La CNIL met WhatsApp en demeure

heso59 - mardi 19 décembre 2017 - 14:11

La CNIL met WhatsApp en demeure

La CNIL reproche à WhatsApp de transmettre des données utilisateurs à Facebook, sa maison-mère.

(CCM) — C'est un nouveau cap en matière de protection des données personnelles : la CNIL donne officiellement 30 jours à WhatsApp pour se mettre en conformité avec la législation française. La commission met en cause les transferts de données des utilisateurs de l'application vers les serveurs de Facebook.



Le communiqué de la Commission Nationale Informatique et Libertés a le mérite d'être extrêmement clair. Les autorités françaises ne sont pas convaincues par les explications de WhatsApp sur sa gestion des échanges de données personnelles d'utilisateurs avec des éditeurs tiers. En 2014, lors du rachat par Facebook, les fondateurs de l'application de messagerie s'étaient engagés à ce que les informations privées ne soient jamais transférées. Trois ans plus tard, les faits prouvent le contraire.

La CNIL constate que WhatsApp transfère bien des données personnelles vers Facebook, comme les numéros de téléphone ou les habitudes d’utilisation. Selon la commission, ces informations ne peuvent servir à renforcer la sécurité du service, comme WhatsApp le prétend. En conséquence, c'est une mise en demeure que les dirigeants de l'application viennent de recevoir. Ils disposent d'un délai de 30 jours pour prouver que les données transmises à Facebook respectent bien la législation en matière de protection des données personnelles. La CNIL s'intéresse tout particulièrement au consentement des utilisateurs, qui semble bien faire défaut dans le cas de WhatsApp.

Photo : © bilciu - Shutterstock.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme