Des failles dans les applis de rencontre

heso59 - jeudi 7 décembre 2017 - 06:31

Des failles dans les applis de rencontre

Un test de plusieurs applications de rencontre montre que les données ne sont pas toujours protégées.

(CCM) — Par définition, les applications de rencontres de très nombreuses informations personnelles sur leurs utilisateurs. Mais ces données sont-elles suffisamment protégées ? Les experts de Kaspersky ont voulu le vérifier...



Les chercheurs en cyber-sécurité de l'éditeur ont testé les failles de 9 applications de rencontre parmi les plus populaires du moment. Qu'il s'agisse de Tinder, Bumble, Happn, ou encore OKCupid, toutes ont été passées au crible, et les conclusions de Kaspersky (lien en anglais) sont alarmantes. Pour 4 des 9 applications de rencontres testées, il est facile de déterminer qui se trouve derrière un pseudo, comme le soulignent les chercheurs. Un minimum d'ingénierie sociale suffit : Tinder, Happn et Bumble publient par exemple le lieu de travail ou d’études d'un utilisateur. En utilisant ces informations, il est possible de trouver leurs comptes sur les réseaux sociaux et de découvrir leurs vrais noms. Pour Happn, la géolocalisation permet même de savoir combien de mètres séparent deux utilisateurs, mais également combien de fois ces dernier se sont croisés. Dès lors, il est facile de se déplacer et de sauvegarder les données sur la distance, pour déterminer avec exactitude la localisation d'un utilisateur.

Pire encore, certaines applications de rencontres ne protègent pas suffisamment les transferts de données. Kaspersky explique ainsi que l'une des applications les plus vulnérables sur ce sujet est Mamba. Le module d’analyse utilisé dans la version Android ne chiffre pas les données relatives à l’appareil et la version iOS se connecte en HTTP, sans chiffrementchiffrement de toutes les données, y compris les messages personnels échangés. Dans de telles conditions, les informations peuvent être facilement consultées, modifiées ou enregistrées. Alors prudence...

Photo : © KasparsGrinvalds - Shutterstock.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme