A quand la prochaine attaque par botnet?

heso59 - vendredi 8 décembre 2017 - 07:26

A quand la prochaine attaque par botnet?

Plusieurs millions d'objets auraient été contaminés depuis cet été. L'annonce d'une prochaine attaque par botnet ?

(CCM) — Les experts en cybersécurité sont en alerte. Ils s'attendent une vaste attaque par botnet, ces réseaux de machines-zombies pris en otage par des hackers. C'est la conclusion de la société de cybersécurité Checkpoint.



Dans leur étude (lien en anglais), les ingénieurs estiment qu'un réseau de machines-zombies et d'objets connectés est en cours de constitution depuis l'été 2017. Traditionnellement, la majorité des botnets se contente de frauder les acteurs de la publicité en ligne, à coup de clics artificiels et de fausses visites sur les sites web et applications. Cette fois-ci, l'ambition des derniers botnets mis en place serait plus belliqueuse.

Les services de renseignements des pays occidentaux sont très vigilants. En France, les experts de l'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information sont aux aguets. Depuis septembre, les tentatives d'intrusion sur des objets connectés, comme les routeurs et les caméras de surveillance, se multiplient. Selon l'ANSSI, elles exploitent des vulnérabilités identifiées sur des matériels de GoAhead, D-Link, TP-Link, Avtech, Netgear, MikroTik, Linksys et Synology. L'année dernière, les hackers d'Anna Senpai avaient mené une attaque massive de type DdoS, dépassant les 600 gigabits par seconde et ciblant l'opérateur OVH notamment. Aujourd'hui, les experts redoutent une offensive d'une ampleur inédite. Le botnet repéré est surnommé Reaper, et il pourrait faire parler de lui prochainement.

Pour empêcher la propagation du botnet, les entreprises et les particuliers doivent s'assurer que leurs appareils connectés utilisent les dernières versions logicielles et intègrent les correctifs de sécurité. Chacun à sa modeste échelle peut contribuer à éviter la catastrophe annoncée.

Photo : © sdecoret - Shutterstock.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme