Wiko envoyait des données en Chine

heso59 - mardi 21 novembre 2017 - 13:10

Wiko envoyait des données en Chine

Les clients de Wiko sont prévenus: les données des smartphones étaient déposées sur des serveurs chinois.

(CCM) — Sous le pseudo Elliot Alderson, un hacker vient d'épingler Wiko au sujet de la gestion des données de ses clients. Préinstallées sur les smartphones de la marque, des applications système enverraient des données vers la Chine.



Dans un tweet qui a fait le tour des réseaux sociaux, Elliot Alderson (lien en anglais) vient d'alerter les clients de Wiko sur les applications ApeStsMonths et ApeSale Tracker qui transfèrent régulièrement des données des utilisateurs vers les serveurs de Tinno, la société propriétaire de la marque Wiko. Dans les paquets envoyés, on retrouverait ainsi le numéro de client, l’IMEI, le numéro de série, la version de l'OS ou même la géolocalisation du GSM – un élément que Wiko réfute.

Pour justifier ces envois d'informations vers la Chine, Wiko invoque une pratique courante chez les fabricants de smartphones, qui consiste à analyser les statistiques de vente et d'usage des terminaux. A partir de l'instant où un téléphone est activé, des données techniques sont collectées et envoyées chaque mois à la marque, sans aucune information personnelle promet-elle.

Consciente des questions soulevées par les révélations du hacker, Wiko indique avoir planifié pour la fin de l'année un changement de méthode : les données ne seront plus collectées mensuellement, mais un fois seulement, lors de l'activation de l'appareil. Et elles seront transférées vers des serveurs hébergés en France.

Photo : © iStock.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de dan68