age sous entendue)

Si mon avis peut aider quelqu'un (j'ai un doute.....)

Advienne que pourra & Yalla comme dirait soeur Emmanuelle!

"tant qu'y a la vie y-a espoir"...............