kSuite : la suite qui veut concurrencer les géants américains

kSuite : la suite qui veut concurrencer les géants américains

Infomaniak fait évoluer son offre en lançant kSuite, une suite bureautique collaborative 100 % européenne destinée à concurrencer les géants du Web tout en respectant la vie privée. Et il y a même une formule gratuite !

Infomaniak fait évoluer ses services. L'entreprise suisse vient en effet de rassembler et d'enrichir ses différents outils en ligne pour proposer kSuite, une suite d'applications collaboratives similaires à Word, Excel, Power,Point, Teams et consorts. Principalement destinée aux entreprises – mais utilisable aussi par des petites structures et des associations – et intégralement gérée depuis la Suisse, elle veut concurrencer les suites des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft). Une belle ambition ! 

Pour ceux qui ne connaissent pas, Infomaniak est une entreprise suisse qui fournit depuis plus de vingt-cinq ans de nombreux services aux entreprises et aux indépendants, en commençant par l'hébergement de sites Web et la gestion des noms de domaines. Petit à petit, elle a agrandi son champ d'action et a énormément enrichi son offre, notamment avec des services de messagerie électronique (avec calendrier et agenda), de stockage en ligne (pour documents et images, avec des fonctions de partage et de collaboration), de transfert de fichiers, mais aussi – et c'est plus surprenant – de marketing (pour créer des newsletters, une billetterie ou des invitations) et de streaming. Et c'est sans compter les applications de bureau ! Le gros avantage, c'est que les serveurs sont hébergés en Suisse – et tombent donc sous une juridiction qui accorde beaucoup d'importance à la confidentialité, contrairement aux États-Unis. Et rien que pour ça, kSuite mérite qu'on s'intéresse à elle. 

© Infomaniak

kSuite : une collection complète d'outils en ligne

kSuite se présente comme "la meilleure alternative gratuite aux géants du Web". Le message est clair : Infomaniak cherche à concurrencer directement les GAFAM en proposant des services similaires, mais avec une bien meilleure éthique. De ce fait, elle regroupe la messagerie électronique kMail, le calendrier kCalendar, kContacts (pour centraliser, partager et synchroniser ses contacts), les services de stockage en ligne kDrive (avec des fonctions de partage et de collaboration) et SwissTranfer, le service de partage de mots de passe et d'informations sensibles kPaste, les logiciels bureaucratiques en ligne kDocs, kGrids et kPoints (tous compatibles avec les variantes de Microsoft et Google comme Word, Excel et PowerPoint), et l'excellent outil de visioconférence kMeet (voir notre fiche pratique). Une messagerie instantanée, kChat, arrivera dès le quatrième trimestre 2022 en version bêta.

Tous ces services en ligne fonctionnent de façon collaborative afin de former un véritable écosystème évolutif qui a à cœur de protéger la confidentialité des données de ses utilisateurs. Bref, kSuite marche ouvertement sur les plates-bandes de Google (Gmail, Meet, Drive, Docs, Agenda, Contacts...) et de Microsoft (Outlook, OneDrive, Word, Excel, Teams...). En plus de tous ces services, kSuite permet de choisir son nom de domaine et son univers de marque (logo, couleurs, adresse mail, etc.) pour personnaliser tout l'écosystème d'Infomaniak via la fonction Custom Brand.

kSuite est disponible via trois abonnements, qui permettent tous de profiter de l'écosystème entier de la suite bureaucratique et d'un espace de stockage illimité pour la messagerie. La formule Standard est gratuite pour un utilisateur – il faut ajouter 1,90 €/mois par utilisateur supplémentaire – et permet de bénéficier de 15 Go de stockage kDrive par utilisateur. La formule Pro est à 7,90 €/mois par utilisateur (l'abonnement annuel permet de bénéficier d'une remise de -50 % la première année) avec 3 To de stockage par utilisateur et cinq adresses mail partagées. Enfin, la formule Entreprise est à 14,90 €/mois par utilisateur (l'abonnement annuel permet de bénéficier d'une remise de -50 % la première année) avec 6 To de stockage par utilisateur, dix adresses mail partagées et l'option de personnalisation Custom Brand. À titre de comparaison, Microsoft 365 Apps for business revient à 8,80 €/utilisateur avec 1 To de stockage tandis que Google WorkSpace Business Standard s'élève à 9,36 €/utilisateur avec 2 To de stockage.

Signalons au passage qu'Infomaniak abandonne pour l'occasion son excellente offre Etik, qui comprenait plusieurs services entièrement gratuits. Elle est désormais remplacée par une formule gratuite limitée à kDrive (avec 15 de stockage) et kMail (avec 20 Go de stockage). Toujours bin à prendre !

© Infomaniak

Infomaniak : une entreprise à vision éthique

L'un des gros avantages des services d'Infomaniak concerne la confidentialité des données. Contrairement aux GAFAM, la firme promet de ne pas revendre les informations de ses utilisateurs à des tiers, puisqu'elle se place sous la juridiction suisse sur la protection des données et répond également aux contraintes du Règlement européen sur la protection des données (RGPD). "Notre modèle d'entreprise est de protéger les données, pas de les vendre. Nous développons notre propre écosystème pour ne jamais avoir à faire de concession sur nos valeurs." Son modèle économique repose entièrement sur les abonnements payants. Pour être sûr que les données soient en sécurité, celles-ci sont répliquées en permanence et hébergées en Suisse, sur des serveurs gérés directement par Infomaniak.

© Infomaniak

La firme milite pour une protection de la vie privée indépendante et durable. C'est pourquoi elle utilise uniquement de l'énergie renouvelable pour propulser ses différents services. Ne nous y trompons pas, elle pollue bel et bien – fabrication des serveurs, déplacements des employés, consommation électrique, chauffage et refroidissement, déchets et recyclage... –, mais elle essaye de compenser ses émissions de gaz à effet de serre à une hauteur de 200 %. Comme l'achat de nouveaux serveurs est sa source de pollution principale, l'entreprise a décidé de prolonger la durée de vie de leurs machines jusqu'à quinze ans – il faut sept à dix ans d'utilisation pour qu'un serveur émette autant de CO2 que sa fabrication. De plus, Infomaniak prévoit de déployer progressivement dès le printemps 2023 des centrales solaires jusqu'à produire autant d'énergie qu'elle en consomme. La première centrale aura une capacité de 600 kWc et sera équipée de panneaux solaires Meyer-Burger, développés en Suisse et conçus en Allemagne. Au final, kSuite s'offre comme une belle alternative aux suites bureaucratique des grandes entreprises américaines, même s'il ne faut pas oublier qu'il s'agit de commerce sous cette approche philanthropique. Mais il n'empêche. Pour en profiter, il suffit de se créer un compte.