Instagram utilise une IA pour vérifier l'âge des jeunes

Instagram utilise une IA pour vérifier l'âge des jeunes

Il sera désormais plus difficile de mentir sur son âge sur Instagram ! Le réseau social vient de mettre en place un système de vérification par reconnaissance faciale basé sur une intelligence artificielle, aux États-Unis pour le moment.

Instagram renforce son contrôle de l'âge de ses utilisateurs américains. Alors qu'il a toujours fallu avoir plus de 13 ans pour s'inscrire et utiliser la plateforme, aucune vérification n'était requise avant 2019. Depuis cette date, le groupe Meta – qui possède Facebook, WhatsApp et Instagram – se sert de l'intelligence artificielle pour reconnaitre l'âge de ses utilisateurs, notamment en détectant les messages du type "Joyeux 18e anniversaire !" ou en comparant les dates de naissance sur les comptes de Facebook et Instagram – s'ils sont liés. Cela permet d'éviter aux plus jeunes d'accéder à Facebook Dating ou de recevoir des messages provenant d'adultes inconnus.

Mais Meta a décidé de renforcer encore ces mesures. Depuis le 23 juin 2022, lorsque quelqu'un tente de passer sa date de naissance sur Instagram de moins de 18 ans à plus de 18 ans, la plateforme demande une vérification. Deux moyens sont proposés à l'utilisateur : passer par trois "garants" ou se soumettre à une intelligence artificielle. La première méthode est une sorte de garantie : Instagram va demander à l'utilisateur de choisir trois de ses contacts qui vont devoir attester qu'il a bien passé son dix-huitième anniversaire. Bien évidemment, ils doivent eux aussi avoir 18 ans. La seconde solution consiste à se soumettre à un algorithme. Une version de démonstration est disponible en ligne, pour ceux qui souhaitent le tester. Cette méthode est en place aux États-Unis pour le moment : Il n'y a pas encore de date de sortie pour les autres pays.

© Instagram

La reconnaissance faciale avec IA pour contrôler l'âge

La plateforme a travaillé en partenariat avec Yoti, dont les technologies ont été validées par le gouvernement britannique et les régulateurs allemands du numérique. Il faut envoyer une photo à Instagram, qui va ensuite demander aux algorithmes d'analyser le visage de l'utilisateur afin de proposer une estimation de son âge. Mais est-ce vraiment fiable, alors qu'il existe tant de différences et de marqueurs distincts, comme le maquillage, les boutons ou les cernes ? Selon une étude externe, l'outil de Yoti est fiable à 98,89 % pour déterminer si une personne de 18 ans a plus ou moins de 25 ans. Mais il est pour l'instant possible de tromper l'IA d'autres manières.

Les journalistes de The Verge ont pu tester cette technologie et en découvrir les limites. Il est possible de tromper l'outil de Yoti simplement en montrant une photo à la caméra ou en demandant à quelqu'un de plus âgé de se prendre en photo. Se pose aussi la question de la protection des données, même si les deux groupes affirment supprimer ensuite le selfie et que la technologie ne peut pas reconnaitre une identité – seulement détecter l'âge.