Menu
Donnez votre avis

Plan de mobilité professionnelle : nouveautés 2018

Posez votre question
Dans le cadre de la Loi de Transition Energétique, les entreprises d’au moins 100 salariés sur site doivent mettre en place un plan de mobilité à partir du 1er janvier 2018. Les PME aussi peuvent entreprendre des démarches pour réduire l’impact écologique de leurs trajets professionnels, mais la mise en œuvre d’un plan global de déplacement requiert des compétences spécifiques dans de nombreux domaines. Voici les étapes à suivre, les solutions numériques et les aides dont disposent les entreprises pour la réussite de ce projet.

Loi relative à la transition énergétique 2018

La Loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique a notamment pour objectif de réduire l’impact des déplacements professionnels sur l’environnement. Au 1er janvier 2018, les entreprises de plus de 100 salariés sur un même lieu de travail ont l’obligation de mettre en place un plan de mobilité. L’objectif est d’améliorer les déplacements professionnels et de proposer des alternatives à « l’autosolisme » (utilisation individuelle de l’automobile).
Selon une étude de l’INSEE publiée en 2016, 2 actifs sur 3 travaillent en dehors de leur lieu de résidence et 80 % des « navetteurs » utilisent une voiture pour se déplacer. L’optimisation des déplacements domicile-travail est l’un des axes majeurs de la Loi qui prévoit un certain nombre d’outils à cet effet.

Optimiser le déplacement professionnel, une démarche RSE

A partir du 1er janvier 2018, la mise en place d’un PDE (Plan de Déplacements de l’Entreprise) devient donc obligatoire. C’est un plan de mobilité qui vise à optimiser les déplacements des salariés. Il s’inscrit dans une démarche globale RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), c’est-à-dire de développement durable, à la fois sociale, environnementale et économique. Ce plan de mobilité global s’adresse plutôt aux grandes entreprises et intègre généralement plusieurs outils et modes de déplacements.

Mise en place d’un PDE étape par étape

Désignation d’un responsable PDE

La première étape consiste à désigner un responsable en charge du plan de déplacements.
Une fois désigné, il doit mobiliser les différents acteurs en rapport avec le PDE, en interne et en externe (réseaux de transports, collectivités).

Diagnostic entreprise

Le diagnostic de l’entreprise consiste :
  • à faire l’état des lieux des conditions et des modes de déplacements (ceux utilisés par les salariés et tous ceux qui sont disponibles pour se rendre sur le site),
  • évaluer les possibilités de stationnement,
  • budgétiser les transports en entreprise.

Promotion et sensibilisation

Le plan de mobilité prévoit la promotion des moyens de transport alternatifs : transports en commun, covoiturage, l’auto-partage, marche, vélo… Ou en proposant des pistes de réorganisation du travail (télétravail, aménagement des horaires…), en facilitant l’accès au logement plus proche de l’entreprise. Cette étape vise à encourager les collaborateurs à utiliser d’autres moyens de transports que la voiture individuelle.

Mise en place du Plan de mobilité

Après enquête et concertation avec le personnel de l’entreprise, pour leur mise en œuvre, les actions décidées doivent être transmises à l’autorité organisatrice du plan de déplacements urbains.

Quelles aides pour mettre en place un PDE ?

Mettre en place un PDE requiert des compétences spécifiques dans des domaines très variés. L’entreprise peut faire appel à un conseiller ou une agence locale de mobilité (ALM), dédiés à l’aide des entreprises dans ce domaine.
Le conseiller en mobilité accompagne l’entreprise tout au long de sa démarche. Son rôle s’étend de la promotion à la mise en œuvre du plan de déplacement en veillant au respect des étapes et au suivi des démarches.

Les solutions numériques à disposition

Applications de covoiturage professionnel

Les applications dédiées au covoiturage professionnel ne manquent pas. Prisées pour leur simplicité et leurs fonctionnalités adaptées à l’entreprise, on peut citer IDVROOM, La Roue Verte, Klaxit (anciennement WayzUp)… Nombreuses sont celles qui se sont adaptées aux déplacements professionnels.
Par exemple, Karos est spécialisée dans le « court-voiturage », idéal dans un mode multi-transports (voiture, transports en commun et/ou vélo et marche à pied).
Acteur majeur du covoiturage, BlablaCar a récemment lancé BlaBlaLines, une version dédiée aux déplacements quotidiens.

Optimisation du trajet professionnel

Waze est une appli communautaire qui permet de trouver le meilleur itinéraire pour se rendre au travail.

La plupart de ces solutions collaborent déjà avec de grandes entreprises pour faciliter leurs démarches de mobilité et intègrent un PDE. Elles sont également valables pour les PME, même si ces dernières n’ont pour le moment aucune obligation légale de mettre en place un plan de mobilité.

En savoir plus

Optimiser les déplacements des salariés de l’entreprise
Jean-François Pillou

Cet article est régulièrement mis à jour par des experts sous la direction de Jean-François Pillou, fondateur de CommentCaMarche et directeur délégué au développement numérique du groupe Figaro.

En savoir plus sur l'équipe CCM

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme