Keedn : des sondages marketing fiables pour prendre les bonnes décisions

Delphine Lalande - jeudi 9 novembre 2017 - 16:37

Keedn : des sondages marketing fiables pour prendre les bonnes décisions

Panels rémunérés, techniques intrusives, votes forcés… pour faire face au coût élevé d’acquisition des votants, les sondages online sont souvent biaisés dès le départ. Les données sont généralement ajustées pour coller à la réalité et les résultats manquent d’objectivité. Pour mesurer la véritable opinion des consommateurs, Julien Beltran et Denis Pilato ont créé Keedn, une solution de mesure basée sur le smart data (données intelligentes), réalisée sur un panel de 1000 vrais votants. Philippe Briffault, cofondateur de la start-up baby food YOOJI avait besoin d’en savoir plus et rapidement sur le comportement de sa clientèle. Il a donc fait appel à Keedn pour prendre les bonnes décisions marketing.


Comment ça marche - Quel était votre besoin au moment de faire appel à Keedn ?
Philippe Briffault - Nous souhaitions en connaître davantage sur les comportements des jeunes parents dans l'alimentation de leur bébé. Et notamment : l'importance du bio, le partage des tâches entre parents dans la préparation du repas, l’éducation au goût… Nous avions besoin de résultats rapides, car cela devait valider notre travail en cours sur notre nouvelle plateforme de communication.

CCM – Comment s’y prend-on pour créer un sondage via Keedn ?
PB - Ils ont une offre "libre-service" pour les cibles simples, avec des résultats en 24 heures. Il suffit de saisir sa question et de choisir le sexe et l’âge des personnes à interroger. C’est assez simple... En ce qui nous concerne, nous les avons sollicités directement car nous avions une cible très spécifique à toucher : les parents d’enfants de moins de 3 ans. Ils ont donc pris en charge notre sondage "sur-mesure" et nous ont livré un rapport complet en 72 heures.

CCM – Avez-vous été guidé par Keedn tout au long du sondage ?
PB - Oui, ils nous ont notamment donné des conseils sur la création des visuels, puisque leurs sondages associent systématiquement un visuel à chaque question posée. Comme ils ne rémunèrent pas les votants, ils ont l'obligation de les attirer, de les intéresser... un peu comme un média. Du coup, il est important que les questions soient claires et que les visuels soient attractifs pour que l'internaute n’ait pas le sentiment de répondre à un sondage. Nous avons aussi échangé sur les résultats et certaines données que nous voulions creuser.

CCM – Aviez-vous des attentes précises quant aux réponses ?
PB - Pour nous, la clé, c’est la fiabilité des réponses. Nous utilisons ces sondages pour piloter notre activité et nous prenons des décisions concrètes sur cette base. Du coup, nous avons été séduits par leur concept consistant à intégrer les sondages dans des questionnaires thématiques qualitatifs (sur le food, le sport, les sujets de société…). Je crois beaucoup en cette méthode, parce que les consommateurs s’expriment plus sincèrement, sur des sujets qui les intéressent, et votre sondage s’insère naturellement dans ce contexte.

CCM – Le sondage vous a-t-il permis d’apprendre des choses intéressantes ?
PB - Il nous a surtout permis de mettre des chiffres précis sur des insights que nous avions pressentis. Nous avons pu constater, sans être vraiment surpris, l’importance que prennent les pères dans la parentalité moderne. Et aussi ce besoin de réassurance et en même temps d'autonomie des parents d’aujourd'hui. Et comme Keedn interroge en permanence les Français sur toutes sortes de sujets, ils nous ont aussi donné quelques datas intéressantes sur le rapport aux marques.

CCM – Comment avez-vous exploité ces données ?
PB - Les résultats de ces sondages nous ont permis de structurer notre territoire de communication et nos futures prises de parole. Nous communiquons sur un territoire assez innovant dans le babyfood. Ces données nous ont aidé à baliser ce territoire, tout en étant certains de répondre aux vraies attentes exprimées par les parents.

CCM – Quels sont les avantages de Keedn ?
PB - Pour moi, le grand avantage c’est ce mélange de simplicité dans le lancement du sondage et de fiabilité des résultats. Keedn ne rémunère pas les répondants, ce qui est plutôt rassurant, je trouve ! Et ils ont une méthode très claire pour interroger directement les consommateurs et les amener à s’exprimer avec sincérité. Vous avez mille vrais clients qui vous répondent directement ! Après, je pense que cette solution de sondage fonctionne surtout quand vous avez des questions précises à poser : un concept, un insight, un comportement consommateur… Ça ne marcherait pas pour une étude de trente questions, ni pour quelque chose de très exploratoire. Nous pensons aussi les utiliser pour de futurs projets packagings, puisque leurs sondages sont très visuels.

CCM – Combien cela vous a-t-il coûté ?
PB - Nous avons interrogé 1 000 personnes par question pour quatre questions. Le tarif de base sur leur plateforme est de 750€ par question pour 1 000 répondants, mais nous avons payé un peu plus cher du fait de la spécificité de notre cible. Au final, cela reste très abordable pour une start-up comme nous.

CCM – Y’a-t-il des options ou des fonctionnalités que vous souhaiteriez voir ajoutées à la solution ?
PB - Idéalement, il faudrait que les ciblages plus spécifiques puissent être directement proposés sur la plateforme, pour ne pas avoir à les appeler quand on a une cible plus précise que "sexe et âge". Je sais qu’ils y travaillent... Pour moi, c’est indispensable car à terme on peut imaginer que chacun, dans une équipe marketing, puisse gérer ses propres sondages en toute autonomie et en fonction de son activité. Ce qui serait intéressant, c’est aussi de négocier un pack d’une douzaine de questions à l’année, associés à un compte entreprise.

Repères

Keedn

  • Solution innovante de mesure d'opinion créée en mai 2016 par Julien BELTRAN et Denis PILATO.
  • Références clients : Yooji, Citroën, SNCF, Teisseire, SFR, Au Féminin...
  • Keedn.com

Yooji

  • Start-up spécialisée dans la baby food (à qui l’on doit les petites purées surgelées en galets !), co-fondée par Philippe Briffault.
  • Equipe d’une vingtaine de salariés.
  • Atelier de 10 personnes situé à Agen.
  • http://www.yooji.fr/

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis